Gentleman’s Dignity

Gentleman’s Dignity est un drama qui se veut différent avec pour personnages principaux quatre hommes d’âge mûr. La série nous entraîne ainsi durant 20 épisodes au fil des vies professionnelles et personnelles de ces quatre quadragénaires bien dans leur tête et dans leurs baskets !

A-Gentlemans-Dignity-poster

Quatre quadras dans le vent

 

Il est relativement rare de voir des séries TV et encore moins des dramas adopter le point de vue masculin comme fil conducteur d’un scénario prévu pour le petit écran. Encore moins de choisir de raconter un morceau de vie de quatre quadragénaires avec le passif que cela impose.

 

C’est néanmoins le parti pris de la chaîne SBS qui a programmé pour sa saison estivale Gentleman’s Dignity, un drama pour le moins original, sans aucune star de K-pop au casting (ou presque) et avec des acteurs plus connus pour leurs rôles cinématographiques que leurs dramas à répétition. Un drama fait pour plaire aux amateurs de ce format télévisé justement et surtout pour attirer un public peut être légèrement différent et inhabituel.

 

Nous suivons ainsi les aléas de la vie quotidienne de ces quatre amis de 40 ans, qui passent tout leur temps libre ensemble, se racontent tout et se couvrent mutuellement en cas de « tromperie conjugale »… Nous découvrons ainsi que les hommes ne sont pas si différents des femmes, avec peut-être même une sorte d’amitié plus pure et plus sincère que celle des filles. Chez eux, pas de jalousie mal placée, ni d’envie dans leurs relations respectives. Ils se serrent les coudent et ont appris depuis longtemps à ne compter que sur eux quatre.

A-Gentleman’s-Dignity-Wallpaper1

On a quarante ans et alors ?

 

Mais la grande force de Gentleman’s Dignity, mise à part découvrir les méandres de la psyché masculine, c’est de nous démontrer que la vie ne s’arrête pas quand on a 40 ans. Bien au contraire, à les regarder évoluer au fil des jours on dirait plutôt qu’elle commence.

 

Forts de leurs expériences passées, de leurs échecs et de leurs petites manies masculines, ils embrassent la vie à bras le corps et acceptent sans sourciller tout ce qu’elle a à leur offrir, même les épreuves. Ainsi, les scénaristes nous proposent quatre hommes avec quatre histoires différentes, permettant à chacun (voire à chacune) d’entre nous de se retrouver en eux :

 

  • le veuf inconsolable
  • le célibataire endurci
  • le playboy marié
  • celui en couple avec une femme difficile

a-gentlemans-dignity

À travers ces quatre portraits d’hommes, nous en apprenons plus sur leur vision des femmes, de l’amour et de la vie à deux. Mais toujours de manière « cash » sans se voiler la face. Le héros Kim Do Jin (Jang Dong Gun), le « célibataire endurci », qui profite de la vie et des femmes, tombe d’un seul regard fou amoureux d’une femme un peu coincée Seo Yi Soo (Kim Ha Neul), qui a elle-même une relation à sens unique, avec son meilleur ami Im Tae San (Kim Soo Ro), en couple avec une joueuse de golf professionnelle (Yoon Se Ha).

 

 

Les deux autres membres du quatuor infernal sont un avocat veuf Choi Yoon (Kim Min Jong), que les autres pensent inconsolable mais qui est en réalité amoureux de la très jeune sœur de Tae San, Im Maeri (Yoon Jin Yi) et Lee Jung Rock. Ce dernier est un peu l’ovni de la série puisqu’il est le seul à être officiellement marié, qui plus est à une femme plus âgée que lui, reconnue comme étant la femme « la plus riche de Gangnam », quartier le plus cher de Séoul. De nombreux ressorts comiques viendront de ce personnage, qui bien que marié, saute sur tout ce qui bouge et passe son temps à se faire prendre par sa femme…Les trois autres lui sauvent la mise plusieurs fois ce qui donne lieu à des scènes parfois hilarantes.

IMG_0713

Un casting de chic et de choc

 

Les producteurs de la série n’ont pas lésiné sur les moyens semble-t-il et ont offert à leur scénario un casting magnifique. Il fallait quatre acteurs de choix, pouvant décliner toutes les expressions possibles dans leurs yeux ou sur leurs visages et surtout des acteurs ayant un « vécu ». Ils nous ont pour cela proposé un casting réellement irréprochable, chacun des acteurs entrant parfaitement dans son personnage.

Poster

Ainsi Jang Dong Gun, qui n’avait pas tourné de drama depuis douze, ans est impérial en célibataire fou d’amour pour une femme qu’il n’aurait jamais espéré rencontrer à cet âge, et il met alors tout en œuvre pour la séduire alors qu’il la sait amoureuse d’un autre. Kim So Roo, son partenaire dans les affaires et son binôme dans la vie perso, campe un homme de terrain, confronté à une relation complexe avec une femme qui au début ne sort avec lui que pour son statut social.

IMG_6852

Kim Min Jong, quant à lui, nous démontre que malgré le deuil de la femme adorée, on peut refaire sa vie et aimer à nouveau, à la folie et être heureux malgré les ombres du passé. Enfin Lee Jong Hyuk, plus connu pour ses rôles angoissants, nous dévoile un potentiel comique incroyable, avec cet homme marié à une femme milliardaire, le parfait exemple du playboy qui a réussi, tout en conservant son insatiable besoin de plaire et de séduire…

IMG_6908

Le point fort de la série est que même s’il existe un « héros » et une histoire principale, les personnages secondaires et leurs propres aventures ne sont jamais laissés à la traîne et leurs péripéties sont tout autant traitées que celles des héros. Chaque début d’épisode est à cet égard une pépite d’humour, nous montrant une tranche de vie de nos quatre amis, dans leurs plus belles illustrations d’hommes avec les hormones ou les « non-neurones » qui vont avec !

IMG_1007

Le public ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisque les taux d’audience n’ont cessé de monter durant toute la diffusion de la série avec des pointes au-delà de 20% dans la deuxième moitié. Bien filmé, avec un casting de rêve et un scénario original et impeccable, Gentleman’s Dignity aborde tous les thèmes de la vie de ces quadragénaires sans concession et nous permet de découvrir que non, la vie ne s’arrête pas à 40 ans, puisqu’elle ne fait, au contraire, que commencer…

qK3CW