[Interview Exclusive] Winterplay

En Corée, il n’y a pas que la Kpop. Les autres styles musicaux sont aussi représentés. Parmi eux, la scène jazz nous offre quelques bijoux comme le duo Winterplay. Nous les avons interviewés à l’occasion de la sortie de leur nouvel album.

j_h2

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Nous avons débuté en 2007 avec quatre membres. Maintenant, nous ne sommes plus que deux membres, Hae Won au chant et moi-même, Lee Joo Han, à la trompette. Notre musique, c’est du jazz mélangé à de la pop aux mélodies joyeuses qui nous permet de partager nos sentiments et notre bonne humeur avec notre public.

IMG_7772_re1

Comment vous êtes-vous rencontrés, et comment avez-vous commencé à travailler ensemble ?

Nous nous sommes rencontrés en novembre 2007. Tout a commencé avec un projet musical. Comme il y avait une certaine différence d’âge entre nous, nous avons choisi de communiquer avec la musique. Ça fait maintenant six ans que ça dure, et que nous continuons à faire des shows ensemble. Depuis notre troisième album, nous ne sommes plus que deux, même si nous collaborons régulièrement avec les mêmes musiciens.

WP PHOTO4  juhanlee

Pourquoi avez-vous choisi le nom Winterplay ?

Honnêtement, nous ne nous sommes pas beaucoup creusé la tête pour trouver notre nom. Ce nom nous est juste venu en tête comme ça, sans raison particulière, à part que c’était l’hiver et que nous aimons jouer de la musique. C’est comme ça qu’est né Winterplay.

IMG_0444_re1

Comment décririez-vous votre style ?

Nous faisons principalement du jazz, mais il nous arrive d’essayer d’autres genres, comme le funk, les ballades ou encore le disco. Le plus important, c’est la voix de Hae Won. C’est elle qui nous différencie des autres et qui caractérise le plus le style de Winterplay.

Nos deux premiers albums étaient très jazzy. Quand le premier est sorti en Angleterre, le Sunday Times nous a gratifié de quatre étoiles. Ils nous ont même comparés au groupe américain Pink Martini. Nous aimons produire une musique différente et unique. Dans la plupart de nos albums, vous pourrez aussi retrouver des reprises, comme on a pu le faire avec le culte «Billie Jean».

j_h6

Avez vous toujours rêvé d’être des artistes ?

Joo Wan : Quand j’étais jeune, je me voyais déjà plus comme artiste sur scène que comme un simple musicien. J’ai passé une partie de mon enfance loin de la Corée, au Suriname (à coté du Brésil et de la Guyane). Un peu par hasard, je me suis mis à apprendre la trompette. J’ai commencé à jouer dans un groupe de jazz amateur avec mes meilleurs amis, qui étaient pour la plupart coréens. Quand je me suis retrouvé au lycée, j’ai réalisé que j’aimais être sur scène, on a donc commencé à jouer dans les villes alentours. C’est quand je me suis retrouvé devant quelques centaines de personne que j’ai vraiment décidé que cela sera ma vie. Je suis devenu accro à la scène.

Hae Won : J’aime chanter depuis que je suis toute petite. Ma mère est une fan de jazz, donc j’ai grandi en en écoutant tout les jours. Durant ma période universitaire, je me préparais à faire mes débuts dans un groupe de fille, même si je me voyais mal dans ce genre de groupe. Cela ne s’est jamais fait, et rétrospectivement j’en suis bien contente car je suis heureuse de la tournure qu’a prise ma vie.

haewon02 juhan01

Quels sont vos artistes favoris en Corée et dans le monde ?

Hae Won : J’aime beaucoup le groupe anglais Matt Bianco et l’américain Harry Connick Jr. En Corée, j’aime les Super Junior et le chanteur-présentateur Lee Moon Sae.

