Romeo et Juliette

Qui ne connaît pas l’histoire de l’impulsif Roméo et de la belle Juliette ? La célèbre pièce de William Shakespeare a fait le tour du monde et donné lieu à d’innombrables représentations. Au printemps 2012, ce fut au tour de deux des plus talentueux et célèbres acteurs japonais d’incarner le fameux couple sur les planches de l’Asakasa Act Theater ! Venez découvrir avec Asian Wave cette superbe représentation de Roméo et Juliette !

RJA_0596RJA_0596RJA_0165RJA_0596

Quelques informations sur la pièce 

 

Du 2 mai au 27 mai 2012 à l’Asakasa Act Theater à Tokyo (puis en juin à Osaka) – Sortie depuis septembre 2012 en DVD.

 

Casting :

Roméo : Satoh Takeru

Juliette : Ishihara Satomi

Benvolio : Onoue Hiroyuki

Tybalt : Kaku Kento

Mercutio : Suda Masaki

RJA_0165

 

Un petit rappel de l’histoire

 

Vérone. Deux familles se vouent une haine sans fin : les Montaigu et les Capulet. Roméo, le fils unique de la famille Montaigu, se rend à un bal masqué organisé en l’honneur de Juliette, fille unique du couple Capulet. Les deux jeunes gens tombent alors amoureux l’un de l’autre, malgré le différent opposant leurs familles…

 

L’avis de Mayura

 

Autant vous le dire dès le début, c’est avec impatience que je guettais la sortie DVD d’une des pièces les plus attendues de 2012 : que dire si ce n’est un casting de rêve pour interpréter l’une de mes pièces favorites de Shakespeare ! Cependant, connaissant le Japon, je pouvais m’attendre au pire comme au meilleur : allait-il s’agir de la véritable pièce ou d’une interprétation farfelue où Juliette est un homme et ne meurt pas à la fin ? Fort heureusement, malgré les quelques modernisations apportées à la pièce (et qui ne gêne aucunement le bon déroulement de l’histoire), cette mise en scène se rapproche énormément de ce qu’on pourrait appeler une excellente adaptation de la pièce.

RJA_0017

La pièce s’ouvre sur une présentation de la rivalité Montaigu-Capulet qui place ce à quoi on peut s’attendre par la suite : décors sobres et absence de costumes d’époque, les personnages étant vêtus de façon assez modernes (on verra par la suite que le contexte de la pièce a ainsi été modernisé). Le spectateur peut alors se concentrer sur l’essentiel : les personnages et les circonstances qui vont mener à la tragédie. Qui plus est, le choix des costumes est plutôt réussi (si on fait abstraction de la chemise de Tybalt…) et rend la pièce d’autant plus agréable à regarder. De plus, l’alliance d’éléments occidentaux et japonais apporte un véritable équilibre aux décors.

C’est ainsi dans la sobriété que va se dérouler le tragique destin de Roméo et Juliette. La mise en scène, très réussie, introduit les personnages et les relations qui les lient de façon parfaitement juste. L’ambiance est également posée par les choix musicaux contrastés : dès qu’il s’agit du conflit sanglant qui oppose les deux familles, cela se fait sur fond de grosse guitares tandis que la musique est beaucoup plus douce et sobre pour illustrer la romance et les différents sentiments de Roméo et Juliette.

RJA_0071

On appréciera également les quelques originalités de la mise en scène : la présence d’une chanteuse à la voix assez extraordinaire qui renforcent de nombreuses scènes telles que le bal ou encore la présence d’acrobates qui rendent d’autant plus spectaculaires l’enthousiasme des jeunes gens (les fans verront que Takeru n’a pas tout perdu), le bal ou encore les affrontements des deux clans (avec Hirama Soichi au casting de la famille Capulet, on aurait pu s’en douter). Le spectateur notera également la mise en contexte moderne de la pièce : ainsi, Roméo, Benvolio et Mercutio se réunissent dans un bar où l’on peut même voir un DJ, et ces scènes sont d’autant de symboles de l’insouciance des jeunes gens qui ne voient pas la tragédie se dessiner devant eux.

 

Qui plus est, aucun des éléments qui font la force de la pièce ne sont omis et les plus célèbres scènes de la tragédie sont rendues à la perfection : le bal où Roméo rencontre Juliette est présenté de telle sorte que le spectateur aussi est transporté dans le monde des deux jeunes gens ; l’affrontement entre Tybalt et Mercutio (scène clef de la pièce puisque le meurtre de Mercutio par Tybalt sera l’élément déclencheur qui conduira à l’exil de Roméo) puis entre Tybalt et Roméo est, à mon avis, une des plus réussies car la mise en scène rend impossible pour le spectateur de ne pas réaliser l’importance de ce qui est en train de se dérouler sous ses yeux (elle est en effet jouée de façon assez spectaculaire et avec grand talent par les trois acteurs dont la vie des personnages est jeu)… Et je n’oublie pas la très célèbre scène du balcon que les deux acteurs principaux interprètent sans aucune fausse note. La pièce rend aussi avec justesse la précipitation des évènements, l’impétuosité des jeunes personnages et ce que tout cela peut entraîner.

RJA_0898

Cependant, la force majeure de la pièce réside dans ses acteurs qui font un travail impeccable. On sent que chacun d’entre eux a parfaitement compris son personnage et est devenu le personnage en question le temps de la représentation. Malgré le jeune âge des acteurs principaux, ceux-ci deviennent des Roméo, Juliette, Benvolio, Tybalt, Mercutio,… parfaitement crédibles et tels qu’on peut les imaginer à la lecture de la pièce. Pour une première sur les planches, Satoh Takeru s’en sort remarquablement bien. Ishihara Satomi, quant à elle, est une Juliette pleine de pureté et d’innocence qui joue à la perfection le chagrin et le désespoir que peut entraîner la perte d’un être cher. La colère de Tybalt est parfaitement rendue par Kaku Kento, tandis que Suda Masaki (selon moi, le meilleur acteur de la pièce) interprète de façon exceptionnelle Mercutio, personnage comique de la pièce qui pourtant, par sa mort, sera à l’origine de la tragédie. On n’oubliera pas pour autant le reste du cast qui fait un tout aussi bon travail, notamment Benvolio et la Nourrice.

 

Vous l’avez sans doute compris, cette adaptation de Roméo et Juliette est une grande réussite et on peut applaudir le travail fait par le metteur en scène et tous les acteurs. De bout en bout, elle est menée de mains de maître et rend un formidable hommage à la pièce de Shakespeare. Sans aucun doute une des meilleures pièces japonaises que j’ai vues jusque présent, par le sérieux de la mise en scène et le talent des acteurs !

Mayura