[Interview Exclusive] Rikako Sakata

Bonjour, pouvez-vous vous présenter?

Bonjour, je m’appelle Sakata Rikako. En ce moment au Japon, je travaille comme actrice pour la série de Tokusatsu « Kamen Rider Fourze » et comme mannequin pour le magazine Seventeen. J’ai été très surprise d’apprendre qu’il y a des gens qui me connaissent en France et cette interview me fait très plaisir!

475186_250462645043988_563806197_o

Qu’est-ce qui vous a lancé sur cette voie de mannequin puis d’actrice?

En fait, l’envie de mannequinat m’est venue très jeune! En 5ème année d’école primaire je crois, je suivais avec passion un magazine pour pré-ados qui s’appelait « Love Berry ». C’est parce que j’admirais énormément les filles qui posaient chaque mois pour ce magazine que m’est venue l’envie de moi aussi faire ce travail. J’ai donc participé à leur concours pour devenir une « Love Berrina » et je l’ai finalement remporté! C’est à ce moment-là que j’ai rejoint Ever Green Entertainement et que les choses ont vraiment commencé pour moi.

IMG_4620

Aimeriez-vous tenter d’autres aspects du mannequinat, comme les défilés par exemple?

J’ai déjà défilé une fois pour le Tokyo Girls Collection et j’ai adoré ça! Tous les ans, je vais voir le défilé appelé « Kobe Collection » où je rêverais de devenir un mannequin régulier! Après, pour ce qui est des défilés de mode, je pense que le Japon n’est pas un pays qui offre de très grandes opportunités… Ce que j’aimerais par-dessus tout, ce serait de pouvoir monter sur les planches internationales, à Paris ou aux Etats-Unis, pour montrer à tout le monde l’univers de la mode japonaise! C’est un peu le rêve inaccessible et irréalisable que je poursuis! *rires

DSC_2622

Le drama « Switch Girl » s’est terminé mi-février au Japon. Vous y étiez Nino, la meilleure amie de Nika. Comment s’est passé le tournage?

Je connais bien Nishiuchi Mariya, qui joue Nika, parce que nous travaillons ensemble pour Seventeen. Mais c’était la première fois sur un tournage. Je dois dire qu’une saine rivalité s’est mise en place. On sait chacune ce que l’on vaut comme mannequin, mais en tant qu’actrice, on voulait prouver qu’on pouvait faire mieux que l’autre… Cela dit comme nous avions une bonne équipe autour de nous, il y avait au final plutôt une bonne alchimie sur le plateau!

IMG_5092

Dans « Kamen Rider Fourze », vous avez le rôle de Miu. C’est un personnage qui évolue beaucoup au cours de la série, mais qui laissait une très mauvaise impression de fille froide et hautaine dans les premiers épisodes. Est-ce que cela a été difficile ?

Miu et moi n’avons pas du tout le même caractère et c’était vraiment très drôle de me glisser dans sa peau! Mais j’ai eu du mal parce que je suis quelqu’un de plutôt doux… J’ai même failli ne pas avoir le rôle à cause de ça, parce que lors de l’audition, on m’a demandé de jouer ma « Reine », un peu vous savez comme dans les séries américaines… Mais je n’ai pas compris du tout ce qu’ils voulaient! Je n’arrivais vraiment pas à cerner ce qu’ils attendaient de moi, on me reprochait tout le temps de ne pas être assez froide ou assez cinglante! Et puis au fil de l’histoire, Miu se rapproche de ses camarades, elle devient plus gentille, plus attentive aux autres, et c’est très agréable de la faire évoluer comme ça.

DSC_2623

Vous avez tourné dans des films avec des styles très différents, allant du pur comique au film d’horreur. En tant qu’actrice, qu’est-ce qui vous plait le plus?

Chaque rôle apporte son lot de défis et de travail et j’aime essayer de nouvelles choses. Etonnamment, je pense que mon récent rôle dans « Switch Girl » est un des plus difficiles que j’ai eu, parce que le personnage de Nino est terriblement « ordinaire ». C’est juste une lycéenne normale. Et j’ai découvert avec elle que c’était parfois un plus grand défi de devoir donner du relief à un personnage « banal » qu’à un personnage créé pour faire rire ou pour faire peur! Je pense que j’ai beaucoup appris avec ce tournage!

IMG_9999_66

Aimeriez-vous élargir votre champ d’action en vous frottant par exemple au monde de la musique?

La musique??? *elle explose de rire* Si seulement je savais chanter!!

Si je n’avais pas pu percer dans l’Entertainment, j’aurais sans doute voulu travailler dans des hôpitaux (NA : sa mère est infirmière) ou bien même dans la police. Je trouve ça important de ne pas se renfermer sur soi-même et d’être capable de s’intéresser à des tas de choses! Mais les opportunités qui m’ont été données dans le monde de la mode et des acteurs sont infiniment précieuses pour moi, et pour le moment, je n’envisage pas autre chose que de tenter de me perfectionner toujours plus dans ces deux domaines-là!

DSC_2621

Vous avez travaillé en 2009 aux côtés de la chanteuse du Hello!Project Mano Erina pour la comédie musicale de « Koisuru  Hello Kitty ». Vous vous êtes ensuite souvent retrouvées ensemble. Etes-vous bonnes amies en dehors du travail?

Oui! Il n’y a pas longtemps, nous sommes allées manger ensemble. Et on s’envoie toujours des mails pour s’inviter l’une l’autre quand on fait un show. Souvent, on ne peut pas y aller parce qu’on est trop occupées, mais on continue de s’inviter! *rires

Et quand on trouve du temps libre, on essaie de se voir.

Pour moi, mon amitié avec Erina, c’est une chose très précieuse, parce qu’au fond, ce n’est pas si facile dans le monde des acteurs de pouvoir développer des relations vraiment fortes avec d’autres gens du milieu.

IMG_4507

Avez-vous des passions en dehors de votre travail?

Je viens tout juste de terminer le lycée et comme je ne vais pas à l’université, je me retrouve avec plein de temps libre que je n’avais pas avant. Comme j’aime énormément écrire et dessiner, pour le moment, je consacre une grande partie de mon temps libre à des activités artistiques. Plus tard j’aimerais bien passer des diplômes dans différents domaines comme la peinture, ou l’aromathérapie…

Sans titre-1

Et entre l’art, les shootings et les tournages, avez-vous le temps pour un petit ami?

Le temps? *elle rigole* Oh vous savez, ce n’est pas le temps qui manque, ce serait plutôt le petit ami!

Si la bonne personne se présentait, je pourrais lui faire de la place dans ma vie, mais pour le moment, je ne suis pas à la recherche d’une relation à tout prix et je profite de mon temps libre pour moi-même.

rikako

Pour terminer, un petit message pour vos fans et futurs fans français?

Comme je vous l’ai dit au début, je suis surprise et très heureuse de savoir qu’il y a des gens qui me connaissent en France et j’espère que cette interview dans Asian Wave permettra à encore plus de personnes de se souvenir de mon visage et de mon nom. Je vais bien sûr continuer à faire de mon mieux ici au Japon, et peut-être qu’un jour, je pourrais aller à Paris dans le cadre de mon travail et rencontrer tout le monde!

Calci & Mister Wave