[Interview Exclusive] Yusuke Yamamoto

Par un beau dimanche de septembre, nous avons eu la chance d’être reçus dans les locaux d’Ever Green Entertainment pour faire la rencontre du talentueux Yusuke Yamamoto, actuellement héros du drama « Host Club ». Nous vous laissons profiter des réponses de ce garçon attachant et drôle.

385389_184369994986587_257846895_n

Bonjour, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Yusuke. J’ai 23 ans et je suis acteur. J’ai débuté en 2006 grâce à un concours organisé par le magazine Junon où j’ai remporté la 2nde place. J’ai ensuite endossé mon tout premier rôle avec le personnage de Sasword dans « Kamen Rider Kabuto ».

 

On sait que tout a commencé pour vous grâce à ce concours dans le magazine Junon. Pourquoi l’avoir tenté ?

A 18 ans, je sortais du lycée et il était prévu que je rentre comme employé chez Toyota. Mon équipe de football, qui était très importante pour moi pendant mes années de lycée, s’était dispersée et j’étais un peu perdu quant à ce que je voulais faire de ma vie. J’avais envie de faire quelque chose de « spécial » avant de me lancer dans le monde du travail. Alors quand ma mère m’a inscrit à ce concours pour le magazine Junon, je me suis dit « Pourquoi pas? Ce sera toujours une expérience enrichissante! ». Bien sûr, je ne pensais vraiment pas gagner ou quoi que ce soit, mais j’ai fini deuxième et me voici!*rires.

DSC_0939-2

Il ne vous a pas fallu longtemps pour arriver ensuite sur le petit écran et connaître le succès grâce à des rôles cultes. Comment les choisissez-vous ?

La plupart du temps, on regarde les offres qu’on reçoit et on décide avec mes managers : si on trouve qu’un rôle est fait pour moi et qu’il me plait, alors c’est parti. Le reste du casting est également décisif bien sur! J’aime bien jouer de nouveaux types de personnages, ca permet d’engranger de l’expérience et de me lancer de nouveaux défis…

 

A vous voir, on a l’impression que vous pouvez tout jouer, du tragique au comique. Y a-t-il un rôle en particulier dans votre carrière qui se démarque pour vous ?

J’ai joué plein de rôles différents mais le personnage de Tamaki que j’incarne en ce moment dans Ouran High School Host Club est spécial pour moi : je me sens si proche de lui que je n’ai même pas vraiment l’impression de jouer! *rires

0004_1280

Vous aimez vous faire frapper comme Tamaki ?

*Rires. Effectivement dans le drama, le papa travesti de Haruhi me frappe mais comment dire…? J’aime sa personnalité joyeuse et un peu décalée qui me correspond bien.

 

A à peine 23 ans vous êtes déjà l’une des stars incontournables de la production japonaise. Quand vous avez commencé, pensiez-vous réussir à en arriver là et surtout aussi vite ?

Comme je l’ai dit, à 18ans quand j’ai participé au concours du Junon, je ne croyais pas du tout gagner quoi que ce soit et donc encore moins réussir dans ce milieu! Et jusqu’à 22 ans, je n’avais que des petits rôles dans des dramas comme le garçon aux ondes d’« Hana Kimi » ou le livreur de « Himitsu no Hanazono »… Pour tout vous dire, à cette époque, en voyant tous mes amis sortir diplômés de l’Université, j’ai sérieusement hésité à tout quitter pour trouver un « vrai » travail. Mais c’est à ce moment là que j’ai décroché le premier rôle du drama « Tumbling » et je me suis dis que j’avais là une chance de vraiment réussir à percer!

 

(Yusuke nous demande en rigolant) Mais vous pensez que j’ai une bonne tête pour plaire en Europe ?

(après lui avoir répondu que beaucoup de fans l’adorent en France) Je n’avais jamais pensé à m’exporter à l’étranger avant mais si vous me dites que je peux plaire en Europe, alors je n’ai plus qu’à travailler pour y aller un jour voire peut être même à Hollywood! *rires

山本裕典 全身(サイズ変更)

Quelles sont les personnes avec qui vous avez travaillé qui vous ont le plus marqué que ce soit humainement ou professionnellement ?