Joo Won : J’en aime beaucoup, comme Miles Davis, Michael Bublé, George Benson, Earth, Wind & Fire ou encore Hall & Oates. En Corée, j’apprécie des artistes comme Bobby Kim, Dynamic Duo ou Lee Juck.

juhan2  Çý¿ø01

Vous avez déjà fait plusieurs reprises dans vos albums. Y a-t-il encore des chansons que vous aimeriez reprendre ?

Il y a toujours une ou deux reprises dans chaque album. Dans notre dernier album, Two Fabulous Fools, il y en a trois. La chanson «Be My Baby», par exemple, est une reprise du tube du groupe The Ronettes. Comme on a des reprises dans chaque album, c’est dur de choisir seulement une ou deux chansons qu’on voudrait reprendre. Ça dépend de la saison et de notre humeur. Les reprises de cet album ont aussi été faites en fonction de nos futurs shows à Macao et à Hong Kong. Généralement, nous sommes toujours très ouverts à l’idée de faire des reprises, du moment que c’est agréable à écouter. Du Lady Gaga ou de la belle musique chinoise traditionnelle peuvent être une bonne base pour quelques chose de nouveau sur scène. Malheureusement, parfois nos reprises ne sont pas à la hauteur de nos attentes, comme on a pu le vivre avec «Like a Virgin» de Madonna qui n’a pas été très bien accueilli par nos fans. Dans le futur, nous aimerions bien réarranger une chanson française, comme on a pu le faire avec des chansons japonaises quand on a été en concert là-bas. J’adore mettre des mots français dans les paroles, comme j’ai pu le faire avec la chanson-titre de notre album, «Touché Mon Amour». Pour exprimer certains sentiments ou donner une autre nuance aux paroles, certains mots français correspondent mieux que l’anglais ou le coréen. Nous avons incorporé du français dans notre prochain single digital, qui sort bientôt.

e3lNA_1348313407_copy

Êtes-vous toujours en contact avec les anciens membres du groupe ?

En Corée, la plupart des musiciens de jazz se mettent ensemble pour un projet précis, que cela soit pour un concert ou pour un album, puis ils se séparent aux rythmes des autres projets qui leur sont offerts. C’est pour cela que depuis le troisième album, nous ne sommes plus que deux. Même si les anciens membres sont partis faire leur propre musique, nous restons amis. L’un deux préfère maintenant jouer du rock, et l’autre vient de se marier.

juhan1  haewon1

Si vous deviez choisir une chanson parmi votre discographie, comme une introduction pour les gens qui ne vous connaissent pas encore, laquelle choisiriez-vous et pourquoi ?

Joo Won : C’est difficile de n’en choisir qu’une, mais je dirais «Gypsy Girl». Tous nos fans, des plus jeunes aux plus vieux, aiment cette chanson. En live, «Gypsy Girl» permet de communiquer avec tous nos fans, qui se mettent naturellement à taper des mains quand ils l’entendent.

Hae Won : Je dirais «Gypsy Girl» aussi, car j’aime beaucoup les paroles, cette chanson me permet aussi de donner à ma voix un style un peu trot (ndlr : un style musicale coréen). Il y a énormément de très bons musiciens de jazz et de bossa nova dans le monde, mais «Gypsy Girl» permet à Winterplay de montrer sa propre marque de fabrique.

IMG_8472_re1  haewon2

Quels sont vos futurs projets ?

Nous avons beaucoup de concerts de prévu. Si tout va bien, nous allons même aller nous produire en Thaïlande, à Macao et à Singapour. Nous pensons aussi donner un nouveau départ à Winterplay, avec l’ajout de nouveaux membres afin de devenir plus populaires et que notre musique puisse être diffusée dans de nouveaux pays. Nous avons aussi prévu de sortir notre album à Hong Kong en décembre.

20121205DSCF10216fb

Pouvez-vous laisser un message à nos lecteurs ?

Nous espérons vraiment pouvoir rencontrer nos fans français un jour. Merci de nous soutenir et d’aimer notre musique. Si vous avez des idées de chansons françaises qu’on pourrait reprendre, dites-le nous.