Attack of the gaz station 2 (Juyuso Seubgyuksageun 2)

Il y a de l’eau dans le gaz

Sang Jin Kim (Réalisateur) / Sang Yeol Baek (Scénariste)
Casting du film: Ji Hyun Woo, Jo Han Seo, Jon Hak Baek, Mun Won Ju, Park Young Kyu, Cho Han Sun

Date de sortie : 2010

Attack the Gas Station! 2 (2010)  fullsizephoto105028

 

Synopsis :

Dix ans après avoir été pris en otage dans sa propre station-service, M. Park décide d’agir contre les attaques répétées de bandes de jeunes en scooter en engageant quatre durs à cuire : l’héritier d’une usine produisant du kimchi à la pelle, à l’uppercut redoutable ; un ancien footballer écarté de l’équipe nationale pour actes de violence, au shoot terrifiant ; un lutteur un peu enveloppé, oubliant son bégaiement lorsqu’il se lance dans ses calculs, et très protecteur envers les femmes ; un accro aux jeux vidéo en ligne qui maîtrise l’art du bluff. Mais lorsque ces derniers en ont assez de se faire marcher sur les pieds, ils se retournent contre leur employeur, et, avec l’aide d’une bande d’adolescents qui tentaient une attaque, prennent le contrôle de la station-service pour obtenir leurs salaires impayés.

fullsizephoto105002 attackgas3

Portrait de famille sud-coréenne

ATTACK OF THE GAZ STATION ! 2 est la suite du hit de 1999 du réalisateur Kim Sang Jin, un hit qui a également atteint le statut de film culte en Occident. Ayant depuis mis en scène les déjantés Mission Possible : Kidnapping Granny K et Ghost House, Kim Sang Jin est certainement un homme qui fait preuve d’un talent pour la comédie décalée, et il revient ici avec la formule qui a fait le succès de l’original. L’action est un mélange de rires et de commentaires sociaux emballés dans un pur divertissement. Kim Sang Jin brosse un tableau coréen énergique en en faisant un tout cohérent avec un humour made in Corée grâce à l’acteur Park Gyu Yeong comme vecteur d’introduction. En effet, celui-ci est de retour dans cette suite en tant que propriétaire malheureux de la station-service. Le casting est rempli d’une foule de nouvelles étoiles montantes du cinéma coréen qui ne sont pas inconnues du public amateur du cinéma du pays du matin calme ! Pour ne pas tous les citer : Ji Hyun Woo (Fly High), Jo Han Sun (Lost and Found), Mun Joo Won (Modern Boy), et Jeong Jae Hun (Retours Public Enemy).

attackgas3 Korean Gas Station

La crise, un vrai cirque !


Le film se déroule dans et autour de la station-essence même, et commence avec le propriétaire M. Park qui se fait voler par un autre groupe de jeunes punks en vélo. Cette fois cependant, il a son propre gang de voyous à confronter, à savoir l’héritier du kimchi décontracté One Punch (Ji Hyun Woo), l’ex-star du football High Kick (Jo Han Sun), le ventru Twist avec un corps de lutteur replet (Moon Won Joo) , et le Yaburi maniaque (Jeong Jae Hoon). Bien que les quatre aient facilement vaincu et capturé les assaillants, Park fait l’erreur de ne pas les payer. Ils vont vite se retourner contre leur employeur minable avec l’aide des jeunes punks en prenant en charge la station-service eux-mêmes, dans l’espoir de toucher leur argent par une nuit de travail. Malheureusement, les choses ne vont pas se passer comme ils l’espèrent et pris dans une spirale infernale, la situation dégénère et devient hors de contrôle suite à une série de visites indésirables dès plus improbables, un bus de prisonniers, des gangsters, et une pléthore de motards.

cb33173aaafb4f998081afe092cce614 photo105014

ATTACK OF THE GAZ STATION ! 2est un autre bel exemple de réalisation de ces films qui jouent avec les codes de l’amour et de la haine : un script aussi anarchique que le film lui-même, décalé, de l’humour infantile assumé et une d’histoire simple et sans fioriture qui emprunte les codes de la sitcom made in Corée. Kim Sang Jim propose une réalisation pleine de mouvements et d’iconographie avec des personnages hauts en couleur.

fullsizephoto105026  a49c1dca2dc84cd39dd4378e6a36702f

Un bidon s’il vous plait, Monsieur !

Cependant, il y a une très grande différence entre le premier et le deuxième film : ATTACK OF THE GAZ STATION!  est né de la crise asiatique de 1197, reflétant le ralentissement économique et le sentiment de toute une génération qui se retrouve sans perspective d’avenir. L’anarchie est le résultat d’une société en crise, avec sa jeune génération à la recherche d’un moyen de sortir – ou du moins un soulagement temporaire. Une grande partie de l’humour était alors spot-on et souvent directement liée à la dure réalité. C’est vers cette époque où l’attitude de «l’achat local» est devenue à la mode. Les gens en Corée et dans toute l’Asie ont modifié leur comportement d’achat. Des produits importés temporairement sont devenus «out» et stigmatisés comme mauvais alors que tout ce qui était fabriqué en Corée était bon aux yeux de la société. Le film ATTACK OF THE GAZ STATION ! 2 présente une scène comique avec une cannette de Coca Cola qui devient la raison de l’indignation des membres de gangs, ou encore un commentaire sur l’impérialisme économique américain au cours d’une scène où Ddan Dda Ra consomme une cannette de Pepsi et où un officier de police lui reproche son choix. Le jeune punk défend son choix en disant que Pepsi est un produit coréen, en se référant à la ressemblance du logo de Pepsi avec le symbole Taeguk sur le drapeau sud-coréen.

fullsizephoto105023  fullsizephoto105007

Clap !

ATTACK OF THE GAZ STATION !2a perdu un peu de cette authenticité et de son réalisme un peu gauche qui rendait le premier film attachant. Il s’est dépouillé de sa crédibilité fondamentale qui a fait l’œuvre originale pour se transformer en une œuvre d’art intéressante réflexive sur la réalité contemporaine mais sans point de mire. Certains diront que ATTACK OF THE GAZ STATION ! 2 est la suite logique de la crise économique mondiale et un autre commentaire sur la réalité du moment. Pour ma part, je ne le pense pas. Je n’ai pas eu le même sentiment pendant le visionnage ni cette impression avec le film. C’est plus une coïncidence que la suite profite de la situation au moment de sa sortie. Cela ne veut pas dire que ATTACK OF THE GAZ STATION ! 2n’est pas amusant et on prend réellement plaisir à suivre les péripéties de ces truculents personnages. Cependant, l’impact n’est pas aussi fort que l’original et on regrette l’absence de profondeur et de clarté du premier opus.

photo105022  mov_20090895_10

 

Don Benvenuto