Je pense qu’il s’agit de l’acteur de Kabuki Ichikawa Kamejiro avec qui j’ai joué la Mégère Apprivoisée de Shakespeare l’hiver dernier. Il jouait l’héroïne Katherina et moi un des jeunes amoureux de sa soeur. En fait, ce qui est vraiment impressionnant avec lui, c’est qu’en dehors de la scène, c’est quelqu’un d’un peu ailleurs, qui semble se laisser vivre, mais des qu’il met un pied sur les planches, il change du tout au tout. A ce moment la, il devient vraiment son personnage et apporte une énergie folle aux autres.

 

Entre jouer dans des dramas ou des butais (pièces de théâtre), qu’est ce qui vous plait le plus ?

Ce n’est pas vraiment la même chose car dans les dramas j’aime l’idée de pouvoir toucher facilement un très grand nombre de personnes chez elles alors que pour un butai, les gens se déplacent et payent leur ticket. La représentation est beaucoup plus intime. J’aime beaucoup les deux pour ce que chacun m’apporte. Le but final est le même, divertir son public et c’est surtout à ça qu’il faut penser.

DSC_0943-2

Pouvez vous nous parler de vos futurs projets ?

En octobre va commencer la diffusion d’un très gros drama avec la star Kimura Takuya pour les 60 ans de la chaine TBS. Il restera a l’antenne 3 mois, mais le tournage qui est maintenant fini a duré 6 mois. Le problème c’est que je devais avoir les cheveux noirs très courts, ça me faisait une tête de singe *rires. (on lui explique qu’il est sans doute plus célèbre que Kimura Takuya en France) Vraiment ! Je veux y aller !! *rires. Sérieusement je suis connu en France ? ( on lui explique donc que sa célébrité a commencé avec Hanakimi dans lequel les filles l’ont remarqué) Il va falloir que je descende les Champs Elysées en regardant les auras comme mon personnage! *rires. Pour revenir à la question sur mes futurs projets, il y a aussi bientôt le tournage du film d’« Host Club », dont certaines scènes seront peut-être tournées en France. Par contre dans le drama, Tamaki, qui est à moitié français dans le manga, est devenu seulement « un quart français » car je n’etais pas très crédible en métis *rires. Et puis, contrairement au drama où je portais une perruque, pour le film, j’aurais mes vrais cheveux qui ont repoussé. Après ça, j’enchaîne sur le tournage d’un autre film puis sur deux butais. Pour le moment, je suis occupé jusqu’au printemps prochain!

 

Aura-t-on la chance de vous voir parler français dans le film de Host Club ?

Je n’ai pas encore reçu le script mais il y aura peut être quelques mots en français… ca peut être drôle!

 

Après le rouge puis le blond, qu’est-ce que vous allez nous faire comme couleur?

Pourquoi pas vert? Ou bleu? C’est sympa le bleu! *rires

 

Je me dois de vous le demander au risque de me faire tuer par une armée de fans en folie : êtes-vous célibataire ?

Oui, je suis actuellement célibataire.

0003_1280

Et les françaises ont-elles une chance ?

OUI ! (Pour la mise en page : en gros car gros cri du cœur qu’il a fait)*rires. Je pense que les françaises sont très belles.

 

Pour terminer, un petit message pour vos fans français ?

Apres mes débuts, je ne pensais pas qu’un jour je donnerai une interview à des reporters étrangers, surtout venus de France. J’ai toujours essayé de faire au mieux pour satisfaire le public japonais mais maintenant que je sais que j’ai l’honneur d’être aussi suivi par des gens d’autres pays, j’y penserai en jouant! Maintenant, je veux vraiment aller en France! Je veux me marier en France *rires ( on lui dit qu’avec ce genre de phrases, il risque une émeute s’il vient) Je serai prudent *rires

 

Après quelques photos et autographes, la rencontre s’est donc terminée, clôturant un moment très sympathique avec un acteur aussi talentueux et qu’agréable. Et n’oubliez pas les filles, avec lui vous avez vos chances. Mais bon, vous risquez d’être nombreuses sur le coup.

 

Mister Wave