OSSU !! Fundoshi-bu !

Nous avons eu la grande chance d’assister à la pièce de « OSSU !! Fundoshi-bu ! » qui s’est avérée être pour le moins surprenante, dans le (très) bon sens du terme.

De surprises en surprises vers un final pour le moins grandiose, voila une pièce qui laisse difficilement indifférent !

2shot

Casting :

 

Tominaga Ichirota Shirasu Jin

Oikawa Yukio Kawahara Kazuma

Shiragami Sadami Ebisawa Kenji

Kitagawa Shin Kimisawa Yûki

Hinohara Jun Sakaguchi Ryotaro

Kuruma Shimizu Hiroshi

Les 3 frères Hatori Kato Ryo, Tomimori

Justin, Kanai Sonde

Les deux racailles Hirose Akito,

Akira Tetsunori

Professeur Tanabe Kenichiro

Directrice Sylvia Grab

 

stage2-02  stage2-04

Ayant été contactés par l’agence, nous nous sommes donc rendu le 8 février à une des représentations de la pièce « « OSSU !! Fundoshi-bu ! » (abrégé en « Osufun »). Comme nous ne savions pas à quoi nous attendre, nous nous sommes donc renseignés au préalable et bien que le nom de la pièce (« Salut !!  Club de fundoshi ! ») nous mettait déjà la puce à l’oreille sur le thème, le Jour J, nous ne nous attendions vraiment pas à ce à quoi nous avons assisté.

stage2-07  stage2-08

L’histoire en quelques mots :

 

La pièce prend place dans un lycée et on retrouve le schéma habituel du club impopulaire qui cherche des membres pour retrouver sa valeur d’antan et briller aux yeux de tous. Sauf que, cette fois, il ne s’agit pas de n’importe quel club mais d’un club sur le « fundoshi ». « Le fun quoi ? », me direz-vous. Le fundoshi est, pour faire simple, l’ancien sous-vêtement traditionnel japonais (que vous pouvez voir porté par les sumos lors de matchs de sumo par exemple. Oui, oui il s’agit bien de ce « drap » blanc ressemblant un peu a une couche enroulée autour des hanches !). Voila qui est pour le moins inhabituel !

stage2-03  stage2-01

Oikawa Yukio, président du club, vénère le « fundoshi » et est donc prêt à user de tous les moyens (notamment chantage, mensonges et bien d’autres) pour recruter des membres de façon à ce que le club ne soit pas dissout. Voila donc notre héros, Tominaga Ichirota, élève tout juste transféré dans l’établissement qui se retrouve pris au piège et forcé de devenir membre.

stage2-05  stage2-07

Cependant, pour des raisons pour le moins obscures, la directrice de l’académie semble porter une haine intense envers le « fundoshi » et toute personne en portant, et décide de se débarrasser du club une bonne fois pour toute. Voilà donc nos protagonistes qui se retrouvent à participer à un concours de popularité lors du festival de fin d’année, contre le trio des « frères Hatori », jeunes hommes favoris de la directrice, forts agréables à regarder et très populaires auprès de ces dames.

drama2-1  drama2-9

Jusque-là, rien de bien nouveau, mais à cela rajoutez des personnages plus farfelus les uns que les autres (le beau gosse du lycée totalement idiot, se prenant pour un Français, qui décide par lui-même d’intégrer le club et de porter un fundoshi…en dentelle par exemple. « Comme à Versailles » selon lui. Ou encore le trio des frères Hatori bien plus bêtes qu’ils ne sont méchants mais hilarants. Mais aussi la diva Hinohara Jun, un jeune homme se prenant pour la nouvelle idole de cette décennie et bien d’autres encore !), et vous voila donc avec une pièce explosive mêlant humour et tradition japonaise !

drama2-8  drama2-4

L’avis de la rédactrice :

 

De la danse, du chant, de la samba brésilienne (merci au président du club et ses entrées en fanfare) … dur de faire plus original et varié que « Osufun » ! Nous retiendrons surtout la directrice munie d’une voix de Castafiore et les talents acrobatiques de Sakaguchi Ryotaro qui vous laisseront béats.

drama2-2  drama2-10

Mais n’oublions pas que le grand intérêt de « Osufun » c’est de découvrir, tout en rigolant et en passant un excellent moment, une partie du Japon traditionnel oubliée de la nouvelle génération. Et dans une pièce pleine de bons sentiments, on se retrouve très rapidement attachés à tous ces personnages plus bêtes les uns que les autres mais tous tellement drôles et touchants qu’on aurait du mal à leur en vouloir !

drama2-14  drama2-12

Bref, « Osufun » c’est un petit OVNI parmi les pièces de ces dernières années mais qui vaut totalement le détour et vous laissera sans voix lors du grand final !

drama2-17  osufun3

Pour finir :

 

Fière de son succès, « Osufun » c’est déjà 3 ans de représentations, un drama et encore et toujours des représentations à venir !

 

En effet, la première pièce de « Osufun » eu lieu en novembre 2010 et devant la demande du public c’est un peu plus d’un an plus tard, en janvier 2012, que fut rejouée la pièce originale !

osufun2  osufun1

A la vue du succès rencontré par la pièce, la sérialisation TV fut alors décidée et à cette occasion qu’encore une fois des dates furent ajoutées à la pièce pour février 2013.

 

Le drama diffusé en mars/avril 2013 lui aussi rencontra un franc succès et voila donc qu’en septembre 2013 une suite à la pièce sera jouée et nous pourrons découvrir ce qu’il est advenu du club après la fin détonante de la première génération !

drama2-13  drama2-11

Si jamais vous avez la chance d’être au Japon au mois de septembre, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil au théâtre CBGK en plein cœur de Shibuya. Il s’agit là du genre de pièces qui, même sans en comprendre le contenu, vaut largement le coup d’œil juste pour les différentes performances offertes par les acteurs et les quelques mots de français que l’on peut entendre de temps à autres !

Pour les autres, les DVD de toutes les représentations sont disponibles à la vente, il en va de même pour le drama ! Et qui sait, peut-être que vous aussi, vous vous découvrirez une passion pour le fundoshi ?