Nice Guy

Alors que l’hiver continue, aussi capricieux qu’un enfant de 5 ans, il est bon parfois de se reposer à la maison. Rien de tel qu’un petit drama pour vous détendre. Mais n’attendez pas cela de Nice Guy. Vous n’entendrez pas de canons tonner, vous ne verrez pas de grandes marres de sang mais vous serez emporté dans cette histoire comme un pauvre marin tombé dans un tourbillon. L’océan semble beau et calme… Tout comme cette histoire… Mais méfiez-vous de l’eau qui dort.

user : 83

Du sang sur les mains

Au début, l’histoire est un peu difficile à cerner. Le héros, Kang Ma Ru, est un élève en médecine qui semble brillant. Alors qu’il rentre chez lui, il trouve sa sœur, Kang Choco, atteinte d’une grosse fièvre. Il décide de l’emmener à l’hôpital mais il reçoit un appel d’une jeune femme en larmes nommée Han Jae Hee. Celle-ci est paniquée et supplie Ma Ru de lui venir en aide. Il regarde sa sœur et décide d’aller voler au secours de la belle jeune femme terrorisée.

user : 83

Lorsqu’il arrive, il découvre un corps sans vie sur le sol et la jeune femme dans un coin. Il réalise enfin ce qu’il s’est passé. Il comprend que sa belle a tué un homme. Et, en grand seigneur qu’il est, il aidera la belle à fuir tandis qu’il portera le chapeau pour un crime qu’il n’a pas commis.

user : 83

Nice Guy… C’est du passé

Comme on dit souvent, la prison change un homme. Quelques années plus tard, on retrouve Ma Ru dans les bras d’une belle fille. Elle est l’un de ses pions, à qui il extorque de l’argent. Et comme c’est un drama, le monde est petit. Au détour d’un chemin, il finit par recroiser Jae Hee. Celle-ci a bien changé aussi. Loin d’être la petite journaliste d’avant, elle est devenue la riche épouse d’un patron de grande entreprise et mène la belle vie dans une grande villa.

user : 83

C’est un choc pour lui tout comme pour elle. Au début, il ne pense pas à interférer mais lorsqu’elle choisit d’acheter son silence sur son passé, d’une façon détournée, la machine s’emballe et les différents pions prennent place sur l’échiquier.

user : 83

Sois proche de tes amis… et encore plus de tes ennemis

Combien ont un jour rêvé d’être riche et célèbre ? Vous croyiez que vous alliez mené la belle vie, en vous faisant dorloter au soleil ? Un cocktail à la main, les doigts de pied en éventail ? Nice Guy se charge de vous montrer l’envers du décor. Le « monde des riches » est un panier de crabes… un champ de mines même.

user : 83

Dans le contexte de notre drama, laissez-moi placer les pions de ce jeu. Han Jae Hee est devenue la compagne du président du groupe Taesan, un chaebol. Cet homme se nomme Seo Jeong Gyu. Celui-ci avait déjà une fille d’un précédent mariage, nommée Seo Eun Gi, et a eu un fils avec Jae Hee, du nom de Eun Seok. Cet homme a élevé sa fille unique comme le fils héritier qu’il n’a jamais eu. Je vous laisse imaginer l’ambiance joyeuse et festive qu’il y a autour de la table au petit déjeuner ! Comme c’est agréable de partager un repas en famille…

user : 83

Eun Gi déteste Jae Hee et celle-ci le lui rend bien ! La fille, assistée par l’avocat Park, surveille les moindres faits et gestes de sa belle-mère quand celle-ci fricote avec l’avocat Ahn pour le gagner à sa cause et défendre ses intérêts pour éloigner l’héritière légitime. Tout cela est ensuite rythmé par les colères et sanctions du chef de famille ! Quel bonheur ! Alors, vous voulez toujours être riche ?

user : 83

Les ennemis de mes ennemis sont…

L’histoire démarre réellement là, lorsque les retrouvailles se font et que chacun cherche à se venger de l’autre. Maru en veut à Jae Hee, Jae Hee veut détruire Eun Gi et cette chère Eun Gi a bien envie, en plus de prouver à son père qu’elle est plus capable qu’un homme, de rayer Jae Hee du registre familial. C’est donc tout naturellement que le rapprochement entre Ma Ru et Eun Gi se fait.

user : 83

Grâce à ce monde si petit du drama, ils vont se rencontrer encore et encore jusqu’à avoir une véritable fascination l’un pour l’autre. Fascination puis méfiance, méfiance puis rejet, rejet puis amour… Une sorte de cercle sans fin dans lequel interviendront les autres personnages du drama. Mais finalement, même Jae Hee pourrait être reléguée à la place de personnage secondaire tant la relation entre Eun Gi et Ma Ru est centrale. Elle rythme intégralement l’histoire.

user : 83

Il y a du monde… Il faut bien les occuper

En effet, les personnages de cette histoire sont très nombreux. Il y a déjà l’entourage de Ma Ru composé de sa sœur et de son meilleur ami. Pas grand monde me direz-vous. Mais il faut tenir compte ensuite du frère de Jae Hee, de Eun Gi, de l’avocat de Eun Gi, de la secrétaire de Eun Gi, du père de Eun Gi, de sa belle mère (Jae Hae le retour), de son demi-frère… Bref, il faut être bien attentif si l’on veut bien comprendre.

user : 83

Cela donne alors une histoire complexe où chacun a un rôle bien précis à jouer. Divisée en deux axes, celle-ci est d’abord très attractive. En effet, la première partie permet de comprendre les histoires de chacun. Pourquoi Ma Ru est devenu un playboy revanchard, pourquoi Jae Hee s’accroche autant à son mari pourtant vieux et malade, et pourquoi Eun Gi a une telle rage de vaincre en elle.

user : 83

Mais d’une histoire parfaitement logique dans un premier temps, on tombe vite dans une sorte de « monde des Bisounours » durant quelques épisodes qui nous emmènent sur la seconde partie de l’histoire. La donne a complètement changé. Certains personnages disparaissent et d’autres changent de poste. Il vous faudra un moment pour remettre les pièces du puzzle à leur place.

user : 83

En conclusion

Parlons un peu de la fin. Loin de moi l’idée de vous la révéler mais je tiens néanmoins à vous prévenir. Aussi passionné que vous serez par ce scénario pour le moins captivant, soyez prêt à affronter une fin particulièrement décevante. Non pas qu’elle n’ait pas de lien avec les 15 épisodes précédents, mais on a l’impression d’avoir manqué une partie de l’histoire. La logique s’est comme envolée pour laisser place à une succession d’évènements presque invraisemblables.

user : 83

Je vous pose une question à laquelle vous devrez répondre à la fin de ce drama : pensez-vous qu’il soit possible de suivre quatre années d’études, peu importe le domaine, d’un niveau universitaire quand vous souffrez d’une amnésie qui aura été jusqu’à vous faire oublier comment écrire votre nom ?

user : 83

Pour ce qui est des acteurs, pour le coup, il n’y a rien à redire. Song Jung Ki est devenu Kang Ma Ru devant la caméra. Vous haïrez Park Si Yeon pour son rôle de la garce de première, j’ai nommé Han Jae Hee. Quant à Mun Chae Won, je ne pense pas qu’une autre actrice aurait pu tenir le rôle de Eun Gi comme elle. Son regard est parfois si volontaire qu’on finit par espérer qu’elle réussisse chacun de ses projets pour éjecter Jae Hee de la maison familiale. En somme, c’est un drama avec un énorme potentiel qui se voit légèrement gâcher par une fin indigne de sa qualité. Maintenant, à vous d’en juger !

user : 83