[Interview Exclusive] Alexander Lee Eusebio ( ex U-kiss)

Lors de notre voyage du mois de janvier, on a eu la chance de rencontrer le très sympathique Alexander Eusebio Lee plus connu chez nous comme ayant été Xander du groupe U-Kiss. Maintenant en solo il nous a parlé sans détour du passé mais aussi de son avenir qui semble parti sur de bons rails. Découvrez-en plus sur lui.

 

  1. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour, je m’appelle Alexander (en français). Mon français est mauvais, désolé.

alexander

  1. Est-il vrai que vous parlez sept langues (NDLR : coréen, anglais, japonais, espagnol, portugais, cantonais et mandarin) ? Vous les maîtrisez ou vous parlez juste un peu ? J’ai aussi lu que vous parliez un peu français, c’est vrai ?

 

Oui, je parlais bien sept langues mais à force de ne pas les pratiquer, j’en ai oublié une partie. Il faut dire que je vieillis et que mon cerveau a du mal à suivre. (rires). Pour le français, je l’ai appris un peu à l’école avec l’Alliance Française mais je n’ai jamais été très doué. *rire

RETRO3479

  1. Beaucoup de gens vous connaissent car vous étiez un membre du célèbre groupe U-Kiss. Que ressentez-vous quand vous repenser à cette période ?

 

C’est une période de ma vie qui a contenu beaucoup de moments durs mais aussi énormément de bons moments. C’était le début de ma carrière. On a dû beaucoup s’entraîner et apprendre à se connaître. Ça a duré deux ans qui m’ont semblé passer beaucoup trop vite. On n’avait pas le temps de se reposer. Chaque jour, on se levait pour s’entraîner ou chanter une nouvelle chanson. A ceci, il fallait rajouter les émissions télé ou encore les événements à l’étranger. Ce fut vraiment une bonne expérience qui m’a énormément appris sur le show business et m’a aussi permis de rencontrer beaucoup de monde. J’ai par exemple eu la chance de rencontrer BoA. Quand j’étais plus jeune, j’étais un très grand fan d’elle et pouvoir la voir performer sur scène me semblait un rêve inaccessible. Donc deux ans de fun et d’excitation !

 

  1. Comment expliquez-vous que la compagnie ne vous ait pas gardé alors que vous étiez un des membres les plus populaires à l’étranger ? Et une super aide pour la promotion dans les autres pays ?

 

Ils ont essayé. On avait bien avancé dans les discussions. Je voulais faire d’autres choses et la compagnie n’était pas très chaude pour les activités solo. De plus, à ce moment-là, je voulais vraiment reprendre mes études. Plus le temps passait plus, je réalisais que je voulais vraiment trouver ma propre voie en dehors de U-Kiss. Rester dans la même agence devenait donc difficile. On en a donc parlé calmement et ils ont respecté mes envies en me proposant qu’on se quitte en bons termes.

RETRO3416

  1. Êtes-vous toujours en contact avec certains membres ?

 

Bien sûr. Au début, j’étais très régulièrement en contact avec eux mais avec leurs nombreuses activités que ce soit ici ou au Japon, ils n’ont pas toujours le temps pour qu’on se voit. Une petite news exclusive que je peux vous donner, c’est qu’a la fin de l’année dernière on s’est vu tous ensemble. J’ai été visiter mon ancienne compagnie et on s’est fait un petit dîner pour fêter le nouvel an. J’étais vraiment heureux, ça m’a rappelé les anciens jours et tous les bons moments vécus ensemble. On s’est promis d’essayer de se voir un peu plus souvent. Vous avez de la chance car j’en n’ai même pas parlé sur les réseaux sociaux.

 

  1. Vous avez fait votre comeback en solo l’année dernière avec la chanson « I Just ». Aura-t-on la chance d’avoir des nouvelles chansons bientôt ?

 

Là, en mars, je dois partir à Singapour et en Australie pour tourner un film. Après la fin du tournage, je dois normalement sortir une nouvelle chanson. Je ne sais pas exactement quand et je sais que des personnes attendent. J’espère pour l’arrivée de l’été. S’il vous plaît, patientez encore un peu.

