The King 2 Hearts

Diffusé du 21 mars au 24 Mmi 2012 sur la chaîne MBC, The King 2 Hearts est le drama réunissant à l’écran Lee Seung Gi et Ha Ji Won. Il nous propose en 20 épisodes une jolie histoire d’amour improbable sur fond de complot politique et de drames familiaux.

4

Un duo d’enfer

 

Lee Jae Ha (Lee Seung Gi) est le second prince de la famille royale sud-coréenne, frère cadet du roi actuel. Gim Hang A (Ha Ji Won) est la fille unique d’un haut dignitaire du régime nord-coréen, officier des forces spéciales de son pays. Ces deux caractères que tout oppose vont se rencontrer et se découvrir lors de la mission d’entraînement du WOC, une compétition internationale entre officiers où les deux Corées ont décidé de ne former qu’une seule équipe.

2

Dès le départ, les frictions sont nombreuses entre nos deux héros. En effet, Lee Jae Ha est un prince tout ce qu’il y a de plus satisfait de son rôle de « second » de la monarchie, qui se fiche totalement de la politique et profite de son statut pour ne faire que les trucs « cools » réservés à son rang. Frivole et playboy, il jouit de la vie et de ses avantages en proclamant sur tous les toits qu’il n’aurait jamais voulu être roi et qu’il est bien content d’être né le deuxième.

 

Gim Hang Ha est son exact opposé. Fille docile, dotée d’une grande piété filiale, officier d’élite, montrée comme le top du top des soldats nord-coréens et considérée comme telle par ses camarades, elle représente tout ce que Lee Jae Ha déteste et il ne va pas se gêner pour le lui faire savoir. Surtout lorsqu’il apprendra que tout ce que souhaite réellement Hang A c’est de rencontrer un homme et de se marier, elle qui n’a jamais fréquenté personne et qui fait fuir les hommes en raison de ses capacités militaires hors du commun.

1

Mais voilà, suite à un concours de circonstances des plus rocambolesques, nos deux héros que tout sépare vont se retrouver embarqués dans un mariage arrangé pour la convenance de la réunification Nord-Sud…Des étincelles ne vont pas manquer de briller au sein du palais royal en raison des caractères bien trempés de nos deux spécimens.

 

Une série qui démarre lentement

 

Qu’on se le dise, King 2 Hearts fait partie de ces dramas qui aiment prendre leur temps. En effet, l’histoire à proprement parler (à savoir l’arrivée de Hang A au palais royal sud-coréen en tant que fiancée) ne débute qu’à partir de l’épisode 6 ce qui peut paraître un peu longuet. Les six premiers épisodes servent à mettre en scène nos deux personnages principaux et surtout à les présenter et à introduire leurs personnalités respectives. Qui sont explosives qu’on se le tienne pour dit !

 

Hang A n’est rien d’autre qu’un soldat surentrainé, habituée à tuer et à survivre en milieu hostile, qui fait une peur bleue à notre prince dès sa première arrivée. Elle ne le voit d’ailleurs que comme un idiot fini qui n’a rien à faire là, un poltron parachuté pour l’image de la Corée du Sud. Jae Ha lui se retrouve contraint de participer à ce camp d’entraînement et ne se doute pas des conséquences de celui-ci.

3

Or ces 4 épisodes passés à observer nos deux leads nous en apprennent énormément sur leur manière de fonctionner et sur leur personnalité réelle. Hang A ne rêve que d’une chose : être aimée par un homme et Jae Ha sous ses airs de je-m-en-foutiste essaie de tenir son rôle et son rang.

 

On ne sait pas trop qui séduit qui, ni comment, car l’interaction entre les deux personnages met du temps à venir mais l’on sent une certaine attirance pointer le bout de son nez. Puis les « fiançailles » les prennent tout autant par surprise que le spectateur et nous voici embarquer dans ce que l’on croit, à tort, être une énième comédie romantique.

 

Un déroulé surprenant

 

Que nenni ! À partir de la fin de l’épisode 7 un coup de théâtre totalement inattendu fait son apparition et change la donne. La « romcom » que l’on attendait se transforme en un complot contre la réunification des deux Corées, mené de main de maître, semble-t-il, par un troisième parti qui n’était à présent que sous-jacent. Nos deux héros, devenus entre temps amoureux l’un de l’autre vont donc devoir faire face à une série de déconvenues et de manigances politiques visant à les séparer et à faire capoter les tentatives de réunification.

9

Cela rend le drama des plus intéressants, de par le parti pris initial concernant une éventuelle réunification par le biais de l’amour et donc d’un mariage, mais aussi de par le fait d’aborder un sujet extrêmement sensible en Asie : celui du clivage Nord-Sud. Le personnage de Ha Ji Won, bien que vivant désormais au Palais Royal n’en oublie pas ses racines et sa culture communiste. Cela donne d’ailleurs lieu à des scènes comiques du plus bel effet, souvent bienvenues dans un climat général plutôt pesant. N’oublions pas de mentionner les différents clins d’œil à Secret Garden drama précédent de Ha Ji Won.

 

Les différences de culture sont ici abordées de manière subtile notamment le rapport à l’argent, omniprésent dans les pays capitalistes et si déroutant pour une personne ayant grandi dans un univers communiste, où l’argent ne représente qu’un moyen et n’est en aucun cas une finalité.

11

Un casting parfait

 

Le drama repose entièrement sur les épaules des deux leads principaux, Ha Ji Won et Lee Seung Gi. Ces deux acteurs étaient attendus en « duo » puisqu’ils ont tous les deux joués dans de grands succès de ces dernières années. Secret Garden pour elle et My Girlfriend is a Gumiho pour lui. Leur réunion en tant que couple improbable dans une série a priori comique était donc particulièrement attendue. Or, la série se prouvant au final plus tragique que drôle, ces deux acteurs ont su parfaitement tirer leur épingle du jeu et ont démontré une fois encore leurs facilités à passer du rire aux larmes en quelques secondes…

 

King 2 Hearts est donc un drama surprenant, mêlant plusieurs genres différents avec brio, à la fois comédie, thriller et drame familial. Une série addictive une fois passés les premiers épisodes qui nous donne une vision différente des rapports entre les deux Corées, pour une fois unies contre un ennemi commun.

12