[Interview Exclusive] LM.C

Le 21 mai, alors que la salle du Bataclan à Paris se remplit et que deux artistes se préparent, nous sommes invités dans les loges afin de les rencontrer et de les interviewer. C’est bien sûr de Maya et Aiji, les membres du groupe LM.C, dont je parle. Venez les découvrir à travers quelques questions lors de cette rencontre décontractée.

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

  • Bonjour, je suis Maya, le chanteur.

  • Bonjour, je suis Aiji, le guitariste.

Comment êtes-vous entrés dans le monde de la musique ?

  • Maya : J’ai commencé à réellement écouter de la musique à l’âge de 10 ans. J’ai été inspiré et influencé par différents groupes, ce qui m’a poussé à aller vers la musique.

  • Aiji : J’ai commencé à jouer dans un groupe avec des amis à l’âge de 16 ans. Je participais à des festivals scolaires en tant que chanteur mais désormais, je suis devenu guitariste.

maya

Quel est votre artiste favori ?

  • Aiji : (rires) Je pense que le meilleur groupe au Japon est LM.C.

  • Maya : (très pensif) Je n’ai pas vraiment de groupe favori. Je ne connais pas tant de choses que ça à propos de la musique, j’en écoute que très peu. J’écoute de la musique I-zone. J’aime bien les idoles japonaises. Vous en connaissez ?

Oui. AKB ?

Rires collectifs

  • Maya: Connaissez-vous AKB ?

Aiji

Y-a-t’il une chanson plus particulière que les autres pour vous dans votre discographie ?

  • Maya : Toutes les chansons ont une signification particulière pour nous car nous les avons toutes créées nous-mêmes. Si je dois en choisir une maintenant, ce serait « Boys&Girls » parce que c’est une des premières chansons que nous avons créées ensemble, avant même d’avoir des fans. Nous avions ce rêve de créer notre groupe. En écrivant cette chanson, on essayait également de construire notre rêve

  • Aiji : Pour ma part, la chanson que je choisirais est « Super Duper Galaxy » car c’est une chanson de notre nouvel album. C’est une chanson très forte.

Pouvez-vous nous parler de votre autre groupe « The MAD LM.C » ?

  • Maya : Le groupe MAD LM.C a débuté en octobre 2010. Ce sont deux groupes totalement différents. Le premier groupe ne jouera pas les chansons du second. Si nous avons décidé de faire ce groupe, c’était pour essayer quelque chose de différent de notre groupe actuel, LM.C. Mais les groupes n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

LMC - STRONG POP - Artwork

Que pouvez-vous nous dire à propos des musiciens qui vous accompagnent ? Certains sont avec vous depuis très longtemps, pensez-vous un jour les intégrer officiellement au groupe ?

  • Maya : Au début, nous étions tous les deux dans des groupes, chacun de notre côté. Mais on en a eu marre d’être dans un groupe c’est pour ça qu’on a choisi de faire un duo. Ce n’est pas qu’on n’aime pas le fait d’avoir un vrai groupe, c’est juste qu’on n’a pas encore trouvé les bonnes personnes pour le faire. Si on les rencontre un jour, il y a une possibilité que LM.C deviennent un plus grand groupe.

Et ceux qui sont là actuellement, qu’en pensez-vous ? Certains jouent pour vous depuis longtemps…

  • Maya : Ce sont les meilleurs. On ne travaille qu’avec des personnes géniales de toute manière.

LMC - Best the LMC 2006-2011 SINGLES - Artwork

Avez-vous des hobbies ?

  • Maya : Manger des sushis. Je peux faire ça tout le temps.

  • Aiji : J’adore voyager.

Quelque part en particulier ?

  • Aiji : J’aime les Fidji ou encore la Thaïlande.

2shot_Main100642shot_Main10064ah_hah2shot

Vous avez fait beaucoup de concerts dans différents pays, différentes villes. Quel est celui ou celle que tu préfères ?

  • Maya : Pour cette tournée, je dirai Mexico, la première ville de la tournée. Si c’est pour toutes les tournées, ce serait Montpellier il y a 3 ans. Mais bien sûr, Paris est une ville où j’aime revenir.

Pourquoi Mexico ?

  • Maya : c’était la première fois que j’y allais. Les fans étaient très passionnés et on pouvait ressentir l’énergie de la foule.

  • Aiji : J’aime beaucoup la France. J’ai visité beaucoup de pays en Europe comme la Finlande et tous les pays scandinaves, l’histoire du pays est présente dans les murs des bâtiments partout en Europe.

LM.C 2012

Y a-t-il quelque chose de différent entre les fans japonais et vos autres fans ?

  • Maya : tous nos fans sont passionnés par notre musique. En cela, ils se ressemblent. Après plusieurs tournées, j’ai remarqué que les fans étrangers chantent quand ils en ont envie, peu importe ce que font ceux à côté. C’est très spontané, fou et marrant. Mais au Japon, tout est déjà prévu à l’avance. Sur une chanson, les fans vont se mettre à chanter tous ensemble et pendant la chanson suivante, ils vont s’asseoir et écouter tranquillement. Les fans internationaux montrent plus leur passion.

  • Aiji : Je suis d’accord avec ce qu’a dit Maya. J’ajouterai que les jeunes ici sont bien plus bruyants ! (rires)

Avez-vous un message pour vos fans français ?

  • Maya : Je suis très content de pouvoir revenir faire des concerts en France. Je suis très reconnaissant aux fans. J’espère que certains pourront venir nous voir au Japon en concert. Nous venons de sortir notre dernier CD, il y a quelques jours (au moment de l’interview). S’il-vous-plait, continuez de soutenir LM.C.

  • Aiji : Merci pour votre soutien. J’apprécie que nos fans ne soient pas uniquement fans de notre musique mais soient également intéressés par le Japon, par sa langue, sa culture et pas seulement sa musique. De temps en temps, j’aimerais pouvoir ramener quelque chose d’équivalent de la France et de tous les pays que j’ai visités au Japon. Nous serons de retour en France et nous espérons que vous nous attendrez et continuerez de nous suivre et nous soutenir.

Après quelques minutes à discuter nous les laissons finir de se préparer afin d’être prêt à se donner à fond sur scène à peine un bon quart d’heure plus tard.