Takeru Satoh

C’est la rentrée et quel meilleur moment que la sortie au Japon du film événement de l’année 2012, Kenshin le Vagabond, pour vous présenter son acteur principal ? Probablement l’acteur le plus en vogue au Japon à l’heure où j’écris ces lignes, vous voyez très probablement de qui je parle et vous le connaissez déjà sûrement un peu…

Laissez-moi donc le plaisir de vous présenter plus en détails… Satoh Takeru !

OKcut1_173A

Des débuts… particuliers !

Né le 21 mars 1989, c’est à l’âge de 17 ans que Satoh Takeru rejoint la Amuse et fait ses débuts. La carrière qu’on lui connaît aujourd’hui n’est pourtant pas toute tracée car sa première apparition télévisée en 2006 est due à son interprétation du personnage de Toru dans Princess Princess D, drama obscur que tout le monde (lui inclus !) préfère oublier. En 2007, il obtient cependant le rôle de Nogami Ryotaro dans la très célèbre et populaire série Kamen Rider Den-O et c’est son interprétation talentueuse de ce personnage aux multiples facettes (il se fera posséder par pas moins de six personnages au cours de la série) qui le fait sortir du lot de ces multiples acteurs passés par Kamen Rider et qu’on a déjà oubliés. On y découvre également ses talents de breakdancer grâce au personnage de Ryutaros qui le possède au cours du drama. Grâce à ce rôle principal dans une des plus grosses licences japonaises, Takeru gagne de nombreux fans et c’est le début d’une longue histoire pour le jeune acteur.

OKcut1_133A

La reconnaissance du grand public

2008 est l’année des seconds rôles dans des dramas extrêmement populaires. Tout d’abord, il est choisi pour interpréter Okada Yuya dans Rookies dont le succès est incontestable auprès du public japonais. Ensuite, à la fin de l’année, il interprète Kujo Otoya dans Bloody Monday, aux côtés de Miura Haruma, et les deux acteurs (de la même agence) seront présentés alors comme des amis proches, dans la série comme dans la vie. La même année, le succès de Kamen Rider Den-O continue puisqu’on le retrouve dans pas moins de deux films de la licence.

Les rôles affluent alors : en 2009, il est le troisième personnage principal de Mei-chan no Shitsuji aux côtés d’Eikura Nana et Mizushima Hiro. De plus, son interprétation impeccable d’un jeune pianiste amnésique dans deux épisodes de Mr Brain aux côtés du plus prestigieux des acteurs japonais, Kimura Takuya, ne fait que révéler davantage son talent au grand public. À la même époque, on le retrouve dans le prélude du film MW intitulé Chapter 0 : Akuma no Game et dans le film Rookies – Sotsugyou où il reprend le rôle qui l’a fait connaître du plus grand nombre, Okada Yuya.

OKcut1_086

Fin 2009, on apprend qu’il jouera avec le grand Fukuyama Masaharu dans le traditionnel taiga drama (NA : drama historique d’une cinquantaine d’épisodes qui est diffusé pendant un an) de la chaîne NHK, Ryomaden, qui reprend l’histoire de Sakamoto Ryoma. Au même moment, une saison 2 de Bloody Monday est annoncée et la promotion de celle-ci s’oriente beaucoup sur le personnage de Kujo Otoya. 2010 sera alors l’année des grands rôles pour Satoh Takeru : il est Koyuki, le héros de BECK, dans le film du même nom et il obtient de nouveau un premier rôle dans un drama (son premier en prime time) pour Q10 où il partage l’affiche avec l’ex-membre des AKB48, la très populaire Maeda Atsuko. Même si ce drama n’est pas vraiment un succès, on peut noter que le soir de la diffusion du premier épisode, le blog de Takeru a enregistré plus de 20 000 visiteurs, ce qui démontre la popularité du jeune homme.

En 2011, il retrouve un autre membre des SMAP dans Fuyu no Sakura puisqu’il y joue le petit frère de Kusanagi Tsuyoshi. On le voit également dans Saigo no Kizuna, drama spécial sur la Seconde Guerre Mondiale. C’est cette même année qu’est annoncé pour 2012 le film Kenshin le Vagabond dans lequel Satoh Takeru tient le rôle principal, Himura Kenshin.

En 2012, Takeru monte pour la première fois sur les planches puisqu’il endosse le rôle de Roméo dans la pièce de théâtre Roméo et Juliette (dont le DVD sort le 28 septembre) aux côtés d’Ishihara Satomi, Suda Masaki et Kaku Kento (NA : voir Asian Wave 4). Mais 2012 est surtout l’année de Kenshin, le film ayant enregistré plus d’entrées qu’Avengers au pays du Soleil levant.

En 2013, on le retrouvera aux côtés d’Ayase Haruka dans le film Kanzen Naru Kubinagaryu no Hi, adaptation du roman du même nom. Certains parlent même de faire entrer ce film dans la compétition du 66ème Festival de Cannes.

OKcut1_101A

Les autres facettes de Satoh Takeru

En plus d’être un acteur extrêmement talentueux, Satoh Takeru est également un très bon breakdancer comme il l’a montré lors de Kamen Rider Den-O mais aussi plus récemment au Super Handsome Live 2011, ce qui a ravi plus d’un fan.

On le retrouve également dans certains projets de son agence, la Amuse, moins connus mais qui sont pourtant des plus agréables à regarder comme les deux projets The Game – Boy’s Film Show, séries de courts métrages dans lesquels on retrouve Takeru. Il a également sorti deux DVDs avec Miura Haruma où on les découvre tous deux en Amérique du Nord et à Bora Bora. On notera également l’existence de plusieurs photobooks et notamment celui sobrement intitulé Nouvelles (en français s’il vous plait) où l’on découvre le séjour du jeune acteur à Paris.

De plus, Satoh Takeru est un acteur, un danseur… et parfois même un chanteur. Il a en effet interprété des chansons pour Princess Princess D mais aussi les thèmes des personnages de Kamen Rider Den-O. Il chante aussi pour le Act Against Aids et le Super Handsome Live tous les ans. Malgré des progrès indéniables, il faut avouer que ce n’est cependant pas la partie de la carrière de Takeru sur laquelle il faut s’attarder.

On retiendra plutôt certaines des publicités dans lesquelles il apparaît et notamment la très populaire campagne de pub pour les chewing-gums Lotte FIT’S dont la chorégraphie aura fait un sacré buzz au Japon et lui aurai fait gagner la sympathie d’un très grand nombre.

OKcut1_095A

Vous l’aurez compris, Satoh Takeru est devenu en quelques années un acteur incontournable de la scène japonaise qui par son talent et son sourire a su gagner les faveurs du public japonais et dont la carrière ne semble pas prête de s’arrêter. En tout cas, on le lui souhaite !