Jay Park

Chanteur, auteur, compositeur, danseur, b-boy, acteur, mannequin, Jay Park est bien décidé à nous montrer que les idols coréens n’ont pas qu’un joli minois. Retour sur le parcours mouvementé de l’un des idols les plus talentueux du moment.

2011 -- --- --- --(1)-1

Né et élevé aux Etats-Unis, Jay Park (Park Jaebum de son nom coréen) montre très vite un grand intérêt pour le hip hop et le breakdance et entre dans le crew Art of Movement (un groupe de b-boys) de Seattle, dont il devient un membre éminent. Mais en 2004, il décide de ne plus se contenter de la danse et se présente aux auditions américaines de l’agence JYP Entertainment (JYPE), en tant que rappeur et danseur et est repéré par le créateur et directeur de l’agence, Park Jin Young en personne. C’est donc début 2005 que le jeune Coréo-Américain se rend en Corée du Sud pour recevoir un entraînement plus approfondi en danse, rap et chant. Il débutera quelques années plus tard, en 2008, en tant que leader du tout nouveau boys band issu de l’écurie JYPE : 2PM, qui fait son entrée dans le monde de l’entertainment coréen avec son titre « 10 out of 10 ».

Le groupe devient vite célèbre grâce à son image « bestiale », tranchant avec les concepts androgynes de beaucoup de groupes d’idols, et Jaebum, malgré son manque de maîtrise de la langue coréenne, brille par son professionnalisme et son charisme qui en font le leader idéal et l’un des membres les plus populaires du groupe. Les nombreuses émissions de variété telles que Idol Army permettent aux 2PM de mettre en avant leur humour et de montrer l’entente fraternelle existant entre eux, ce qui accentue encore la popularité du jeune groupe.

En 2009, le second single des 2PM, « Again and Again », les catapulte à la première place des charts et fait exploser leur cote de popularité, transformant 2PM en l’un des groupes leaders de l’entertainment coréen.

Mais hélas pour Jaebum, en Corée du Sud, succès rime immanquablement avec anti-fans et le contenu de son ancien MySpace est entièrement épluché par des internautes jaloux et en manque de scandales. Ils finissent par dénicher quelques phrases qui, sorties de leur contexte et mal traduites, prennent un caractère insultant envers la Corée du Sud et ses habitants et, en septembre 2009, Jaebum décide de quitter la Corée et de retourner à Seattle, le temps que le scandale retombe. Mais l’affaire continue de faire les choux gras de la presse et les 2PM reprennent finalement leurs activités à six, sans leur leader, JYPE annonçant que Jaebum reste malgré tout membre du groupe. Les fans et célébrités amies de Jaebum se mobilisent alors pour montrer leur soutien au jeune chanteur et réclamer son retour au sein du groupe. Mais, le 25 février 2010, après de longs mois d’attente, JYPE finit par annoncer que le contrat de Jaebum avec JYP Entertainment est officiellement et définitivement terminé, laissant tous les fans de 2PM sous le choc. L’agence annonce également que Jaebum aurait commis une faute grave, inexcusable, durant la promotion du titre « Again and Again » et l’aurait avoué récemment. Cette faute aurait choqué la direction de l’agence et les membres de 2PM au point que tous les plans mis en place pour organiser le retour du leader au sein du groupe avaient été irrémédiablement annulés. Les membres de 2PM confirmeront l’information quelques jours plus tard au cours d’une conférence avec les fans sans que la nature exacte de cette faute grave ne soit jamais révélée. Et elle n’a jusqu’à présent toujours pas été révélée.

2011 -- --- --- -- ----2

De son côté, Jaebum reste silencieux, refusant de faire une quelconque annonce pour se défendre et préférant laisser les choses se calmer d’elles-mêmes et il reprend sa vie pré-JYPE en enchaînant les petits boulots et réintégrant Art Of Movement. Il restera silencieux pendant un long moment avant de créer, en mars 2010, sa propre chaîne YouTube, sur laquelle il commencera à uploader des vidéos de lui reprenant des titres connus. Sa première vidéo, sur laquelle il reprend « Nothin’ On You » de B.o.B, fait sensation au point que « Nothin’ On You » devient très vite la chanson la plus écoutée sur les portails musicaux coréens et B.o.B l’invitera même plus tard à remplacer Bruno Mars sur « Nothin’ On You » dans l’édition coréenne de son album. Peu après, il est casté pour le film « Hype Nation » qui lui donnera l’occasion de revenir en Corée pour la première fois depuis le scandale MySpace. Ce sera également l’occasion pour lui de travailler avec de grands noms de la musique, tel que Teddy Riley avec qui il enregistrera « Demon », un titre qui devait à l’origine être chanté par Michael Jackson. Il signe peu après un contrat avec l’agence Sidus HQ et reprend peu à peu des activités officielles en solo sous son nom américain, Jay Park. Il faudra attendre juillet 2010 pour que le chanteur reprenne ses activités en Corée avec « Will You Believe Me », un single de 3 titres pour ses fans, sur lequel figurent une version coréenne et anglaise de « Count On Me », version réarrangée de « Nothin’ On You » dont les paroles sont écrites par Jay lui-même. Mais c’est le 27 avril 2011 que Jay Park fait son véritable retour en Corée avec la sortie de son mini-album « Take a Deeper Look » et le titre « Abandoned » dont il fera la promotion dans les diverses émissions musicales coréennes. Avec cet album, dont 6 des pistes sur 7 ont été écrites et composées par Jay lui-même, le jeune artiste montre les différentes facettes de son immense talent et cela paye, car l’accueil du public est explosif et l’album se vend à plus de 50 000 exemplaires en cinq jours.

Malgré les difficultés rencontrées tout au long de sa carrière, Jay Park brille donc désormais en solo, au point qu’on en oublierait presque qu’il a débuté dans un groupe. Sa participation dernièrement à l’émission Immortal Song 2 et son rôle dans le film « Mr Idol », n’ont fait que confirmer son talent et le fait qu’il est indéniablement l’un des idols les plus polyvalents et prometteurs de sa génération.

Le jeune chanteur est actuellement en plein enregistrement de son nouvel album.