[Interview Exclusive] Natsuna

Belle. Un mot simple qui qualifie parfaitement Natsuna. Mais cette jeune femme de 24 ans est avant tout une mannequin et actrice qui a su se faire remarquer. Adorant notre pays, elle était une fois encore présente à Japan Expo. Découvrez l’interview de cette si sympathique artiste.

 

  1. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Natsuna, j’ai 24 ans et je suis une actrice et mannequin japonaise. (Feuilletant le magazine et tombant sur l’interview de May’n) Oh ! On était au lycée ensemble. C’est une amie même si je n’ai pas trop le temps de la voir en ce moment

DSC_5078

  1. On la voit demain pour lui remettre le magazine.

Cool. Passez-lui le bonjour de ma part.

 

  1. Comment vous êtes-vous fait repérer ?

Quand j’étais au collège, je suis allée me promener dans le quartier de Harajuku à Tokyo et plusieurs magazines m’ont abordée.

DSC_5074

  1. Avez-vous toujours rêvez d’être mannequin et actrice ?

A la base non. Mais à force qu’on me le propose, je me suis dit que ça pouvait être sympa.

 

  1. Comment se sont passés vos débuts en tant qu’actrice ?

Mes débuts, si on peut appeler ça débuts, vu que ce n’était qu’une apparition éclair dans un drama alors que j’avais 16 ans. C’était un rôle tellement petit que je n’avais pas de lignes et même pas de nom. J’étais juste l’ami A. (rires)

DSC_5076

  1. C’était dans quel drama ?

C’était dans un drama appelé Nobuta wo Produce.

 

  1. C’est un drama très connu chez nous.

Sérieusement ??

DSC_5077

  1. Oui. Je vais d’ailleurs sûrement le regarder de nouveau pour vous trouver.

Ça ne va pas être facile. (rires) J’avais les cheveux très longs et j’étais toujours aux alentours de Toda Erika.

 

  1. Y a-t-il des rôles qui vous ont plus marquée que d’autres ?

Pour moi, c’est mon rôle dans Gantz car avant je ne faisais que de la figuration. Il y a même eu une période où je n’avais plus de proposition ni de travail et c’est Gantz qui m’a vraiment remise sur les rails.

DSC_5075

  1. Avec une tenue très marquante.

Oui, elle est très belle mais très dur à mettre. Et surtout dedans il fait chaud.

 

  1. Avec qui aimeriez-vous le plus tourner ?

Bruce Willis ! (rires) J’aime beaucoup Armageddon et la série des Die Hard. Quand j’étais petite, je ne regardais pratiquement pas de films japonais et mon père passait son temps à regarder des films avec lui. J’ai un peu été élevée avec lui et je suis naturellement devenue fan.

DSC_5079

  1. Et quel genre de rôles vous tenterait le plus ?

Je n’ai pas encore eu la chance de jouer un rôle de méchante, une femme vraiment mauvaise ou une criminelle. Peut-être qu’en jouant ceci, je découvrirai quelque chose en moi. (rire)

 

  1. Vous avez eu de fin 2012 à mars 2013, la chance d’avoir votre premier rôle principal avec le drama Jun to Ai. Pouvez-vous nous en dire plus sur celui-ci ?

Ça a été un tournage très difficile, très éprouvant. Chaque jour, je me levais tôt, je tournais et le soir je m’écroulais de fatigue. J’ai ressenti beaucoup de stress et j’ai beaucoup mangé durant cette période pour l’évacuer. Ce n’est qu’à la fin du tournage que je me suis rendue compte que j’avais été entouré de gens géniaux, que ce soit les autres acteurs mais aussi le staff technique et que j’avais reçu beaucoup d’amitié et d’amour de leur part.

 

  1. Que pensez-vous de la France ?

J’adore la France. J’ai eu la chance de venir plusieurs fois et les Français sont très chaleureux et accueillants. C’est peut être exagéré de dire ça mais je considère un peu la France comme mon deuxième pays.

 

  1. Pouvez-vous laissez un message à nos lecteurs ?

Merci beaucoup de me soutenir. Je vais faire tout mon possible pour être plus visible en France. Je sais que l’année prochaine, c’est la 15ème édition de Japan Expo et j’aimerais beaucoup revenir vous voir. J’espère que vous serez là pour m’accueillir.