Reply 1997

Grandir n’est pas chose facile. Que l’on ait 10, 15, 18 ou même 33 ans, il arrive un moment où l’on regarde en arrière avec nostalgie. En primaire, on pouvait jouer. Au collège, qu’est-ce qu’on rigolait ! Au lycée, on avait la vie devant nous mais maintenant que la course folle de l’âge adulte est lancée, il arrive ce moment où l’on se regarde dans un miroir pour voir ce qui a changé. Reply 1997 raconte l’histoire de cinq amis du lycée qui se retrouvent des années plus tard, le cœur plein de souvenirs.

user : 83  user : 83

Deux époques

La caractéristique principale de ce drama est de mettre en scène les mêmes personnages à deux époques différentes. Il n’est pas très difficile d’imaginer lesquelles : 1997 et 2012. On pourrait croire qu’avec 15 ans de différence, les changements sont si grands qu’il n’y a plus aucun point commun entre ces deux époques, que les personnes ont changé, que les centres d’intérêt, les comportements, les rêves… que tout a changé. Mais en fait, ce n’est pas forcément vrai.

user : 83  user : 83

Nos cinq amis se retrouvent donc 15 ans après avoir quitté le lycée. Chacun a suivi son propre chemin et ils se rappellent, avec nostalgie, leur passé commun, le tout autour d’un bon dîner dans un restaurant. Alors que le dîner avance, les souvenirs remontent, ce qui rythme l’histoire. En effet, c’est à partir des discussions des personnages de 2012 que les scènes de 1997 apparaissent. Je m’explique. Lorsque l’héroïne de l’histoire, Seong Siwon, se rappelle son passé de fan de H.O.T., le scénario laisse place aux scènes de 1997 quand elle les suivait partout.

user : 83  user : 83

1997

Quand l’histoire commence, pour la partie passée, on découvre un groupe de jeunes lycéens, amis depuis toujours. On les suit dans leur vie de tous les jours : leurs activités, les évènements scolaires, les disputes de famille, les sorties entre amis… Ainsi, tout tourne majoritairement autour de Seong Siwon. Lycéenne fan des H.O.T., elle est le stéréotype de la fan excessive, prête à tout pour voir un instant ses idoles.

user : 83  user : 83

Elle ne parle que de ça, écoute la radio même pendant les cours, sèchent le lycée pour assister à des rassemblements et est même prête à faire la queue des heures durant dans le froid pour acheter un CD… qu’elle a déjà réservé dans le magasin depuis le jour où il a été annoncé. Une des scènes les plus représentatives est celle où, pour faire partie des leaders du fanclub, elle s’ouvre le doigt et fait une pancarte d’encouragement avec son propre sang. On a l’impression qu’elle perd complètement le sens de la valeur des choses.

user : 83  user : 83

Être fan oui… très fan d’accord. Après tout, pourquoi pas faire quelques folies de temps en temps mais elle, elle atteint des niveaux extrêmes, allant même jusqu’à reprocher à sa meilleure amie d’aimer un autre groupe ! Cela crée de nombreux problèmes avec certains de ses amis mais également avec sa famille qui, souvent, ne la comprend plus. Mettez-vous à la place d’un père qui voit sa fille ne jurer que par un groupe d’idoles, qui se désintéresse de tout le reste et finit en total échec scolaire. Il y a de quoi s’inquiéter.

user : 83  user : 83

Autour d’elle, on retrouve le cercle d’amis récurrent d’un drama : l’ami d’enfance amoureux de l’héroïne, Yun Yoon Jae, la meilleure amie mignonne, Mo Yu Jeong, folle amoureuse de Yoon Jae qui n’a d’yeux que pour Siwon, l’ami un peu chiant mais qu’on aime quand même, Do Hak Chan, et l’ami qui voit tous les problèmes de tout le monde et se retrouve être le confident, Gang Jun Hee.

user : 83  user : 83

2012

Dans l’histoire du présent, tous ont évolué. Certains ont réussi leur rêve, comme faire de la politique, devenir pilote ou scénariste. D’autres ont vu leur vie évoluer différemment mais dans l’ensemble, tous semblent plutôt heureux. Alors qu’ils se retrouvent, cela permet de voir le changement de schéma opéré dans les relations entre les personnages. Certains sortaient ensemble au lycée et sont restés ensemble quand d’autres ont complètement changé leurs relations. En somme, c’est la vie.

user : 83  user : 83

C’est en cela que ce drama est agréable d’une certaine façon. Sur ce point, il n’y a pas de coïncidence tirée par les cheveux ni de grand miracle dramatique.

user : 83  user : 83

Originalité

Ce drama est surprenant par bien des aspects. Déjà, il y a une critique de l’attitude des fans de k-pop dans leur côté extrême. En effet, il y a une réelle désapprobation de certains comportements des fans et cette fameuse scène dont je vous parlais où Siwon écrit avec son sang n’est pas l’unique référence à ces excès. Est mise en avant également la violence entre les fans quand l’une d’elle obtient une faveur de plus que les autres. On voit à un moment Siwon obtenir un autographe et se faire agresser violemment par les autres membres du fanclub.

user : 83  user : 83

De plus, il faut noter la présence d’un personnage existant rarement dans un drama sérieux. L’un des garçons est homosexuel. Si ce trait de caractère apparait souvent pour les rôles un peu comique, on se rappelle par exemple des dramas comme To the beautiful you, l’homosexualité est rarement évoquée dans les dramas. Plus encore, le personnage gay obtient le soutien de Siwon (je suppose que cela vient de sa passion pour les fanfictions yaoi). Il n’y a donc pas de marginalisation violente et totale. Bien sur, je ne vous révélerai pas son identité ou encore tout ce qui lui arrive, ne gâchons pas l’histoire.

user : 83  user : 83

Enfin, ce drama est capable, tout en faisant cette critique du monde autour de la k-pop, de mener une histoire que l’on pourrait dire normale. Bien que le monde soit petit et que certaines coïncidences ne soient possibles que parce que c’est un drama, l’histoire ressemble à une fenêtre ouverte sur une cellule de la société coréenne. On voit par exemple le côté régionaliste des Coréens lorsque nos héros venant de Busan rencontrent un étudiant transféré originaire de Séoul, les habitudes des étudiants… des détails que l’on ne voit pas si souvent que ça.

user : 83  user : 83

En conclusion, ce drama est un bon moyen d’observer ce qu’est la Corée, en 1997 ou en 2012. Les relations entre les gens, les règles qui régissent muettement la société… il est possible de se faire une opinion plutôt réaliste pour une fois de la Corée loin des dramas comiques ou de ceux qui choisissent de prendre place dans les hautes sphères économiques, qui ne sont finalement représentatives que d’une toute petite minorité de la population. Sur ce, bon visionnage ! A vous de vous faire votre opinion !

user : 83 user : 83 user : 83 user : 83