[Live Report] Infinite 1st World Tour « One Great Step » in Paris

Depuis l’annonce de leur venue en France, les Inspirit étaient en ébullition. Après plusieurs mois d’attente, les 7 jeunes hommes sont enfin venus et ont mis le feu à l’Olympia. Revenons un peu sur l’un des événements phares de l’année.

Il y a quelques jours, le 1er décembre pour être précis, l’Olympia a été pris d’assaut par un très grand nombre d’Inspirit (ndlr : le nom des fans d’Infinite). La file d’attente s’étend sur plus de 500 mètres, allant jusqu’à l’angle de l’Opéra Garnier. Avec quelques minutes de retard, les portes ouvrent enfin et les fans se précipitent dans l’enceinte. Une fois a l’intérieur, on a le droit aux clips d’Infinite en boucle. On peut regretter qu’ils n’en aient pas profité pour diffuser les clips des autres artistes de la maison de disque Woollim tels que Nell et Tasty car voir, avant le concert, trois ou quatre fois les mêmes clips des chansons censées être jouées juste après, c’est un peu dommage,. Peu en importait au public, qui déjà à fond, reprenant les refrains en chœur à chaque passage. À noter la bonne efficacité de la sécurité, qui a réussi à faire rentrer tout le monde à l’heure malgré l’ouverture tardive des portes.

20h, les lumières s’éteignent et un petit film en plusieurs parties, réalisé juste pour la tournée, commence. La tension monte, et d’un coup les jeunes hommes apparaissent sous les cris d’un public en folie. Pour pas ne faire retomber l’ambiance, ils entonnent leur dernier hit, «Destiny». Toute la salle chante en cœur, et les membres d’Infinite comprennent tout de suite qu’ils ont ici une audience totalement conquise. Une des bonnes choses que l’on a pu remarquer de suite, c’est que le groupe est accompagné de musiciens qui joueront en live pendant tout le concert. C’est assez rare et agréable pour être relevé. Ils enchaînent avec «Tic Toc» et l’excellent «Paradise».

Les chansons se succèdent, alternant avec des périodes de parlote, où les membres nous montrent leur effort en français et nous disent à quel point ils sont heureux d’être là. Le groupe fait face aux problèmes techniques sans sourciller. Le summum est atteint à la fin du concert, avec à la suite «Be Mine», «BTD», «Man in Love» et «The Chaser». Une partie de la foule n’a d’ailleurs pas tenu, et les évacuations à cause de malaise se sont multipliées. Après ce premier départ, le groupe revient pour un long moment, où chacun nous fait part de son ressenti. Ils finissent d’achever les fans avec des « je vous aime », « vous êtes mes femmes » ou encore « vous êtes toutes belles ». Ils concluent ce concert avec trois chanson, «Come Back Again», «Hysterie» et «With…» qu’ils finissent sous une multitude de confettis leur tombant dessus comme de la neige.

Les membres reviendront une dernière fois un peu plus tard, après s’être changés, quand la salle sera en bonne partie vidée. Ils en profiteront pour se rapprocher et discuter un peu avec quelques veinardes restées en fosse. Puis ils repartiront, ce coup-ci sans revenir.

Duo et Solo

Chaque membre a préparé seul ou en duo des performances à part.

Sung Jong et Sung Yeol ont fait équipe pour nous proposer une version remix de la chanson «1/3». Sung Jong commence par jouer du piano, avant que Sung Yeol n’enchaîne aux platines. Les deux avancent ensuite pour chanter, et Sung Yeol descendra même de scène pour s’offrir aux premiers rangs de la fosse.

Viennent ensuite les Infinite H, Hoya et Dong Woo. Ils entament «Victorious Way» avant d’enchaîner avec «Special Girl». Les deux rappeurs du groupe s’éclatent ensemble et nous le transmettent bien.

La deuxième partie des performances spéciales commence avec L, qui nous interprète seul la chanson qu’il chante en duo avec Lim Kim pour le drama Shut Up ! Flower Boy Band. Une belle interprétation à la guitare avec un gros ours en peluche qui aura même le droit à son petit bisou, rendant une grosse partie de l’assistance jalouse.

Woohyun a pris la suite en arrivant tout de blanc vêtu. Au milieu de sa chanson, il disparaît de scène pour apparaître comme un prince au milieu des gradins pour aller offrir un bouquet de fleur, et en se mettant sur un genou pour offrir une bague à une fan plus que chanceuse. Il en profite pour serrer plusieurs mains de fans ravies. Manque de chance pour les personnes en fosse, la scène n’a pas été retransmise sur l’écran.

Le leader, Sung Kyu, ferme la marche avec une version tout en douceur de sa chanson «60sec». Mise en scène minimaliste pour lui, qui se retrouve seul, collé à son micro dans une ambiance tamisée. Une belle prestation qui nous montre toute la profondeur de sa voix.

La technique s’en mêle.

Pas de chance pour Infinite et Live Nation, le grand écran a fait des siennes. À tel point que le concert a du être interrompu non pas une fois, mais deux. Si la première interruption a été assez rapide (environ cinq minutes) la seconde était un peu longue (presque quinze minutes). Des coupures dont on se serait bien passés. Heureusement, l’enthousiasme sans limites des fans n’a pas été refroidi, et c’est sous les acclamations que le groupe a repris à chaque fois.

En conclusion

Un bon concert, avec des garçons au top vocalement et chorégraphiquement. Même si les problèmes techniques ont quand même été assez gênants, les fans sont passés outre, car le plus important était surtout de les voir, le reste ne comptait pas.

Points positifs :

  • pas de play-back

  • de vrais musiciens

  • une belle interaction avec le public

  • une belle ambiance du début à la fin

  • de beau effort en Français par les membres

Points négatifs :

  • problèmes techniques

  • aucune vente de goodies

  • le grand écran pas toujours bien utilisé

Setlist


Destiny
Tic Toc
Paradise
Wings
Inception
Can U Smile
Going To You
1/3 remix (Sungjong et Sungyeol)
Victorious Way (Infinite H)
Special Girl (Infinite H)

Inconvenient Truth (clip)
Infinitize Medley

That Year’s Summer

I Like You
Love U Like You (L)
Beautiful (Woohyun)
60 Seconds ~ Orchestra (Sungkyu)
Still I Miss You
Mother
She’s Back
Nothing’s Over
Entrust
Cover Girl
Be Mine)
BTD
Man In Love
The Chaser)

Encore Stage

Come Back Again (Rock Version)
Hysterie
With…