Hot SHot

Nous présentons souvent des romances, des comédies ou encore des dramas historiques. Il ne faut pas en oublier pour autant les dramas sportifs. Dans celui que je vais vous présenter, le basket est au cœur de l’histoire, avec en prime une grosse touche d’humour, sans oublier une place pour l’amour.

hot_shot_246257

« Hot Shot » a été diffusé en 2008 sur la chaine CTV et comporte 16 épisodes. Il a été réalisé par Lin He Long, célèbre pour avoir fait, entre autres, « Why Why Love », « Devil beside you », ou plus récemment « Rainbow Sweetheart ». Avec ce drama, il choisit de tester un nouveau genre d’histoire en basant la trame du drama principalement sur le basket. Mais pas seulement…

0c1b1d0f96f3a0_full

 

Le basket, tout un art

 

Yuan Da Ying, passionné de basket, vit avec sa grand-mère à la campagne. Cette dernière, bien qu’elle soit une ancienne légende du basket, interdit formellement à Da Yin de pratiquer ce sport. Malgré cette interdiction, et le fait qu’il ne connaisse rien des règles du basket, il essaie par tous les moyens d’approcher un terrain de basket, ce qui lui vaut des réprimandes sévères de la part de sa grand-mère.

sds

Lors d’une violente dispute à propos de sa passion, celle-ci fait une crise cardiaque et décède. En héritage, elle lui laisse une lettre lui disant qu’il pouvait maintenant jouer au basket ainsi qu’un ballon brodé de fils d’or.

4494641-1927311

C’est ainsi qu’il part en ville vivre chez le fils d’un ami de sa grand-mère. Da Ying fera la connaissance de Li Ying (surnommée W), célèbre coach de la NBA fraîchement rentrée des USA. Ayant remarqué le potentiel de Da Ying, elle décide de devenir le coach de l’équipe de Pi Li afin de lui apprendre les bases du basket et l’aider à entrer dans l’équipe.

98a4fbc07538a0_full

Il fera la connaissance de Dong Fang Xiang, célèbre prodige du basket venant tout juste d’intégrer la même université afin de se rapprocher de Jie Er, son amie d’enfance. Malheureusement, ce dernier n’a aucune intention d’entrer dans l’équipe de basket de Pi Li, surnommée l’équipe des cinq perdants.

dfs

Da Ying va tout tenter pour le convaincre de les rejoindre malgré tout afin de rétablir la réputation de leur université et son équipe de basket. Ce dernier finit par accepter grâce à la persévérance et au talent caché de Da Ying. Le combat pour gagner le championnat et redorer leur blason commence.

ca

Un casting alléchant

 

La première chose qui a retenu mon attention, en dehors du basket, c’est le casting de choc et (surtout) de charme. Shuo Luo, célèbre chanteur et acteur, est devenu un adepte des rôles comiques depuis « Corner with Love », ce qui ne lui enlève pas de son charme. Il joue le rôle du drôle Da Ying. À ses côtés, on retrouve Jerry Yan, superstar à Taiwan, qui a été rendu célèbre grâce à « Meteor Garden » (comme la plupart des acteurs y ayant participé). Il interprète Fang Xiang, le prodige du basket introverti et solitaire. Ce rôle est assez similaire à celui qu’il avait dans « Meteor Garden ». N’oublions pas le sublissime Wu Chun, ancien chanteur du groupe Fahrenheit, que nous avons pu apercevoir dans « Tokyo Juliet » ou encore « Hana Kimi ». Bref, que du bonheur pour nous, mesdemoiselles. Mais les garçons ne sont pas en reste. Côté casting féminin, nous retrouvons la magnifique actrice et mannequin Coco Jiang qui nous fait le plaisir d’interpréter la charismatique coach W. Un rôle qu’elle maîtrise à merveille de bout en bout du drama. Elle partagera la vedette avec la jeune et jolie Tracy Zhou, qui se voit offrir un rôle complexe et intéressant. Mais je ne vous en dit pas plus et vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même.

1

Un drama multigenre

 

Bien que l’essentiel du drama tourne effectivement autour du basket, Lin He Long n’en oublie pas pour autant son thème de prédilection, la romance. Il n’est pas le réalisateur des plus célèbres dramas romantiques pour rien ! Ainsi, même dans « Hot Shot », nous avons droit à notre éternel triangle amoureux. Et pour être honnête, on aurait largement pu s’en passer. Si, au début, cela nous permet de connaître une partie du passé des personnages, ces amourettes deviennent vite superflues, voire agaçantes face à l’avancée de l’histoire toujours plus intéressante. Mais soit, nous devons faire avec ! Et je dois dire que, malgré tout, cela n’enlève rien à l’intérêt du drama.

2751205216_1

Car rappelons-le, le basket représente la plus grosse part du gâteau. Comme à son habitude, le drama taiwanais exagère toujours les sauts extraordinaires et les attaques irréalisables. Et le personnage égocentrique de Da Ying en rajoute une couche. Au début du drama, son personnage peut rebuter les moins initiés tant son humour est surjoué durant les premiers épisodes. Mais cela s’améliore au fil du temps. Son personnage devient plus mature et posé, et on se prend même à attendre son humour potache durant certaines scènes. Qu’il s’agisse de Da Ying ou des scènes de basket, à part quelques plans de caméra trop exagérés, cela passe plutôt bien. Les matchs retiennent toute notre attention jusqu’à la dernière seconde et les passages de basket de rue sont vraiment esthétiques et plaisants à voir.

movie_hot_shot_13

Côté intrigue, le drama arrive largement à nous tenir en haleine. Vous aurez votre lot de rebondissements, notamment grâce à l’entrée de nouveaux personnages mystérieux et charismatiques tel que Can, l’ami d’enfance de Fang Xiang, qui apportera nombre de révélations. On se surprend à soutenir les « Loups des Flammes » de Pi Li et à enchaîner les épisodes afin de savoir s’ils arriveront au but qu’ils se sont fixé.

 

HS

Pour conclure, « Hot Shot » est un drama à deux temps. Bien que la trame soit intéressante, si le début de l’histoire ne parvient pas à vous convaincre à cause de l’humour potache de notre héros et des figures quelque peu irréalistes de notre champion, l’histoire ne fait que gagner en intensité au fil du temps et vous serez passionné à coup sûr par cette équipe de champions dont la détermination est contagieuse.