[Interview Exclusive] Okamoto Rei

Une petite présentation pour le public français ?

Je m’appelle Okamoto Rei. J’ai 20 ans et je suis en deuxième année à l’université. On a pu me voir dans des magazines ou m’entendre chanter mais je me présente toujours avant tout comme une actrice.

413480_199512503472336_117221230_o

Pourquoi vous être lancée dans ce type de carrière ?

Petite, je me passionnais pour les magazines de mode de ma sœur. C’est en les regardant que je me suis dit que je voulais devenir mannequin. Je me suis donc présentée aux auditions et j’ai gagné le Grand Prix. À partir de là, j’ai pu débuter comme mannequin dans le magazine Nicola et j’ai même le record de featuring sur la couverture [NA : 25 fois en 5 ans !] mais comme je suis petite, ça ne m’offrait pas de grandes opportunités.

 

Comment s’est faite ensuite la transition de mannequin à actrice et chanteuse?

À l’époque où j’étais mannequin, j’ai eu l’occasion de me retrouver devant des cameras et ces premières expériences ont été vraiment très intéressantes et drôles. Je me suis dit que c’est ça que je voulais faire. Seulement, je vivais dans une petite ville du Kansai et mon agence à Osaka ne gérait que des mannequins. Donc, quand j’ai eu envie de devenir actrice, il a fallu que je monte à Tokyo car c’est là qu’on trouve les meilleures opportunités et les meilleures agences.

IMG_2999

Qu’a pensé votre famille en vous voyant partir comme ça pour Tokyo à à peine quinze ans ?

Quand Ever Green m’a proposé un contrat, je ne pouvais pas laisser passer une occasion pareille ! Ma mère était inquiète mais elle a compris que c’était mon rêve. Mon père lui disait qu’une jeune fille quitte la maison de ses parents pour se marier, pas pour un futur incertain comme celui d’actrice. Mais j’étais vraiment déterminée à devenir actrice alors un matin… j’ai juste quitté la maison. Ça lui a fait un choc ! Comme j’étais encore jeune et que j’étais loin de ma famille, c’est la directrice de l’agence, qui m’a accueillie dans sa propre maison. J’allais au lycée et elle me faisait à manger et grâce à elle, j’ai pu atteindre mon but !

 

Et au niveau musical, envisagez-vous de nous ressortir quelque chose bientôt, ou de tenter des collaborations avec des artistes que vous admirez par exemple?

J’aime beaucoup Asian Kung Fu Generation. En ce moment, je n’écoute qu’eux ! J’aime le rock depuis que j’ai découvert Avril Lavigne quand j’avais une dizaine d’années. Une collaboration avec des artistes pareils serait évidemment un plaisir, mais pour le moment, je me consacre vraiment à être actrice. Je continue à jouer de la guitare pendant mon temps libre.

DSC_0363small

Puisque vous avez décidé de vous concentrer sur votre carrière d’actrice, si vous pouviez bientôt décrocher un premier rôle dans un drama, quel type de personnage aimeriez-vous jouer?

Pour le moment, on m’a surtout offert des rôles qui me ressemblent et j’aimerais me frotter à des rôles plus atypiques. Par exemple, un rôle comme celui d’une stalkeuse complètement dépendante du garçon qu’elle aime… Ou bien un fantôme ! J’aimerais bien être un fantôme ! Une nouvelle Sadako ! (rires) Sinon, je serais intéressée par un rôle qui me permettrait de chanter à l’écran, parce que j’ai reçu beaucoup de messages de fans pour ça. Pour le moment, il n’y a qu’au théâtre que j’ai eu l’occasion de chanter et jouer en même temps, dans la pièce « Smart Moteryman Kouza » où je partageais la scène avec Kaku Kento.

 

Passons aux questions sérieuses : qu’en est-il de votre vie amoureuse ?

Pour le moment, je n’ai pas de petit ami, même si j’en voudrais bien un ! Mais mon travail étant prenant et parfois stressant, j’attache beaucoup d’importance à pouvoir passer mon temps libre avec mes amis de l’université, à m’amuser et me relaxer avec eux! C’est un peu ma petite bulle où je me ressource.

En plus, au Japon, je ne suis pas considérée du tout comme une fille sexy ! Junpei et Yusuke [NA : Mizobata Junpei et Yamamoto Yusuke] disent que ce n’est pas la peine de chercher parce que je n’ai pas un physique qui intéresse les garçons ! (rires)

[On lui dit que pour les Français, elle est sexy, elle se lève, attrape son manteau et déclare « Je pars pour la France ! »]

DSC_0361small

Un petit message de fin pour nos lecteurs français ?

Pour beaucoup d’entre vous sans doute, vous n’avez jamais entendu parler de moi alors je suis heureuse de cette opportunité qui m’est donnée de me présenter à vous. Cette année a été difficile pour le Japon suite aux événements terribles de mars dernier, mais comme tous les Japonais, je pense que la vie continue, et que nous devons continuer à nous battre pour avancer. À ma petite échelle donc, en temps qu’actrice, je souhaite continuer à faire de mon mieux et devenir de plus en plus connue. Après la lecture de cette interview, je serais heureuse si vous pouviez désormais vous souvenir de mon nom et de mon visage!

 

On allait clore là l’interview quand elle nous demande si la culture japonaise est très connue en France. On lui explique que beaucoup de gens regardent des dramas, et qu’encore plus regardent des animes. Elle lance alors un cri du cœur qui nous fait tous sursauter dans la salle : « J’adore les animes!!! » Et sur ce, elle commence à nous parler de « Dragon Ball », « One Piece » et « Eureka Seven », elle ouvre son sac à main pour nous tendre les deux derniers tomes de « Deadman Wonderland » qu’elle est en train de lire et nous avoue qu’elle aurait voulu jouer dans un des films de « Gantz » parce qu’elle adore le manga.

IMG_2124

Si vous aimez autant les mangas et les animes, seriez-vous intéressée par le doublage?

J’adorerais ! Je n’ai qu’une seule expérience de doublage pour le moment, mais j’ai vraiment adoré ça ! Je faisais la voix d’Eve Brea dans le jeu vidéo pour PSP « The Third Birthday ». Travailler avec Sakamoto Maaya (qui double Aya Brea dans le jeu) a été une expérience fascinante !! Mon seul regret est que pour m’entendre parler, il faut gagner le jeu et… je n’ai jamais réussi !!! (rires)

Mon rêve serait de doubler un personnage dans un des films d’animation des studios Ghibli !

 

Cette fois-ci, c’est vraiment fini, et une séance de photos et de dédicaces plus tard, nous voila partis, ravis d’avoir rencontré ce petit bout de femme à la fois si sympathique et si proche des petits otakus que nous sommes….