[Live report] Amuse Handsome Super Live 2012

Tout comme l’an dernier, les 26, 27 et 28 décembre 2012, nous avons pu assister aux performances données par les jeunes acteurs de la Amuse à l’occasion du Super Handsome Live et nous vous faisons partager nos impressions !

SHL4

Set Liste du SHL 2012:

* THIS IS THE TIME* | *Bokutachi no hidari tokoro he*

* BEST SMILE* | *Hitori ja nai kara ne ~Bokura no yume to kibou~*

*PARTY RIDE* | MC, jeux avec le public, sketch

MC, présentation des membres | *MR. TAXI / Shoujo Jidai*

DJ show par Uehara Takuya | *Paradise Ginga / Hikaru GENJI*

*FANTASTIC BABY / BIG BANG* | *HOT LIMIT / T.M.Revolution*

*SIGN / SIGN* | *Memeshikute / Golden Bomber*

*Butterfly* | *Kimi no rhythm*

(Uehara Takuya – Mizuta Kouki – Hirama Soichi) | (Koseki Yuta – Yoshizawa Ryo – Hirano Kinari –

Vidéo | Kamiki Ryunosuke – Nomura Shohei)

*Z Otome Sensou / Momoiro Clover Z* | *DEAR MY GIRL 2011*

Vidéo | *THRILL*

*Cutie Honey / Koda Kumi* | (Totani Kimito – Satoh Takeru – Aoyagi Ruito)

Vidéo | *So Free!*

*Kimi dake no HERO* | *Fashion Monster / Kyary Pamyu Pamyu*

(Yanagisawa Takahiko – Yoshimura Takuya | *Shanana / MINMI*

Matsushima Shota – Izuka Kenta – Kazama Yuujiro) | *Bureikou!!!*

Vidéo | *Feel The Same*

Claquettes | Lecture d’une lettre à l’attention du public

*LOVE PHANTOM / B’Z* | *With You*

*Truth / Arashi* |

*White Serenade* |

(Miura Haruma – Kaku Kento ) | × en couleur, chansons exécutées par les units

SHL3

SUPER HANDSOME LIVE (SHL) …Kezako ?

Pour savoir de quoi il s’agit, je vous laisse vous reporter au volume 2 d’Asian Wave dans lequel vous pourrez trouver une présentation plus approfondie du concept du SHL.

Deux petits mots seulement, il s’agit d’un spectacle donné par l’agence Amuse Entertaiment pour la huitième année consécutive et dans lequel se produisent les jeunes acteurs prometteur de la Amuse… pour chanter !

En effet, en tant qu’acteur il est souvent difficile d’être en contact avec le public, il s’agit donc là d’une façon différente de se rapprocher des fans et de les remercier du support qu’ils leur apportent tout au long de l’année (et tout comme l’année précédente, le tout dernier spectacle était diffusé en temps réel dans les cinémas du pays, Hong Kong, Taipei mais aussi Séoul !).

SHL5

Et le thème de cette année est…

Grande nouveauté cette année, les garçons (sous le nom d’unit des Handsome) ont sorti un album « THE HANDSOME SHOW » regroupant des musiques originales composées à l’occasion. On notera aussi la grande participation et investissement dont font preuve les Handsome eux-mêmes pour le SHL. Les thèmes ont été réfléchis et discutés ensemble, Uehara Takuya ayant entre autre composé la totalité des parties rap et Kazama Yuujiro les paroles de « Bokutachi no hidari tokoro he ». Mais ne vous affolez pas, nos très chères reprises sont toujours présentes. En effet, le show se compose cette année à moitié de chansons originales (qui je dois le dire, en live m’ont très agréablement surprise, les garçons s’étant grandement améliorés en chant) et à moitié de reprises (qu’elles soient hilarantes – voir « Memeshikute » et « Cutie Honey » – ou excellentes – notamment « Fantastic Baby » que je me suis surprise à préférer à l’originale – !).

Cette année il était aussi possible de distinguer cinq grands thèmes formés par les units Handsome (se reporter au tableau) de façon à ce que tout le monde y trouve son compte !

Passant d’âmes meurtries par une rupture douloureuse, à la fraicheur d’une amourette lycéenne, ou encore des sentiments innocents mais inavouables, il y’en a pour tous les goûts et toutes les couleurs ! Vous préférez les supers héros ? C’est fait ! Ah, vous êtes plutôt bain de minuit et relations interdites? Ne vous en faites pas, ils s’en occupent~

SHL2

En résumé, les moments incontournables du SHL 2012 :

Et oui, car le SHL c’est avant tout prendre plaisir à voir ces jeunes hommes faire des choses que l’on n’aurait jamais pu imaginer ! Même si cette année, le spectacle se voulait plus sérieux que les années précédentes, il n’est pas rare de se retrouver à pleurer de rire, notamment devant les situations bien cocasses que nous offrent les sketchs et mini-jeux toujours aussi populaires. Lors de ces jeux s’affrontent deux équipes qui devaient cette année dans une situation donnée,trouver « les mots magiques » pour faire craquer une demoiselle (en l’occurrence, le public) et apporter la victoire à l’équipe qui récoltera le plus de voix ! Nous voila donc à observer Totani Kimito, Hirano Kinari ou encore Koseki Yuta imiter de frêles jeunes filles que Kaku Kento, Yoshizawa Ryo ou bien Mizuta Kouki vont devoir faire fondre (et ce, par tous les moyens possible… si,si, TOUS !). Le plus drôle dans tout ça ? La réaction des autres garçons autour. Car si le public rigole et hurle… il n’est pas le seul ! Voir Miura Haruma sauter partout et se rouler par terre de rire, ou bien encore Kamiki Ryunosuke se cacher les yeux de gêne est tout aussi délectant que le spectacle en lui-même ! Ensuite comment parler du SHL sans les traditionnelles vidéos hilarantes qui entrecoupent le spectacle, permettant d’introduire les chansons à venir et construire des petites histoires sans queues ni têtes. Voila donc Yanagisawa Takahiko qui se retrouve à combattre Uehara Takuya et ses sbires pour sauver Yoshimura Takuya… sur du Momoiro Clover et Cutie Honey. La version Satoh Takeru de Cutie Honey en a fait hurler plus d’une d’ailleurs !

Et surtout, je tiens à saluer la magnifique performance de claquettes que nous ont offerte Koseki Yuta, Hirama Soichi, Mizuta Kouki, Aoyagi Ruito et Kazama Yuujiro et qui était réellement à couper le souffle ! Sans parler des habituels breakdances et autre parties dansées toujours aussi époustouflantes.

 

Conclusion : Lors des SHL, on peut clairement sentir à quel point les garçons sont heureux d’être là et d’avoir l’occasion d’être en contact avec leur public. Ils rigolent, s’amusent, communiquent et font de leur mieux pour nous faire passer un excellent moment en leur compagnie, ce qui nous permet d’oublier la distance habituelle. Et même s’ils ne sont, de toute évidence pas chanteurs, on ressent les efforts fournis pour nous livrer un tel spectacle et l’on en ressort avec une seule chose en tête : « J’achèterai bien le CD moi en fait… ».

 

Cow.