Angela

Si vous êtes fan d’animes, vous connaissez forcément la surprenante musique de ce formidable duo qui nous a fait l’honneur de sa présence lors de Japan Expo 14ème Impact en juillet dernier. Si cette description ne vous dit rien, c’est le moment de vous plonger dans l’étonnant univers d’Angela avec Asian Wave. 

 

Angela est un étonnant duo constitué d’Atsuko au chant et Katsu à la guitare et au piano. On les connaît notamment pour leurs nombreux et originaux génériques d’animes et ils ont su gagner le cœur des fans internationaux grâce à leur présence dans de nombreuses conventions telles l’Otakon, le Sakura Con et cette année Japan Expo. Forts d’une musique éclectique (le groupe peut tout aussi bien interpréter des chansons aux sonorités rock et dance que jazz et ska) et de la puissante voix d’Atsuko, les deux membres du groupe ont su se faire un nom dans le monde de la jpop depuis leurs débuts en 1993.

angela - ZERO - Artwork

Tout commence lorsqu’Atsuko et Katsu se rencontrent pendant leurs études, à l’école de musique qu’ils fréquentent à Tokyo. Les débuts sont difficiles et, comme beaucoup d’autres groupes, Angela fait principalement des mini-concerts de rue. En 1999, le duo sort son premier single, « memories », qui passe quasiment inaperçu. Ce n’est que quelques années plus tard, après avoir signé chez Starchild, que le groupe connaît son premier succès avec « Asu e no brilliant road », qui sert de générique de début pour la série Stellvia of the Universe en 2003. Leur premier album, Sora no Koe, sort la même année. A partir de ce moment, Angela enchaine les singles et sont présents aux génériques de nombreuses séries.

YUT_2309

Dès mai 2004, Atsuko et Katsuko interprètent de nouveaux génériques pour une licence populaire puisque le single « Fly me to the sky » puis le très remarquable « Shangri-la » servent de génériques pour l’anime Soukyuu no Fafner. Ils sont même amenés à travailler pour un drama puisque « In your arms » et « Solitude » servent pour le drama Vampire Host avec Matsuda Satoshi.

YUT_2623

 

Depuis 2004, le groupe a renouvelé à de nombreuses reprises sa collaboration avec la licence Soukyuu no Fafner avec pas moins de cinq titres tels que Yakusoku ou Dead Set. Cependant, la carrière d’Angela ne se limite pas à Soukyuu no Fafner et de nombreux studios font appel au groupe pour interpréter les génériques de leurs animes : « gravitation » pour Heroic Age, « Spiral » pour Asura Cryin’, … et plus récemment « KINGS » pour K (2012). On peut probablement expliquer ce succès auprès du monde de l’animation japonaise par le côté souvent magistral de leurs chansons, accentué par la puissance vocale d’Atsuko qui contraste avec les voix de nombreuses chanteuses de génériques d’animes plus classiques.

YUT_2626

En parallèle de ces nombreux singles, le groupe sort six albums entre 2003 et 2013 dont Zero, le dernier en date, sur lequel on ne retrouve pas moins de quatre chansons écrites pour K. En parallèle de cette riche carrière au Japon, le groupe a aussi eu l’honneur de voir certains de ces albums publiés aux Etats-Unis : ce fut le cas pour Voice of the Sky (Sora no koe), I/O et PRHYTHM.

En dehors de cette carrière ponctuée d’un très grand nombre de tie-ups, ce qui fait la particularité d’Angela c’est cette musique qui, sans être très originale, met en avant de façon incroyable la puissante voix de la chanteuse et qui se marie à merveille avec les instruments de Katsu. Le style est particulier mais sans hésitation, je vous invite à vous plonger dans l’univers surprenant du groupe avec des titres tels que Asu e no Brilliant Road ou encore Shangri-la. A (re)découvrir au plus vite !