The Moon that Embraces the Sun

Entre drame et comédie, « The Moon that Embraces the Sun » nous fait remonter le temps en nous transportant au milieu des affaires du palais royal. Le drama qui va vous réconcilier avec les dramas historiques !

Histoire et royauté

« The Moon that Embraces the Sun » nous entraîne à l’époque de la dynastie Joseon, qui a régné sur la Corée entre le XIVe et le XIXe siècle. Nous y rencontrons le jeune prince Lee Hwon, qui est voué à succéder à son père, le roi. La vie de prince héritier n’est pas de tout repos, car le protocole qui lui est imposé en raison de son rang est très strict. Mais à 15 ans, Lee Hwon n’a d’autres préoccupations que celles de son âge, et a du mal à se plier aux règles de la vie au palais. Et quand il rencontrera la jeune Yeon Woo, lors d’une de ses nombreuses escapades nocturnes, il se rendra compte que la vie de prince est encore plus compliquée que ce qu’il croyait… Car Yeon U, bien qu’étant la fille d’un conseiller du roi, n’est pas celle qui lui est promise. Le combat de Lee Hwon pour faire triompher son amour sera semé d’embûches, de contretemps et de coups du destin.

02

Complots et machinations

Quelque soit l’époque ou la région, toutes les familles royales ont en commun leur goût pour les rumeurs et les complots. Ce drama nous montre que la dynastie Joseon ne fait pas exception : les luttes de pouvoir y sont sans fin, et les complots se montent bien sûr au nez et à la barbe du roi. Depuis son palais, la reine-mère affine chaque jour ses stratégies afin d’asseoir en secret son pouvoir sur le royaume. Tous les moyens sont bons pour cela : à tours de bras, elle corrompt certains conseillers du roi, offre des pots de vins et ordonne des assassinats afin de faire avancer ses pions sur l’échiquier. Sa dernière lubie : choisir l’épouse parfaite pour le jeune prince Lee Hwon. Bien entendu, son choix ne tiendra pas compte des souhaits du futur roi, mais plutôt des intérêts qu’elle pourra en retirer. Pas de doute pour elle : il est impensable que la future reine ne soit pas acquise à sa cause. Elle est prête à tout pour parvenir à ses fins, même à mettre la vie de l’élue du cœur de son petit-fils en danger.

201201111424141_2

Des vies bouleversées par le destin

Toute vie impliquée à la cour du roi en est bouleversée à jamais. De la moindre servante aux gardes du roi, tous les membres de la cour vivent, respirent et meurent pour leurs maîtres. C’est pourquoi la simple rencontre entre le jeune prince et Yeon Woo ne sera pas sans conséquence. Quiconque approche le prince doit en assumer les risques. Le grand frère de Yeon Woo, choisi malgré son jeune âge pour devenir le précepteur du prince en raison de sa grande sagesse, en sait quelque chose. Mais la vie de Yeon Woo est bien plus compliquée qu’on ne peut l’imaginer. Déjà bien avant sa naissance, Yeon Woo a été frappée par le sceau du destin, lorsqu’une shaman, qui a croisé sa route alors qu’elle était encore dans le ventre de sa mère, a prédit qu’elle serait promise à un destin extraordinaire, et a donné sa vie en jurant de la protéger. Tôt ou tard, la prophétie devra se réaliser… La légende dit que le monde est autrefois entré dans un grand chaos, car deux lunes et deux soleils luttaient dans le ciel. L’univers n’a pu retrouver la paix qu’après la destruction d’une de ses paires d’astres. Il semble qu’ici, cette lutte se soit réincarnée dans nos protagonistes… Le soleil, le prince Lee Hwon, et la lune, Yeon Woo, seront malmenés par le destin.

201201111424141_5

Des tensions à la cour

En raison du lieu et de l’époque à laquelle il se déroule, ce drama prend bien entendu des tournures dignes des plus grands drames. Entre complots, catastrophes et coups du sort, les personnages sont entraînés dans un tourbillon dont ils ne sortiront pas indemnes, tandis que le spectateur réalise, impuissant, toutes les implications des décisions de chacun. En cela, « The Moon that embraces the Sun » réussit à installer une atmosphère de tension qui nous plonge dans un désarroi aussi grand que celui que ressentent les personnages. Grâce à une mise en scène intelligente faisant des allers retours entre présent, passé et futur, nous jouissons d’un point de vue omniscient qui nous rend pourtant encore plus impuissants. Car quoi de pire que d’avoir des informations si nous ne pouvons pas les partager avec les concernés lorsqu’on les sait en danger ?

1024_768_02

Entre drame, romance et comédie

Pour autant, la tension est savamment dosée, et le spectateur est ménagé grâce à l’alternance entre moments dramatiques et moments comiques. Le jeune âge des personnages principaux, secondaires et les moments de romance permettent d’apporter un souffle de comédie salutaire pour nos nerfs. Bien entendu, les traditionnels schémas amoureux sont de la partie, et on nous offre des triangles et carrés amoureux plus emberlificotés que jamais. On passe les premiers épisodes en compagnie du prince jeune, avant de le retrouver huit ans plus tard, lors de ses premiers pas en tant que roi : au delà du souffle que cela apporte, ce changement d’époque permet de s’attacher facilement aux personnages adultes, qu’on a l’impression d’avoir vu grandir. Quand le changement d’époque survient, on est donc déjà conquis par les personnages, et anxieux de savoir ce qui les attend. Grâce au contexte de l’histoire, entre complots historiques et magie, il est bien plus difficile de prédire les rebondissements que dans une simple comédie romantique. Le ton général du drama rappelle l’excellent « Sungkyunkwan Scandal », avec raison, puisqu’adapté, tout comme « The Moon that embraces the Sun », d’un roman de Jung Eun Gwol. Un cocktail taillé pour le succès !

03

En bref

Malgré son contexte historique, « The Moon that Embraces the Sun » est un drama résolument moderne. Grâce au jeune âge et à la beauté de ses personnages principaux et son ton mi-dramatique mi-comique, il permet au grand public de faire une incursion en douceur dans le monde des dramas historiques. Ses rebondissements grandiloquents et ses costumes et décors somptueux finiront de convaincre les plus sceptiques. D’autres feront peut-être simplement confiance au public coréen, qui a offert à ce programme des audiences absolument extraordinaires, le issant à la première place de sa tranche horaire pour la plupart de ses épisodes. À vous de juger à présent !

Sica A.