Johnny’s Entertainment

En France, quand on entend « boys band »n on pense aussitôt aux années 90 et ses groupes de garçons bodybuildés, chemise ouverte sur un torse nu effectuant quelques mouvements de danse en chantant des chansons d’amour pour jeunes filles un peu fleur bleue. Et on pense surtout à un phénomène éphèmère.

Mais dans une autre partie du monde, ce phénomène existe et perdure depuis de nombreuses années. Au Japon (comme dans d’autres pays d’Asie), il existe une agence spécialisée dans ces groupes de garçons : la Johnny’s Entertainement, appelée Johnny’s Jimusho par les Japonais.

Four+Leaves+scan001001ug8

La Johnny’s Entertainment

 

L’agence artistique Johnny & Associates a été fondée en 1964 et a officiellement ouvert en janvier 1975. Johnny Kitagawa, né Hiromu Kitagawa le 23 octobre 1931 à Los Angeles, est le fondateur et le président de cette agence. Il a le quasi-monopole de la création des boys bands au Japon depuis 43 ans. Il ne fait jamais d’interview et n’apparaît jamais en public, il est presque devenu un mythe !

hikarugenji11

Le tout premier groupe est formé en 1962, il s’appelle simplement Johnny’s et est formé de quatre membres. Ce groupe va tourner pendant 5 ans. En 1967, après la séparation du premier groupe un nouveau groupe prend la suite, les Four Leaves. Ce groupe existera jusqu’en 1978.

Depuis de nombreux groupes se succèdent, sur des périodes plus ou moins longues.

shonentai01

Parmi les groupes qui ont marqué la Johnny’s, nous retiendrons les Hikaru GENJI, sept membres regroupés en 1987, ou plus récemment les Shonentai. En 1991 débute un des groupes les plus connus et toujours au top après 22 ans de carrière, les SMAP.

 

Tous les groupes ayant débuté après les SMAP sont comme eux toujours en activité : TOKIO en 1994, V6 en 1995, Kinki Kids en 1997, Arashi en 1999, Tackey & Tsubasa en 2002, NEWS en 2003, Kanjani8 en 2004, KAT-TUN en 2006, Hey!Say! JUMP en 2007, Kis-my-ft2 et Sexy Zone en 2011, et pour finir les ABC.Z en 2012.

smap_a02

En plus des groupes, des chanteurs solo ont débuté leur carrière tel que Go Hiromi en 1973 ou Masahiko Kondo en 1980. De plus, certains Johnny’s ont un peu modifié leur carrière, ainsi Ikuta Toma ou Kazama Shunsuke se sont consacrés à la carrière d’acteur et ne chantent quasiment plus.

copia-de-digipack1

Les Johnny’s sont depuis plusieurs années sur l’avant de la scène musicale japonaise. A chaque sortie d’un nouvel album, single ou DVD, ils prennent aussitôt la tête de l’Oricon.

tumblr_me26avWvkG1qat1kdo1_1280

Un des plus gros vendeur au Japon et ce depuis plusieurs années, est le groupe Arashi. Chacune de leurs sorties se vend à plus de 500 000 exemplaires la première semaine. Ils remplissent le Kokuristu (stade olympique) depuis 5 ans pour d’impressionnants concerts.

KinKi+Kids+kk_4

L’agence est donc connue pour être spécialisée dans la formation et la production de groupes masculins d’idoles. Cependant, ce que beaucoup ignorent c’est que dans les années 80 un groupe féminin a vu le jour au sein de l’agence, les Orange Sisters. Ces cinq jeunes femmes n’ont jamais sorti de disques et ne sont apparues que dans le cadre d’une émission Johnny’s Junior spéciale. Depuis, plus aucune femme n’a été sélectionnée par l’agence.

Arashi

Pour conclure cette partie, les Johnny’s sont des groupes de garçons, capables de chanter et danser, mais également de jouer la comédie. Ils ont ce petit truc en plus qu’on ne peut pas définir mais qui est la raison de leur succès.

NEWS antigo

Les auditions, et ensuite… ?

 

Devenir Johnny’s, le rêve de tout jeune garçon ? Pas forcément.

Même si certains se sont inscrits eux-mêmes, la plupart a été inscrite par une sœur, une amie, des parents… Les raisons de l’inscription sont parfois étranges. Par exemple, les parents de Maruyama (Kanjani8) l’ont inscrit car le petit oubliait toujours sont bentô en partant à l’école et ils se demandaient ce qu’ils pourraient bien faire de lui….

1813-kat-tun-all-1024x768-customity

L’entrée dans l’agence se déroule en plusieurs parties : il faut d’abord envoyer un dossier de candidature et l’agence convoque ensuite ceux qui sont sortis du lot pour une nouvelle audition.

Durant cette audition, en groupe, ils doivent chanter, danser ce qu’on leur a appris un peu avant… Le choix final repose sur des critères parfois inconnus, Johnny Kitagawa lui-même sélectionne parfois de nouveaux éléments pour qui tout n’était pas joué d’avance.

On peut penser au cas d’Ohno (Arashi), qui, placé au fond de la salle, passait plus de temps à faire coucou à sa mère qu’à danser. Il a été ramené devant pour le forcer à se concentrer.

