SPYAIR

Pour préparer la venue du groupe en septembre prochain à l’occasion du Tokyo Crazy Kawaii Festival, Asian Wave a choisi de profiter de ce numéro 8 pour vous présenter ce talentueux quatuor originaire de Nagoya. Venez découvrir avec nous la jeune carrière de ce sympathique groupe de j-rock !

IKE

Les débuts du groupe

 

Vous n’avez peut-être entendu parler d’eux que depuis récemment mais c’est il y a huit ans, à Nagoya, que le groupe s’est formé autour d’Ike, Momiken et Kenta. Peu de temps après, Uz les rejoint et c’est sous cette formation que le groupe va s’autoproduire pendant quelques années. Avec Ike au chant, Uz à la guitare et à la programmation, Momiken à la basse et Kenta à la batterie, ils vont se faire repérer par un label indépendant, U-Project, signer chez eux en 2008 et pouvoir alors s’ « attaquer » à la capitale, Tokyo ! C’est sous ce label que SPYAIR sortira ses deux premiers disques, « Japanication » et « Kanjou Discord ». En 2009, un DJ, Enzel, rejoint le groupe et c’est à la même période que le groupe est invité à rejoindre une grande maison de disque.

UZ

Le passage en « major »

 

Avec une musique influencée par des groupes comme Linkin Park ou Limp Bizkit, le groupe est rapidement repéré par Sony Music et signe chez eux dès 2010. La sortie de leur premier single avec Sony a lieu le 11 août 2010 : « Liar » sert alors de générique de fin pour le drama Hammer Session, avec Hayami Mokomichi. Quatre mois plus tard, le groupe signe de nouveau un générique mais pour l’un des animes les plus populaires au Japon cette fois, Bleach. Le single « Last Moment » sert en effet de vingt-cinquième ending pour la célèbre licence du Shonen Jump. Leur troisième single, sorti en mars 2011, et intitulé « Japanication », bénéficie d’une couverture médiatique moins importante mais à peine trois mois plus tard, le groupe signe un autre générique, « Samurai Heart (Some like it hot !) » pour l’anime Gintama.

2011 est l’année qui marque également pour eux le début d’une popularité grandissante en dehors des frontières du pays du soleil levant puisqu’ils se produisent au Jinsan Valley Rock Festival en Corée du Sud, aux côtés de groupe comme ONE OK ROCK.

Après la sortie de leur cinquième single, « Beautiful Days », en août (encore un titre qui sert de générique puisqu’il s’agit cette fois de l’opening du drama Don Quixote avec Matsuda Shota), l’année 2011 se termine en beauté avec la sortie de l’album « Rockin’ the world », le 21 septembre 2011, qui regroupe tous les titres qui ont fait le succès du groupe jusqu’à cette date.

KENTA

2012, une année riche en évènements : l’année de la consécration ?

 

2012 est sans aucun doute l’année qui marquera la consécration de SPYAIR aux yeux du public japonais : pas moins de cinq singles, un album et une tournée qui se termine au Nippon Budokan, l’une des salles les plus prestigieuses de la capitale nippone. Que dire de mieux ?

En mars, les cinq jeunes hommes sortent « My World », chanson choisie pour être le deuxième ending de la série Mobile Suit Gundam AGE. Le groupe se fait davantage connaître du grand public japonais en juin en interprétant le thème officiel principal pour le film à succès The Amazing Spider-Man, « 0 Game ». Durant l’été, ils enchaînent les concerts et les festivals : ils retournent ainsi au Jisan Valley Rock Festival en Corée du Sud et sont présents au célèbre Summer Sonic au Japon. A l’automne, deux semaines avant la sortie de leur deuxième album, « Just do it », SPYAIR sort son huitième single, « Naked ». A peine un mois plus tard, ils signent une collaboration avec SEAMO, célèbre chanteur japonais qui a déjà collaboré avec de nombreux artistes tels que BoA et NEWS, sur le titre « Rock this way ». Un autre single est immédiatement annoncé après, « Wendy – It’s You- », et la chanson est présente sur l’OST du drama Koi Suru Hae Onna. Malgré le succès incontesté du groupe cette année-là, 2012 est aussi l’année du départ du DJ, Enzel. Celui-ci l’annonce en effet lors du concert au Nippon Budokan, le 18 décembre. SPYAIR retourne donc à sa formation première et l’aventure continue en tant que quatuor !

MOMIKEN

2013, et l’aventure SPYAIR continue !

 

Malgré le départ d’Enzel, le groupe continue de travailler sur de nouvelles chansons et en mars 2013, ils sortent la chanson « Sakura Mitsutsuki » qui sert d’opening pour Gintama. Le groupe semble continuer au même rythme que l’année précédente et sort deux mois plus tard, le 29 mai, la chanson « Niji ». Le quaturo a déjà annoncé un autre single pour juillet 2013 et ne semble ainsi pas prêt d’arrêter de nous livrer leur pop-rock dynamique et moderne que je vous conseille d’essayer puis d’approuver lors de leur premier concert en Europe, le 22 septembre prochain au Tokyo Crazy Kawai fest aux côtés de Shonen Knife et d’Anna Tsuchiya !

BmuNBXCCMAAOFL1

A découvrir ou redécouvrir au plus vite !