[Interview Exclusive] Guckkasten

En Corée, bien loin des artistes de K- Pop qui s’exportent en ce moment comme des petits pains, on trouve toute sorte de groupes de musique. Récemment à l’honneur de la deuxième édition de l’émission I am a Singer, le groupe de rock Guckkasten s’est fait connaître du grand public et des fans étrangers. Un vrai esprit de rockeur comme vous allez pouvoir le voir dans leurs réponses.

 

  1. Pouvez-vous présenter votre groupe à nos lecteurs?

Bonjour nous sommes Guckkasten et on fait de la musique très cool. Je suis le leader et chanteur, Ha Hyun Woo.

Bonjour je suis le batteur Lee Jung Gil.

Bonjour, je suis le bassiste Kim Ki Bum.

Bonjour, je suis le guitariste Jeon Kyu Ho.

guckkasten

  1. Pourquoi avoir choisi un nom allemand ? Et pourquoi celui-là ?

Hyun Woo : On s’est juste inspiré d’un mot allemand qui signifie zograscope (NA : Oui oui, c’est un mot français). C’est une sorte de kaléidoscope chinois qui permet de voir des images de manière psychédélique. On voulait montrer qu’on était jeunes et pleins de fougue, qu’on n’avait pas qu’une seule facette mais aussi que la vie est parfois faite d’illusions.

 

  1. Quel est votre style de musique ?

Hyun Woo : On aime beaucoup explorer diffèrent types de sons mais on reste principalement sur des choses psychédéliques et avec l’esprit rock.

Jung Gil : Un peu comme The Doors, qui correspondent pour nous bien à l’esprit psychédélique.

[예당]국카스텐5

  1. Quels sont les artistes qui vous ont inspirés ?

Hyun Woo : On est très inspirés par le rock anglais avec des groupes comme Radiohead ou Starsailor. Mais aussi des groupes comme Rage Against The Machine.

Hyun Woo : La folk music coréenne des années 70 nous influence aussi.

 

  1. Par le passé vous avez connu une terrible aventure. Alors que vous aviez fini d’enregistrer votre album, vous avez perdu le disque dur qui contenait toutes les données. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette histoire ?

Ki Bum : En effet, on a tout perdu et on était dévasté. Derrière, on a dû tout réenregistrer. Heureusement, on venait de gagner un prix et la prime qu’on a eue avec nous a permis de tout payer même si après on a dû manger beaucoup de nouilles. (rires)

[예당]국카스텐10

  1. Maintenant, vous pensez à faire plusieurs sauvegardes ?

Kyu Ho : Maintenant on sauve tout en plusieurs fois au cas où il y ait un problème. C’est CTRL+S en permanence ! (rires)

 

  1. Votre popularité a d’un coup grandi aussi bien en Corée qu’à l’étranger grâce à votre participation à l’émission I am a Singer 2. Pourquoi avoir fait cette émission à la base ?

Hyun Woo : C’est vrai que cette émission a été très bénéfique pour nous car ça nous a permis de conquérir de nouveaux fans et pas seulement des fans de rock mais aussi monsieur et madame tout le monde. À la base, on ne joue que notre propre musique mais là on avait envie de tester une musique plus généraliste et les reprises s’y prêtaient très bien.

IMG_4091

  1. Beaucoup d’étrangers ne vous ont découverts qu’à partir du moment où vous avez fait votre incroyable reprise de la chanson « Alon » du groupe Sistar. Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Hyun Woo : Dès la première fois où j’ai entendu cette chanson, j’ai eu envie d’en faire une reprise. Je savais que je pouvais en faire quelque chose que je trouverais meilleur. I faut dire que les paroles sont assez psychédélique surtout avec les petits cris « Ouh ouh ouh ouh ». (rires)

 

  1. Pourquoi ne pas avoir fait la danse ?

(Rire général)

 

  1. Bora de Sistar a déclaré avoir été impressionnée par votre prestation. Que ressentez-vous face à ce plébiscite ?

Ki Bum : Au début, on a été très heureux puis je lui ai envoyé un message pour la remercier et je n’ai jamais eu de réponse ! (rires) Je hais Bora ! (rire général)

[예당]국카스텐7

  1. En ce moment on peut voir le gros succès de la Hallyu (vague coréenne) un peu partout dans le monde. Vous en pensez quoi ?

Hyun Woo : Rien du tout. On n’a rien avoir avec le Hallyu nous. (rires)

Jung Gil : C’est vrai, nous on fait du rock !

 

  1. Vous avez déjà, par le passé, participé à des festivals en Asie. Maintenant, jouer sur d’autres continents vous intéresserait-il ?

Hyun Woo : On est en train d’y travailler. En mars prochain, on va normalement aller jouer dans un festival aux Etats-Unis. Pour la France, il y a peut-être un festival qui va se faire et on y sera peut-être. Mais on est ouverts à toutes les propositions pour venir faire des concerts en Europe.

 

  1. Quels sont vos futurs projets ? Peut-être un nouvel album ?

Hyun Woo : On a déjà nos deux concerts à la fin de l’année à Séoul les 30 et 31 décembre. On attend 10 000 personnes. On a aussi un projet de mini-album sous le coude. Mais on ne sait pas encore si on le sort ou si on attend pour faire un autre album complet.

 

  1. Pouvez-vous laisser un message pour vos fans français ?

Jung Gil : On a des fans en France ??

Hyun Woo : Avec Guckkasten, on a vraiment envie de vous rencontrer mais on ne sait pas si ça va être possible pour le moment.

Ki Bum : Bonjour les fans français ! (Puis aidé de son traducteur sur le téléphone) Enchanté ! Comment allez-vous ? Enchanté de vous rencontrer ! Au revoir ! Paris Baguette ! Ça va ? (rires)

Jung Gil : Bonjour ! Zidane ! Ribery ! Henri ! Tour Eiffel ! (rires)

Ki Bum : J’aime la Tour Eiffel.

Hyun Woo : (Il essaie quelque chose en français et voyant qu’il n’y arrive pas, il pose son téléphone à côté de l’enregistreur et laisse la traduction orale) Je veux voir !

Jung Gil : Montmartre. Paris. Bastille.

Hyun Woo : (Il recommence avec son téléphone) Mon cœur est sombre ! (rire général)

Kyu Ho : Je souhaite vraiment pouvoir venir faire un concert en France.

 

Vous avez pu le voir ici, on a à faire à un vrai groupe de rock qui ne se prend pas la tête et veut juste pouvoir faire la musique qu’il aime. On espère bientôt les voir dans des festivals dans notre beau pays pour, nous aussi, voir le monde de manière psychédélique.