Keizoku 2 : SPEC

Diffusé sur TBS fin 2010 au Japon, SPEC revient au printemps 2012 sur grand et petit écrans au pays du soleil levant. Vous avez raté ce drama mêlant enquêtes et pouvoirs surnaturels, humour et drame, et au scénario à couper le souffle lors de sa diffusion japonaise ? Vous avez envie d’action, de suspens et de bons acteurs ? Il est temps de vous rattraper et de vous y mettre ! Vous n’êtes toujours pas convaincu ? Laissez-moi donc vous dire ce que j’en pense et vous n’aurez plus aucune excuse !

spec8
Synopsis
:

À la suite d’un accident ayant plongé un de ses collègues dans le coma, l’inspecteur d’élite Sebumi Takeru est transféré dans le plus obscur des départements de police de Tokyo, le département des affaires mystérieuses. Il va devoir faire équipe avec Toma Saya, jeune femme au comportement pour le moins atypique mais dotée d’un QI extraordinaire. Rapidement, une première affaire sortant de l’ordinaire se présente à eux : ils vont alors devoir résoudre des affaires impliquant des personnes dotées de facultés surnaturelles (SPEC). Petit à petit, ils vont découvrir que ces affaires sont liées et orchestrées par les mêmes individus…

Présentation des personnages :

 spec4

Toma Saya (Toda Erika) : Membre du département des affaires mystérieuses de la police de Tokyo. Pour une raison inconnue, elle a le bras droit en écharpe. Son QI extraordinaire lui permet de lier les différents indices d’une même affaire avec une facilité déconcertante. Elle n’en est pas moins également dotée d’une personnalité extrêmement particulière qui fait d’elle, pourrait-on dire, une sorte d’incarnation de l’anti-féminité à la japonaise. Elle raffole des gyozas.

kase ryo

Sebumi Takeru (Kase Ryo) : Inspecteur d’élite récemment muté au département des affaires mystérieuses. D’un caractère assez rigide, il ne comprend pas vraiment le caractère de Toma et sa relation avec elle est au départ assez tendue. Il est rongé par l’incompréhension quant à l’incident qui a plongé son collègue et ami, Shimura, dans le coma.

 

Nonomura Kotaro (Ryu Raita) : Chef du département des affaires mystérieuses. Pas loin de la retraite, c’est un homme assez particulier qui affiche une passion pour les femmes plus jeunes. Il accepte toutes les excentricités de Toma et regarde d’un œil bienveillant ses deux subordonnés.

SPEC1

Ninomae Juichi (Kamiki Ryunosuke) : Adolescent mystérieux qui semble être impliqué dans toutes les affaires sur lesquels Toma et Sebumi enquêtent. Il est doté d’un SPEC : il a la capacité d’arrêter le temps.

shirota

Chii Satoshi (Shirota Yuu) : Ex-petit-ami de Toma. On sait également peu de choses sur lui si ce n’est qu’il semble très bien connaître Toma et qu’ils ont été fiancés. Il n’est jamais très loin d’elle.

fukuda saki

Shimura Misuzu (Fukuda Saki) : Sœur de Shimura, le collègue de Sebumi plongé dans le coma. Elle est persuadée que Sebumi lui a tiré dessus et lui en veut énormément.

SPEC3

Ce qu’en pense Mayu :

SPEC est un de ces dramas que l’on regarde d’une traite sans pouvoir s’arrêter. Chaque épisode vous retient en haleine et il est impossible de ne pas céder à la tentation de l’épisode suivant. On a affaire ici à un scénario quasi impeccable avec une histoire qui se dévoile au fur et à mesure des épisodes et un final (qui n’en est pas vraiment un puisque le film arrive bientôt) plutôt inattendu. De plus, l’importance accordée aux pouvoirs paranormaux n’entache pas la crédibilité du scénario et les effets spéciaux, utilisés à bon escient et plutôt réussis, servent réellement à bien illustrer les différents SPECs présentés.

 spec6

À ce scénario réussi s’ajoutent des personnages intéressants et profonds, aux personnalités originales, que l’on aime ou que l’on déteste, interprétés par un casting irréprochable. La personnalité totalement décalée de Toma apporte une excellente touche d’humour plutôt bienvenue dans un drama assez sombre au final. En effet, on peut noter que nous avons ici une Toda Erika particulièrement excellente (et il s’agit, selon moi, très probablement de son meilleur rôle à ce jour). Pas toujours convaincante dans certains de ses précédents rôles, elle délivre ici un jeu impeccable, sans fausse note, et fait preuve d’un très bon humour et d’une sensibilité des plus justes. Face à elle, on retrouve Kase Ryo, acteur que l’on connait peu en France mais qui n’en reste pas moins très bon : il sait rester parfaitement impassible face aux excentricités de Toma mais parvient aussi parfaitement à montrer la sensibilité et les incertitudes du personnage de Sebumi. Du côté des méchants, Kamiki Ryunosuke montre que, malgré son jeune âge, son talent d’acteur n’est désormais réellement plus à prouver: après avoir interprété des rôles aussi différents que ceux d’un autiste, d’un enfant atteint d’une maladie incurable, du collégien ordinaire ou du jeune détective, il montre ici qu’il peut également interpréter à la perfection le jeune psychopathe.

 spec5

Au final, dans ce drama, on ne regrettera que le ridicule d’un passage de la scène finale qui vient quelque peu gâcher le dénouement. Cependant, on peut espérer que le film (prévu pour le 7 avril 2012 au pays du soleil levant et dont le trailer est sorti il y a déjà quelques mois) viendra effacer le léger goût amer laissé dans la bouche par la scène finale. Il faut également s’attendre à ce que toutes les questions laissées sans réponse par cette surprenante fin qui laisse sur sa faim soient résolues.

 SPEC2

Vous l’avez compris, ce drama est, selon moi, réellement réussi. Bien entendu, à la vue du synopsis, vous comprendrez que si vous cherchez à regarder un drama de vie, d’école ou d’amour, ce n’est pas à la porte de Toma et Sebumi qu’il faut frapper. Mais pourquoi ne pas tenter un autre style de drama en commençant par SPEC ?  Si vous recherchez un peu plus de profondeur dans votre drama, c’est assurément un must-see !