[Interview Exclusive] SAYURa et Akemi Takada

A l’occasion du Paris Manga en février 2013, nous avons pu rencontrer les SAYURa. Un groupe virtuel ? Un groupe réel ? Mais qui sont-elles ? C’est accompagnés d’Akemi Takada (dessinatrice de Madoka et Creamy) que nous en apprenons plus sur Metamorphose IDOL « SAYURa » Project.

 

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

LUNa : Je suis LUNa (en français), cadette du groupe, je peux paraître adulte mais je suis encore maladroite parfois.

RiHO : Bonsoir (en français). Je sui RiHO, leader du groupe Sayura, j’aime manger et dormir et je suis une très grande bavarde.

NAGi : Je suis NAGi, la benjamine du groupe avec un caractère franc et direct.

DSC_4721

Qu’est-ce-que le projet Metamorphose IDOL?

SAYURa : C’est la réalisation d’un rêve, le fait de pouvoir se transformer et de pouvoir devenir réelle à partir de ce qui est animé.

 

Comment est né ce projet ?

Akemi Takada : Cela fait 1 an et demi que ce projet existe. Le producteur m’en avait déjà parlé au début du projet, mais même avant cela il avait eu l’idée de faire des personnages animés, de personnaliser les Idols.
Il s’agit d’un assemblage, une idéalisation des Idols. Avec la catastrophe du 11 mars, le projet était en pause, mais il y a eu un tel élan d’aide à travers le Japon et pour le Japon que le producteur a voulu continuer le projet et le pousser à travers le monde, en signe de remerciements mais aussi pour montrer que le Japon n’est pas perdu et envoyer ainsi un message d’espoir vers le monde. (« Kizuna » dans le texte qui veut dire le lien, lien entre le Japon et le reste du monde)

DSC_4719

Comment les membres de SAYURa sont arrivées sur le projet ?

Akemi Takada : Les jeunes filles ont été sélectionnées à travers un casting.
Nous ne cherchions pas que des personnes charismatiques, mais une certaine osmose entre les jeunes filles (Taille, trait de caractère …). Il fallait sensibiliser le public et ne pas être uniquement jolie mais aussi rester fidèle à la magical girl qui est censée vendre du rêve, mais aussi des qualités intérieures.

 

Qu’est-ce que cela se fait de se voir en personnage animé ?

LUNa : C’est vraiment génial d’être en personnage animé, de plus je connaissais les dessins de Mme Takada, qui sont très très mignons (« Kawaii »), donc c’est un honneur pour nous.

DSC_4722

Mme Takada, comment avez-vous conçu les personnages animés?

Akemi Takada : A partir de plusieurs de leurs photos, j’ai pu faire plusieurs dessins les représentant et ainsi aboutir aux personnages animés. J’ai conçu toutes les tenues et accessoires des personnages. Je voulais apporter quelque chose qui venait de moi pour ces personnages et j’ai donc pensé aux bijoux (Akemi Takada est aussi une créatrice de bijoux) avec la fleur de sakura, et dans chacune des fleurs, il y a une perle de couleur différente pour chaque personnage de SAYURa.

 

Question pour SAYURa : C’est votre première venue en France, qu’avez-vous pensé de la France et qu’avez-vous fait en France ?

LUNa, un peu génée, demande la permission de répondre car elles ont fait des choses qu’elles n’auraient pas dû faire car elles avaient interdiction de sortir seules (mais on nous rassure en nous disant que le producteur est au courant).

Avec le peu du temps libre que nous avons eu, j’ai été contente de me rendre au supermarché par moi-même tout simplement.

RiHO : En toute discrétion, nous voulions aller faire du shopping. Nous avons également été au pied de la Tour Eiffel pour faire notre chorégraphie dans le froid, mais malgré ce froid, le public nous a réchauffés par leurs acclamations.

NAGi : En tant que bonne touriste, j’ai fait une tournée nocturne en bus pour voir les illuminations, ainsi que l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel.

Nous n’avons pas eu le temps de goûter la gastronomie française.

RiHO : J’ai beaucoup aimé le jus d’orange pressé maison et nous avons beaucoup aimé le pain français et les croissants. Nous avons aussi gouté les crêpes au sarrasin.

(Nous les invitons alors à venir manger, avec nous, un bon plat français :D)

main2

Vos projets à venir ?

SAYURa: Le projet vient tout juste de commencer, nous voulons donc toucher un maximum de personnes dans le monde, s’ouvrir et créer un lien avec ce monde.

On ne peut pas encore se prononcer sur l’avenir, ce qui sera important c’est de faire de nouveaux morceaux et de nouvelles chorégraphies. Le single « access point » est seulement un prélude. Le but est de déjà lancer le premier single au Japon (prévu pour lancement prochainement au Japon, pas de date officielle pour l’instant)

DSC_4720

Question pour Akemi Takada :

Que pensez-vous du fait que Madoka (Personnage de la série ORANGE ROAD (Max & Compagnie)) soit considérée pour la génération masculine des années 1980 comme la femme quasi parfaite/idéale ?

Akemi Takada : J’étais au courant que l’aspect un peu asiatique, exotique plaisait en Europe et aussi en France et faisait rêver les hommes. Mais ce qui me touche c’est justement que ce personnage puisse sensibiliser un monde au delà du personnage.

Les personnes aiment beaucoup les personnages aux multiples caractères.

 

Site internet Officiel (anglais): http://www.sayura-magical.jp/en/