[Interview Exclusive] miwa

La jeune miwa est en train de se faire une belle place parmi les chanteuses japonaises grâce a son talent d’interprète mais aussi d’auteur. Sony Music Records nous a gentiment ouvert ses portes pour aller a la rencontre de ce phénomène.

 

On nous installe tranquillement dans une salle le temps que miwa arrive. A peine quelques minutes plus tard surgit un petit but de femme d’1m48 mais dont le charme et la gentillesse sont indéniables.

Nous lui présentons le magazine et lui expliquons pourquoi nous sommes la. Puis c’est avec un grand sourire qu’elle nous invite a commencer de lui poser nos questions.

377358_184369914986595_1220667739_n

Bonjour, pouvez vous vous présenter a nos lecteurs.

Bonjour, Je m’appelle miwa, j’ai 21 ans, j’écris mes propres chansons et j’ai fait mes débuts en Mars 2010.

 

D’où vous est venu l’envie d’écrire des chansons ?

De part mon père, j’ai découvert plein d’artistes qui m’ont donné envie de me mettre a la musique. J’ai commencé par le piano mais c’est seulement une fois que je me suis mise a la guitare que j’ai eu l’envie d’écrire des chansons

 

Lors de vos années lycée vous avez du jongler entre les cours, les leçons de guitare et des petits job pour vous payer votre instrument. Pouvez vous nous parler un peu de cette époque ?

A cette époque, j’étais dans une école qui prépare les concours des universités et j’avais beaucoup de révisions. La pression était très dur a supporter. C’est a ce moment la que je me suis dit que je voulais faire de la musique car c’était la seule chose qui me plaisait. J’ai donc du, en cachette de tout le monde, commencé un petit job dans un restaurant pour me payer la guitare et les leçon qui vont avec. J’ai ensuite commencer a jouer dans les rues du quartier Shimokitazawa.

miwa_1106_main2

Vous avez commencé votre carrière avec deux singles indépendants mais en le cachant autour de vous car vous étiez toujours Lycéenne. Ce n’était pas trop dur de devoir cacher a votre entourage ce que vous faisiez ?

C’était pas vraiment si dur que ça car dans les live que je faisais a Shimokitazawa il y avait parfois à peine 5 personnes a qui je vendais le CD que j’avais fait toute seule dans ma chambre. Donc personne ne se doutais de rien.

 

Quelle a été votre réaction quand Sony Japan vous a annoncé qu’il voulait vous signer ?

Ça n’a pas été aussi violent que ça Car au début Sony est arrivé en me demandant de continuer a écrire comme je le faisais afin qu’ils jugent ce dont j’étais capable. Ensuite ça s’est fait progressivement jusqu’à devenir Major. Mais pour moi j’ai pas encore l’impression que ça ai changé beaucoup de chose.

 

Ensuite sont arrivés Le succès et la célébrité, pas trop dur a gérer cette notoriété si rapide ?

Dans ma vie de tout les jours ça n’a pas changer grand chose. Mais tout les autres élèves de ma fac on d’un coup commencer a m’envoyer des mail pour me demander si c’était bien moi

 

Il y a t’il un ou plusieurs artistes avec qui vous révériez de travailler ?

Ce qu’il me plaît c’est les gens qui comme moi sont des musiciens et joue de leur instrument. Après mes influences sont surtout étrangère au japon et j’aimerai donc beaucoup collaborer avec des artistes étrangers comme Taylor Swift, que j’apprecie enormement, mais comme ils viennent pas au Japon, c’est plus dur *rire

Sans titre-1

Il y a t il un chanson de votre répertoire qui vous tiens plus particulièrement a cœur ?

Je peut pas vraiment choisir de chansons car me sont toute chère. Mais dans chacune il y a des paroles qui me touche plus que d’autres

 

On sais que grâce a votre père grand amoureux de musique que vous avez été plongé dedans depuis petite, cela a t’il changé votre relation ?

Sans mon père je ne serai pas la et je doit dire que je suis super heureuse quand il viens a mes live ou qu’il me regarde quand je passe a la télévision. De plus pouvoir parler avec mon père de mon métier comme on parlait du travail des artistes qu’il appréciai quand j’étais petite, ça me rend super fière.

 

Quels sont vos prochain projets ?

Déjà je vais faire une série de concert dans une dizaine d’universités pendant les fêtes de celle ci.

 

Un petit concert en France peut être ?

Je veut venir mais je suis pas sur qu’on me connaisse.*rire. Comment puis je me faire plus connaître en France ? ( on lui explique donc qu’en France en plus de certain qui suive l’Oricon, pour se faire connaître rien de mieux que de faire des titres pour des animes et de drama) C’est vrai ? J’ai déjà Bleach et Ouran Host Club. Bon bah je vais essayer d’en faire plein d’autres alors si ça me permet de visiter Paris et d’y faire un concert.*rire

img99570r

Nous avons ensuite un peu discuter avec elle et fait quelques photos. Vous pouvez d’ailleurs retrouvez sa réaction sur son blog officiel en date du 5 septembre 2011. Nous lui souhaitons une grand carrière Et qu’un jour peut être nous aussi en France on pourra la voir en live et se laisser bercer au rythme entêtant de sa guitare tout en savourant sa douce voix.

 

Mister Wave