Risou no Musuko

Pour ce numéro, Asian Wave a trouvé le drama idéal pour les froides soirées d’hiver et pour se mettre de bonne humeur. Pas de suspens ni de drame familial… mais seulement des rires et encore des rires ! Laissez-nous vous convaincre et venez donc découvrir le drama NTV de l’hiver dernier, Risou no Musuko.

tumblr_mcr59kJTRU1rplwzzo1_500

Résumé

Elevé seul par sa mère, Daichi a tout du fils parfait. Excellent élève, il fait tout pour lui plaire. En vrai fils à maman, il semble être l’exemple même du « mother complex » japonais, même si, selon lui, il « aime juste beaucoup sa maman ». Lorsque sa mère trouve un emploi à la cafétéria d’un lycée pour garçons à très mauvaise réputation, il décide de quitter son prestigieux lycée pour rejoindre celui où travaille sa mère et pouvoir ainsi veiller sur elle. Cependant, les gentils garçons, bons élèves qui plus est, sont loin d’être les bienvenus dans ce lycée et Daichi va vite le découvrir à ses dépens !

Z324002086

Présentation des personnages 

20120114_risomusuko_010

Suzuki Daichi (Yamada Ryosuke, membre des Hey! Say! JUMP, vu dans Tantei Gakuen Q et Hidarime Tantei EYE) : Fils à maman un peu naïf, il est mené par le bout du nez par sa mère et il est prêt à tout pour elle. Il se lie facilement avec les gens.

Risou mama

Suzuki Umi (Suzuki Kyoka, vue dans Legal High et Karei Naru Ichizoku) : Mère célibataire, elle a élevé seule son fils Daichi. Afin de réaliser son rêve (avoir une maison bien à elle), elle manipule sans vergogne son fils qui la vénère.

6759cf1bgw1dpifc0o6wlj

Kobayashi Kouji (Nakajima Yuto, également membre des Hey! Say! JUMP, vu dans Nobuta Wo Produce et Scrap Teacher) : Fils unique d’une famille très riche, il est extrêmement peureux et lâche. Sa mère, afin d’en faire un « homme », l’a inscrit de force dans ce lycée de délinquants. Il va vite se lier d’amitié avec Daichi.

tumblr_m2fqexYh211qcat2xo2_1280

Mifune Kengo (Fujigaya Taisuke, membre des Kis-My-Ft2, vu dans Ikemen desu ne et Beginners) : Elève de troisième année, il est le chef du lycée. Très doué pour la boxe, il se prépare à devenir professionnel.

tumblr_m2egxcMabf1rpdrxxo1_1280

Uchiyama Goro (Takeda Kohei, de Kamen Rider Kiva et Hanazakari no Kimitachi e 2007) : Bras droit de Kengo, il fait régner la terreur sur le lycée.

L’avis de Mayura

Au premier abord, Risou no Musuko semble n’être qu’un de ces dramas dont l’unique objectif est de promouvoir le casting principal. En effet, deux Hey! Say! JUMP, un synopsis qui ne vole pas haut et un générique de fin par le groupe de l’acteur principal (NA : « Super Delicate »), il y a de quoi être méfiant. Pourtant, la promotion qu’en a faite NTV donnait envie et il a suffi de ça pour que je donne une chance à ce drama. Et je ne regrette pas ce choix un seul instant ! Loin d’être le drama de l’année, Risou no Musuko est pourtant extrêmement agréable à regarder de par son côté complètement décalé et, une fois la série commencée, on dévore les dix épisodes sans même s’en apercevoir.

risou-no-musuko10

Malgré un scénario très léger, le drama présente des personnages très sympathiques et un humour des plus efficaces. On rigolera ainsi devant le cynisme de la mère prête à tout pour arriver à ses fins et qui n’hésite pas un instant à mentir à son fils, devant la naïveté de Daichi pour qui la parole maternelle est parole divine et qui se découvre une force surhumaine à la moindre allusion à son « mother complex », ou encore devant la persistance du voisin de palier, véritable conseiller-parasite.

Yamada Ryosuke (Risou no Musuko 2012) 28

L’efficacité du drama réside notamment (et étonnamment) dans la construction plutôt basique de chaque épisode : une nouvelle terreur sévit au lycée et par un enchaînement de quiproquos rocambolesques, Daichi doit l’affronter, ce qui donne naissance à des fins d’épisodes complètement farfelues, avec combats et attaques aux effets « manga » des plus hilarants. À cette construction s’ajoute le côté « auto-dérision » du drama, qui s’incarne principalement dans la scène récurrente de crossplay du personnage principal et les noms saugrenus des attaques de chaque personnage.

img_488829_12460718_1

Et Risou no Musuko, ce n’est pas uniquement cela. C’est également un drama dans lequel on voit murir des personnages et leurs relations. Daichi va prendre peu à peu conscience de la réalité du lien entre un fils et sa mère ; sa mère va se rendre progressivement compte de l’importance de sa relation avec son fils… Et cette relation va permettre de mettre en avant d’autres personnages tels que Kouji ou Kengo, et donner une autre « dimension » à l’histoire.

tumblr_lz33xgg6tV1qgoybgo1_1280

De plus, Risou no Musuko a le mérite de présenter un casting qui, sans être irréprochable, se révèle plutôt bon. On notera la performance de Yamada Ryosuke qui a incontestablement fait des progrès depuis son dernier drama et qui prouve qu’il peut désormais tenir un premier rôle. Il incarne Daichi avec une naïveté des plus convaincantes et ses expressions donnent une véritable force au personnage. Suzuki Kyoka parvient également à donner du relief au personnage cynique et décalé de la mère. Le jeu des deux acteurs parvient ainsi à faire transparaître une alchimie parfaite entre les deux personnages. Les acolytes de Daichi (Irie Jingi, Emoto Tokyo,…) sont également incarnés par des acteurs de talent auxquels peu de choses peuvent être reprochées. Cependant, on regrettera que Nakajima Yuto, qui, certes, reflète à la perfection la lâcheté de Kouji, ne fasse un peu trop dans l’exagération et que le jeu de Takeda Kohei et Fujigaya Taisuke reste plat et peu convaincant tout au long du drama.

img_12917_2623418_0

Vous l’avez certainement compris, Risou no Musuko est un drama sans prétention, au scénario léger dont l’objectif n’est certainement pas de faire réfléchir. Très probablement destiné à la base à la gent féminine de par son casting (assistez donc à un concert des Hey! Say! JUMP et vous comprendrez l’effet du jeune Yamada Ryosuke sur ces demoiselles) et ses choix scénaristiques, il n’en est pas moins un drama que je conseille à toute personne souhaitant passer un excellent moment. La qualité du jeu des acteurs ainsi que le côté décalé sont autant d’arguments qui m’ont fait aimer ce drama. À regarder donc si vous cherchez un drama qui vous fera fuir la triste réalité de l’hiver et vous fera rire de bon cœur !

vlcsnap-2011-12-17-15h23m20s104