Alice in Wonder City

Voici un drama taïwanais qui attire la curiosité rien que par son titre. Diffusé à partir de mai 2012 sur la chaîne GTV, Alice in Wonder City est un drama très différent de tout ce qu’on a pu voir jusqu’à présent. Outre le titre qui m’a attirée, le choix des acteurs est également très intéressant. Bien loin des comédies surjouées dont les Taïwanais sont friands, Alice in Wonder City est un drama poétique et romantique qui entretient une grande part de mystère.

551116_414682001905238_1659217496_n

FICHE TECHNIQUE :

Titre : Alice in Wonder City
Titre alternatif : Give Alice A Miracle
Pays : Taïwan
Genre : Musique, Romance
Chaine : CTS, GTV
Nombre d’épisodes : 20
Réalisateur : Wang Li Wen
gamm3

Alice in Wonder City est un drama réalisé par Wang Li Wen. Il est important de souligner que la scénariste du drama n’est autre que Wu Luo Ying à l’origine du scénario du drama à succès Black & White (2009) pour lequel elle a reçu le prix de la meilleure scénariste. Elle est également la scénariste du film The Wall (2008), un des très rares films osant parler de la période de la Terreur Froide (1950) de Taïwan.

alice2

Résumé

Chen Hai Jie est un violoniste amateur très talentueux. Son caractère chaleureux et honnête attire les gens autour de lui. Ainsi, même s’il ne joue que dans la rue, les passants sont automatiquement attirés par sa façon de jouer joyeuse et entrainante. Un jour, alors qu’il joue du violon pour un anniversaire, il fait la rencontre d’Alice, une mystérieuse Japonaise. Ayant eu le coup de foudre l’un pour l’autre, ils passent quelques jours ensemble. Un matin, Hai Jie se réveille et trouve un mot d’Alice lui disant qu’elle a dû repartir mais elle lui dit qu’elle reviendra le chercher un jour et lui demande de l’attendre.

alice11

Un an plus tard, Hai Jie, qui est toujours violoniste de rue, décide d’aller voir le dernier concert que donne He Ting Yu, célèbre violoniste taïwanais de renommée internationale dont il est fan. N’ayant malheureusement pas de place pour le concert, il tombe par chance sur Lan Die Fei, assistante de Tin Yu, qui accepte de le faire rentrer côté coulisses afin qu’il puisse assister au concert.

alice10

Mais les choses se compliquent avant le début du concert quand le violon de Tin Yu disparait. Die Fei a pour ordre de trouver un violon de qualité avant le début du concert afin que Tin Yu puisse jouer. Hai Jie, qui a apporté son violon, accepte de le prêter à son idole pour le concert.

alice9

C’est ainsi qu’il aura la chance de rencontrer Tin Yu et de passer les auditions afin de rentrer dans l’orchestre. Mais le passé et les secrets de chacun vont s’entremêler et compliquer la vie de nos héros. Et le retour d’Alice va compliquer encore un peu plus les choses…

alice7

Des personnages complexes

Contrairement à la plupart des dramas, l’histoire d’Alice in Wonder City est plus complexe qu’elle n’y parait. Les personnages principaux sont nombreux, certes, mais c’est surtout le développement du passé de chaque personnage qui fait la richesse du drama. Si l’on peut reprocher à beaucoup de séries de ne pas assez approfondir leurs héros, ici c’est le contraire. Au fur et à mesure des épisodes, le passé détaillé de nos héros nous est dévoilé comme pour nous expliquer les raisons de ce qu’ils sont aujourd’hui.

alice6

Mais cette « qualité » est à double tranchant. Bien qu’il soit agréable de connaître le passé des personnages, on peut avoir l’impression de perdre le fil central de l’histoire et de ne pas savoir où veut en venir le drama. Cela fait beaucoup d’informations à assimiler en même temps pour les téléspectateurs. Heureusement, une fois les secrets révélés, l’histoire principale reprend son cours et nous permet d’apprécier la suite de l’histoire à sa juste valeur.

alice4

Un univers mystérieux et envoûtant

Bien que le titre rappelle fortement celui d’Alice au pays des merveilles, le drama n’est en rien fantastique. Pourtant, dès le premier épisode, on ressent un mystère autour des personnages, en particulier celui d’Alice, qui nous attire et nous donne envie d’en savoir plus. Dans le célèbre conte Alice au Pays des merveilles, l’histoire est racontée du point de vue d’Alice qui arrive dans un monde inconnu et mystérieux. Ici, c’est l’inverse. Le monde nous est familier mais c’est autour de l’Alice du drama que se tournent les interrogations. Même après sa disparition, elle reste omniprésente, grâce notamment aux souvenirs de Hai Jie qui attend son retour. Ainsi, tous les personnages vont graviter autour de cette jeune femme et dévoiler petit à petit leurs secrets.

alice3

Mais Alice reste un personnage extérieur au monde que nous présente ce drama. Alice in Wonder City nous plonge dans l’univers de la musique classique, comme si ce monde était à part. Le violon représente pour nos personnages un moyen important d’exprimer leurs sentiments, plus profond et important que les mots. Tout au long du drama, la musique classique représente tantôt une échappatoire, tantôt un moyen de s’ouvrir aux autres.

475161_408552029184902_763220266_o

Des acteurs et un OST de qualité

Alice in Wonder City regroupe une belle brochette d’acteurs pour ses rôles principaux. Ainsi, en premier rôle masculin, nous pouvons retrouver le séduisant Aaron Yan du groupe Fahrenheit dans le rôle de l’arrogant et froid He Ting Yu, ou encore Xiu Jie Kai, que l’on a pu également voir dans Mars jouant l’optimiste et joyeux Hai Jie. Coté féminin, nous sommes également gâtés avec la présence de l’actrice et chanteuse Lara Liang Xin Yi (Lan Die Fei), qui interprète la plupart des chansons composant le drama, ainsi que la magnifique Tracy Zhou (Alice / Ito Seiko) qui a joué également dans le film Love ou dans le drama Hot Shot.
Les chansons aaccompagnant le drama sont interprétées pour la plupart par Lara Liang et Aaron Yan dont le talent n’est plus à démontrer. Mais en dehors des chansons, n’oublions pas les nombreuses musiques classiques jouées au violon. C’est un vrai plaisir pour les oreilles de réentendre les plus célèbres airs de Mozart ou Bach, et ce, même si vous n’êtes pas amateur de musique classique. De plus, pour chaque nouvel air joué, on peut voir noté de quel morceau il s’agit ainsi que le musicien l’ayant composé. Un petit plus intéressant qui nous rappelle ou agrandit notre culture musicale.

6914041egw1dte2ogagf5j

Mon avis

Bien loin des comédies taïwanaises surjouées, Alice in Wonder City nous fait découvrir un autre genre du drama taïwanais qui est vraiment plaisant. Bien que le début de l’histoire se perde un peu à cause du choix de la scénariste de développer au maximum ses personnages, l’histoire est intéressante et l’univers du drama vraiment séduisant. Si vous arrivez à suivre les premiers épisodes qui peuvent paraitre un peu long, la suite n’est que du bonheur.

9658a650jw1dsui1pmnnpj