Ninomiya (Arashi) ne s’est présenté à la deuxième partie de l’audition que parce que sa mère l’a payé pour qu’il y aille.

kanjani8_495442

Les personnes sélectionnées deviennent alors des Juniors. Ils sont souvent nombreux et il n’est pas toujours facile pour eux de se démarquer au milieu des autres.

Ils sont appelés pour participer aux concerts de leurs aînés en tant que back-dancers pour les meilleurs, ou juste faire de la figuration (cela va de tenir un ballon, faire un tour de rollers ou simplement marcher sur scène).

heysayjump_a04

Pour donner l’occasion de briller aux nouvelles recrues et ainsi repérer les futurs idoles, il existe plusieurs émissions animées par des Juniors, ainsi que des rencontres sportives, des jeux….

Une émission leur est notamment consacrée: le Shounen Club. Durant l’émission, c’est l’occasion pour les Junior de présenter leurs propres chansons ou d’interpréter celles de leurs sempais. C’est souvent dans cette émission que certains se sont faits repérer.

Les personnalités ressortant le plus au cours de ces événements vont parfois êtres réunies en groupe de Juniors (B.A.D, ….). Ces groupes peuvent rester au stade de Juniors pendant des années, et se spécialiser tel Question? en groupe de musique, ou les TheyBUDOU en danseurs….

kis-my-ft2

Les Johnny’s

 

Puis, pour certains, un jour, parfois brutalement, on leur annonce qu’ils débutent ! Débuter cela signifie enregistrer un album, faire ses propres concerts, être invité aux émissions musicales. Et ce n’est que le commencement.

La Johnny’s est une agence bien huilée au niveau marketing, car actuellement il ne faut pas se mentir le marketing fait partie intégrante de l’univers musical. Au Japon, la Johnny’s est omniprésente, au niveau musical bien sur, mais aussi dans de nombreuses publicités, des émissions (autant comme invités que comme animateurs), et bien dans les dramas.

Ils sont en tête d’affiche de nombreux dramas, en font l’OST et contribuent parfois à leur popularité.

Tackeys & tsubasa

L’image des idoles est très importante. Ils représentent le petit-ami idéal, mais également le gendre idéal. Ils font l’unanimité chez les jeunes filles comme chez leurs mères. Ils se doivent d’avoir une image irréprochable, être des exemples. Ne pas fumer, ne pas trop sortir, être respectueux…

Présentés de cette façon, on pourrait penser qu’ils sont lisses et sans personnalité, mais ne vous y trompez pas. Il suffit de regarder quelques émissions pour voir qu’ils ne manquent pas de caractères et de personnalités. Ils sont souvent drôles, n’hésitent pas à se mettre dans des situations parfois ridicules, et ils sont les premiers à rire d’eux-mêmes… Mais surtout des autres membres de leur groupe !

 

Mais la Johhny’s est également une grande famille que l’on peut retrouver à différentes occasions, notamment pour un concert du Nouvel An, le Countdown, qui regroupe une grande partie des groupes. C’est l’occasion, le temps d’une soirée, de mélanger les groupes, d’entendre d’anciennes chansons, de retrouver les « daisempai » (les Johnny’s les plus anciens). Ainsi, les Johnny’s les plus jeunes peuvent rendre hommage à leurs aînés. En effet, au Japon, la hiérarchie est importante, et l’agence ne fait pas exception.

Des compétitions sportives ont été organisées au Tokyo Dome, mêlant la course, des performances musicales et le clou du spectacle, le sacro-saint match de base-ball.

Cette rencontre est l’occasion de diverses remises de prix et notamment celui du MVP (Most Valuable Player).

johnnys-countdown-2012-201322-56-10

Johnny’s, les raisons du succès

 

Pourquoi ce succès au Japon, mais surtout, pourquoi un peu partout dans le monde ? Europe, Amérique du Sud, Amérique du Nord… De plus en plus de personnes se passionnent pour ces groupes.

 

Ce qui est recherché n’est pas ce qui nous est offert par les vedettes occidentales, en particulier les Américaines. Pour le coté trash, rebelle, et caprice de star, nous avons déjà tout ce qu’il faut, et ces groupes nous offrent de nouvelles choses.

Ce qui est donné, ce sont des shows de qualité, pas ou peu de play-back, des chorégraphies plus ou moins synchro suivant les groupes, mais toujours pleines d’énergie, des lumières, des flammes, des plates-formes qui se déplacent en tout sens, des fontaines, des feux d’artifice et surtout un respect et un amour pour les fans.

Des chansons d’amour à la pelle (mais pas seulement, il ne faut pas hésiter à écouter les faces B des singles), des costumes souvent kitchs, parfois classes mais toujours originaux, des chorégraphies allant du Club Med au niveau professionnel, mais aussi des délires sur scène, des larmes, de l’émotion…

5532-7jgm5jh8ub

Être fan des Johnny’s, c’est une occupation à plein temps.

Mais c’est surtout la découverte d’une autre culture, d’un autre pays, d’autres fans. C’est l’occasion de nombreuses rencontres avec des fans de tous âges et tout horizon.

Etre fan de Johnny’s, c’est le partage d’une passion commune, des moments de joie et d’émotion.

 

Anaelle et Nasu