Han Hyo Joo

Han Hyo Joo est une jeune actrice coréenne qui connu le succès tardivement et de manière relativement aléatoire. Retour sur une carrière en dents de scie.

 

Des débuts sous le feu des projecteurs

 

Native de Cheongju où elle vit le jour le 22 Février 1987, Han Hyo Joo fut découverte en 2003 lors d’un concours de beauté. Après des études à la section artistique de l’Université de Dongguk, elle commence sa carrière artistique en 2005 dans le drama « NonStop » puis dans le film à succès « My Boss My Teacher ».

 

Elle est ensuite choisie pour interpréter le rôle principal féminin du dernier drama du fameux quatuor des saisons « Spring Waltz » en 2006 (après « Autumn in My Heart », « Winter Sonata », « Summer Scent »). Ce drama bien que peu suivi en Corée fut vendu à l’étranger et contribua à exporter la fameuse Hallyu Wave partout en Asie et dans le reste du monde.

한효주 (3)

Une traversée du désert

 

Par la suite, Han Hyo Joon n’arrête pas pour autant de tourner, mais elle perd les faveurs du succès qui semble s’éloigner d’elle. « Ad-Lib Night », « Like Land and Sky », « Iljimae », ce dernier pourtant avec Lee Jun Ki dans le rôle titre ne lui redonne pas les faveurs du public. Même la co-production nippo-coréenne « Heaven’s Postman », pourtant avec la popstar Hero Jaejoong du groupe TVXQ, alors au succès exponentiel ne lui porte pas chance. Sans cesse reportée, la diffusion de ce film attendu par les fans de « Hero », n’aura lieu qu’en 2009 à la télévision sud-coréenne.

»çº» -IMG_9842

Brilliant Legacy et le renouveau du succès

 

2009 est l’année du grand retour de faveur pour Han Hyo Joo avec sa participation au méga hit « Shining Inheritance » ou « Brilliant Legacy » suivant le titre que les spectateurs lui donnent. Aux côtés de Lee Seung Gi, elle interprète le premier rôle féminin de ce drama qui atteindra 47% d’audience en Corée. Ce rôle lui valu le retour du succès et de la faveur du public et des publicitaires. Elle prit alors part dans de nombreuses publicités télévisées et devint l’image de nombreuses marques (Lacoste, Samsung, LG…)

 

Surfant sur la vague de la célébrité, le premier rôle féminin du futur drama historique « Chuno » (et futur grand record d’audience) lui est alors proposé. Mais en raison de différents avec son agence et en raison de divergences quant à sa rétribution, elle refusera le rôle.

한효주 (1)

Dong Yi ou la reconnaissance de ses pairs

 

En 2010 on lui offre d’incarner un personnage historique dans le drama « Dong Yi ». Son interprétation pleine de vérité de Choi Dong Yi, une femme de chambre qui réussira à s’élever au rang de concubine royale et mettra au monde un fils qui deviendra le roi Yeongjo lui apporte la reconnaissance des professionnels du milieu de la télévision et du cinéma. De nombreux prix lui seront alors décernés et lui permettront de décrocher par la suite des rôles sur le grand écran aux côtés des plus grandes stars coréennes, telles que So Ji Sub, Go Soo ou encore Lee Byung Hun.

한효주(2)

Gros Plan : Shining Inheritance

 

« Shining Inheritance » est LE drama de l’année 2009. Cette histoire digne de Cendrillon a tenu en haleine les foyers coréens pendant quelques 28 épisodes. L’audience n’a cessé d’augmenter durant toute la durée du drama pour atteindre un pic record lors de la diffusion du dernier épisode avec 47,1% de part d’audience. Han Hyo Joo interprète Go Eun Sung, une jeune fille de bonne famille qui revient de New York pour enterrer son père et se voir dépossédée de tous ses biens par son horrible belle-mère. Dotée d’un caractère volontaire et ne baissant pas les bras pour autant, elle travaille dur afin d’espérer réaliser ses rêves. Une vieille dame amnésique, Jang Suk Ja croise alors son chemin et se révèle n’être autre que la PDG d’une société alimentaire. Madame Jang, une fois la mémoire revenue la prend sous son aile et fait d’elle l’héritière de sa société, aux dépends de son petit-fils oisif Sun Woo Whan (Lee Seung Gi).

 

Shining inheritance et son histoire digne d’un conte de fée a fasciné les spectateurs tout au long de sa diffusion. Mêlant des sentiments aussi divers et contraires que la haine, l’amour, la passion, la dévotion, l’émotion, la tristesse, tout y est. On retrouve ici tous les éléments faisant d’un drama un drama culte même si les clichés du K-drama sont ici omniprésents. Mais la mayonnaise prend tellement bien que l’on devient addict et que l’on ne peut s’empêcher de s’enfiler les 28 épisodes quasiment d’affilé. Et surtout on retiendra l’attente interminable au sujet de l’histoire d’amour. Le mystère du fameux « qui finit avec qui » est ici extrêmement bien amené et tient le spectateur en haleine jusqu’à la dernière seconde.

IMG_0887

Coup de Coeur : Iljimae

 

« Iljimae » est un drama diffusé en 2008 sur la chaîne SBS. Peu connu et souvent décrié il constitue néanmoins une série de qualité, adaptation d’un manwha historique de Ko Woo Young. Durant 20 épisodes, cette série se situant durant l’Ere Joseon, nous conte l’histoire de Yong (Lee Jung Ki) un jeune homme vivant comme un brigand la journée mais qui la nuit devient Iljimae, le preux chevalier, qui vole les riches pour donner aux pauvres. Lors de l’un de ces larcins nocturnes justement, il croise la route de Eun Chae (Han Hyo Joo) la fille d’un riche officiel gouvernemental.

 

« Iljimae » met en scène une histoire type Robin des Bois à l’époque de la Corée ancienne, avec pour toile de fond une belle histoire d’amour impossible, entre un voleur au grand cœur et une jeune femme noble destinée à un autre. Han Hyo Joo interprète avec beaucoup de douceur et de détermination cette jeune femme tiraillée entre son rang et ses aspirations. Aux côtés de Lee Jun Ki et Park Shi Hoo elle apporte une touche romantique et féminine à cette série d’action. Très bien filmé, doté d’une OST de qualité, « Iljimae » est un drama méconnu à découvrir.