RETRO3081

  1. Pouvez-vous nous parler de votre participation au projet 3rd Wave ? (NDLR : voir explication à la fin)

 

3rd Wave m’avait contacté avant que je débute avec U-Kiss car ils voulaient travailler avec moi. Malheureusement avec le lancement du groupe, je n’avais pas assez de temps pour participer à des projets extérieurs Quand je me suis retrouvé en solo, j’en ai profité pour les rejoindre. C’est vraiment une belle aventure qui m’a permis de rencontrer des personnes géniales, comme le chanteur Brian Joo par exemple. C’était vraiment une grande expérience pour moi car je n’avais été sur scène qu’avec les membres du groupe et là je me suis retrouvé à jouer avec des musiciens très expérimentés qui ont joué pour les plus grands artistes. Au début, c’était très stressant car je me sentais si amateur mais ça m’a permis de tellement apprendre sur la musique. Et puis c’est agréable de se déplacer dans différents endroits pour donner des concerts de charité et essayer d’aider ceux qui en ont besoin. Dans le futur, peu importe a quel point je serai occupé, je serai toujours là pour 3rd Wave.

 

  1. Comme vous nous disiez un peu plus tôt, vous devez bientôt aller en Australie pour tourner un film avec Calvin Chen du célèbre groupe taïwanais Fahrenheit (Jiro Wang, Aaron Yan, Wu Chun et bien sur Calvin). Pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Au début du mois de mars, je pars pour Singapour pour une conférence de presse puis on s’envole pour l’Australie pour le tournage qui devrait durer un mois. Je suis très excité car comme vous le savez sûrement, j’ai grandit à Macao et là-bas Fahrenheit sont des vrais superstars. Je n’aurais jamais cru que je pourrais me retrouver dans un film avec Calvin. Je suis donc excité et nerveux. C’est vraiment une bonne chose car la réalisatrice, Michelle Chongs, est vraiment une femme intéressante à qui l’ont doit déjà de nombreuses comédies et Calvin est vraiment un gars sympa. J’espère que tout se passera bien car c’est mon premier film. Le côté le plus difficile pour le moment, c’est que je dois prendre de la masse musculaire car je suis sensé être un étudiant coréen de bonne famille et il faut que je perde un peu mon coté « idole ». J’espère que comme ça tout le monde pourra apprécier mon corps sexy. (rires)

_W6O9903

  1. Avant vous disiez que votre rêve était de devenir MC. Est-ce toujours le cas ? Avez-vous des projets dans ce sens ?

 

Depuis que je suis petit j’aime beaucoup parler. Quand je vivais à Macao, je rêvais d’être à la place des présentateurs que je voyais à la télé. A l’école je faisais même le MC quand il y avait des événements spéciaux. J’adore le métier de MC et j’ai eu la chance de pouvoir le faire chez Arirang pendant quelques temps. J’espère que dans le futur je pourrai de nouveau le faire

.

  1. Quel est le plus beau cadeau que vous ayez reçu de la part de vos fans ?

 

Les meilleurs cadeaux que je reçois de mes fans, ce sont des albums photos qu’on me fabrique. L’année dernière, il y en a eu un en particulier qui m’a beaucoup touché. Celui-ci reprenait tout mon parcours dans U-Kiss avec des dates. C’est vraiment pour moi un des meilleurs cadeaux car ça me permet de me rappeler des moments que j’avais oubliés. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

  1. Pour finir, pouvez-vous nous laisser un petit message pour vos fans français ?

 

Vous tous, j’espère vraiment pouvoir venir en France un jour. J’ai beaucoup d’amis français en Corée donc j’essaye d’apprendre un peu plus de vocabulaire. J’espère que mon film et mon futur single vous plaira et que vous continuerez à me soutenir. Si je viens, j’espère qu’on pourra se rencontrer et passer un bon moment ensemble. Je vous aime. Merci.

 

Comme vous le voyez c’est un garçon qui ne se prend pas la tête et qui profite. De notre coté, nous sommes pressés de voir ses premiers pas sur le grand écran. Et vous ?

 

3rd Wave :

C’est un projet caritatif de musique chrétienne crée par le pasteur Johnny (venu chez nous pour le Super Show 4 des Super Junior). Ils font des concerts dans différents pays d’Asie afin de collecter des fonds pour aider les pays du tiers monde. Des stars coréennes comme Brian Joo, Choi Siwon, Alexander ou encore la star taiwanaise Vanness Wu y participent.