Lunafly

À l’heure où la tendance des groupes d’idoles commence sérieusement à s’essouffler, en grande partie à cause des maisons de disque saturant le marché de nouveaux groupes, la relève est déjà en marche. Nous voyons apparaitre de plus en plus de nouveaux groupes et artiste solo se concentrant uniquement sur la musique. Lunafly fait partie de cette nouvelle vague d’artistes privilégiant la musique à l’esthétisme. Et ce n’est pas pour nous déplaire.

IMG_1848

Un trio complet

Le groupe Lunafly, produit par la maison de disque NegaNetwork (Brown Eyed Girl), est composé de Yun, Teo et Sam. Ces trois jeunes hommes sont auteurs-compositeurs en plus d’être musiciens et chanteurs. Que demander de plus ? Yun, le maknae du groupe occupe la position de guitariste et chanteur. Teo prend le rôle de chanteur secondaire et joue, entre autres, du piano et du djembé. Ils se sont tous les deux entrainés un an avant leurs débuts. Le dernier membre est le charismatique leader, Sam Carter. Son histoire est particulière puisqu’il fût recruté lors des Star auditions de la MBC à Londres. Il est donc anglais métissé coréen par sa mère. Il rejoindra Yun et Teo six mois avant les débuts du groupe. Il est, tout comme Yun, chanteur principal et guitariste.

Nos trois compères composent et écrivent eux-mêmes leurs chansons, ce qui leur permet d’exprimer leur propre identité musicale empreinte de leurs personnalités hautes en couleurs.

IMG_1872  IMG_1869

Petite carrière, grand succès

Lunafly sort son premier single, Super Hero, le 5 septembre. Ce titre, entièrement chanté en anglais, est accompagné d’un teaser montrant uniquement les silhouettes des membres, ce qui attire la curiosité du public. Le single est disponible uniquement sur itunes. Ce n’est que le 25 septembre qu’ils feront leurs débuts officiels avec le single How nice would it be accompagné d’un clip, qui n’est autre que la version coréenne de leur premier single. Le single est accompagné de deux autres chansons en coréen qui montrent l’étendue de leurs influences musicales. NegaNetwork nous montre l’importance de Lunafly en investissant plus de 70 000€ pour les visuels du groupe et en engageant le grand styliste de renommée mondiale Lava.

Le single connait un grand succès et ce n’est non pas sur les plateaux télés, mais dans les rues et les cafés de Séoul que Lunafly va faire la promotion de sa musique. Que ce soit dans les rues d’Hongdae ou au célèbre COEX, les fans sont nombreux à venir les écouter et les soutenir. Ils entretiennent une réelle proximité avec leur public. Effectivement, Yun, Teo et Sam sont très actifs sur les réseaux sociaux et sont même des pros du tweet ! Ainsi, ils partagent leurs moments de vie et envoient de nombreux messages à leurs fans.

IMG_1866  IMG_1862

Un avenir prometteur

Non seulement les Lunafly sont de talentueux chanteurs et musiciens, mais ils savent également rester simples et proches des gens. À peine un mois et demi après leurs débuts, ils ont ouvert un fancafé, et des fanclubs dans tous les pays voient le jour. De la Thaïlande au Mexique, en passant par la France, pas un pays ne résiste à la magie Lunafly. Pour leur prochain single, nos trois amis ont promis de nous surprendre en proposant une musique différente et originale. Nous les croyons avec grand plaisir et attendons avec une impatience non dissimulée qu’ils nous fassent rêver à nouveau.

IMG_1855  IMG_1851

Marion