Abingdon Boys School

Vous aimez le look « so British »? Alors sortez vos chaussettes blanches et vos jupes à carreaux ou vos uniformes d’écoliers, je vous emmène dans une école pour garçons très… rock ! Abingdon Boys School, ça vous dit vaguement quelque chose ?

※8.8解禁!取扱注意!【9.5】a.b.s.「WE aRE」A写 メイン

Quatre garçons dans le vent

Ne vous y fiez pas : ces garçons qui jouent une musique pop/rock habillés en tenues d’écoliers britanniques ont passé depuis longtemps les années lycée. Si leur formation est relativement récente puisqu’elle remonte à 2005, ça fait bien longtemps que ces gars-là écument la scène musicale japonaise. Hé oui mesdemoiselles, que ça vous plaise ou non, aujourd’hui la moyenne d’âge du groupe est de 43 ans. Oui mais bon, ils sont toujours beaux, ils ont toujours la pêche et ils viennent de sortir un nouveau single pour notre plus grand plaisir. Je vous propose d’abord un retour sur les débuts de carrières de nos quatre garçons.

Le groupe est composé du chanteur Nishikawa Nishikawa, des guitaristes Sakurai Sunao et Shibasaki Hiroshi, et de Kishi Toshiyuki au clavier et au synthé. Tous viennent de régions différentes du Japon mais ils se sont réunis autour d’un chanteur : Nishikawa Nishikawa, aussi connu sous le nom de « T.M. Revolution » (pour Nishikawa Makes Revolution).

Nishikawa a d’abord commencé à chanter sous le pseudonyme « HAINE » alors qu’il était au lycée, dans un groupe de visual Kei nommé Luis~Mary. Deux ans après la séparation du groupe (1993), il rencontre le producteur et compositeur Asakura Daisuke. C’est lui qui va apporter une touche électro/pop à sa musique et surtout lancer véritablement la carrière de Nishikawa, qui prend alors le nom de T.M. Revolution et sort son premier single « Dokusai – Monopolize » (1995). Il va ensuite empiler pas mal de morceaux à succès sur son CV comme « High Pressure », ou encore son album « Triple Joker » qui se vend à près de deux millions d’exemplaires. Il se fait connaître dans le monde des fans de japanimation puisqu’il participe aux bandes son de nombreux animes et jeux vidéo. Il participe à la saga Gundam en signant l’opening de la série Gundam Seed, « Invoke », ainsi que la chanson « Meteor » qui apparaît dans cette même série. Il est ensuite chargé de chanter l’opening et l’ending de la suite, Gundam Seed Destiny : « Ignited » et « Vestige ». Il réalise aussi l’ending de Kenshin le Vagabond, l’opening « Resonance » de Soul Eater  et l’opening du jeu Sengoku Basara. Rajoutez à ça deux-trois émissions de variétés en tant que présentateur et le doublage d’anime. Il a sans grande surprise été seiyû de rôles secondaires dans Gundam Seed, Gundam Seed Destiny et Kenshin le Vagabond. Avec toute cette expérience, il a été invité à plusieurs reprises à des conventions aux Etats-Unis. C’est donc avec déjà une certaine renommée internationale qu’il va ensuite se lancer dans le projet Abingdon Boys School. Pour information, T.M. Revolution reste toujours en activité parallèlement à A.B.S puisqu’il a sorti, en 2010, un nouveau single pour l’anime de Sengoku Basara.

Les autres membres du groupe ne sont pas non plus des jeunes inexpérimentés tombés de la dernière pluie puisqu’ils avaient déjà accumulé pas mal d’expérience avant de rejoindre l’aventure A.B.S. SUNAO par exemple commence à prendre des cours de guitare à 20 ans avec un dénommé Yamakochi Yuichi. Il joue comme guitariste de cession avec plusieurs groupes de la scène pop/rock japonaise comme bluem of youth qu’il accompagne en tournée, ou participe aux enregistrements de Doggy Bag (les frères Matsuo du groupe Y2K) et des Kinki Kids. C’est à cette époque qu’il rencontre T.M. Revolution qu’il accompagnera à la guitare pendant une tournée. Le deuxième guitariste du groupe, Shibasaki, a également joué en tournée et pour les enregistrements de T.M. Revolution après avoir été guitariste dans le groupe de rock WANDS. Enfin Toshiyuki a aussi une riche expérience puisqu’il a collaboré avec plusieurs groupes comme le groupe de rock The Alfee. Il a également réalisé la bande son du film de Nakano Hiroyuki, Red Shadow, fait les arrangements musicaux pour la série Gaia no Yoake diffusée sur Tokyo TV, supervisé la musique du jeu Dragon Ball Z : Budokai Tenkaichi 3, et été chargé des arrangements musicaux sur deux morceaux de l’album « Under : Cover » de T.M. Revolution en 2006.

Le groupe est souvent accompagné du bassiste Ikuo et du batteur Hasegawa Koji, qui jouent aussi avec T.M. Revolution.

abingdon boys school cover art FINAL for international release

Welcome to Abingdon Boys School

C’est donc autour du projet de T.M. Revolution que se rassemblent nos quatre rockeurs pour former un groupe. « Abingdon Boys School » c’est le nom de l’école pour garçons qui a rassemblé les membres de Radiohead ; c’est donc une façon de rendre hommage à ce groupe emblématique du rock britannique, mais marque aussi une envie de retrouver la fraicheur des années lycée. Ils ont déjà une riche carrière derrière eux, mais c’est justement cela qui leur permet de nous sortir un rock à la fois frais et mature et ça fait du bien !

C’est assez discrètement que le groupe est lancé en 2005 à l’occasion de l’album « Love for Nana – Only 1 Tribute », album en hommage au célèbre manga Nana, qui rassemble divers artistes comme Ai Otsuka, ZONE, Do As Infinity et bien d’autres. C’est sur cet album qu’on retrouve le premier single d’Abingdon Boys School : « Stay Away ». On peut dire qu’ils commencent leur carrière bien entourés, d’autant qu’ils partent ensuite pour une tournée organisée par le magazine CD Data avec le Quartet Tsubakiya et UVERworld !

L’année suivante, le groupe rejoint le label Sony Music Japan, sans grande surprise puisque c’était déjà le label de T.M. Revolution. Ils sortent leur premier album éponyme en 2007. Dans la droite lignée de T.M. Revolution, A.B.S. va aussi signer la bande son de nombreux animes et jeux vidéo comme les animes D. Gray-man ou encore Darker Than Black avec l’excellent titre « Howling ». Ils sortiront le single « Nephilim » en 2007 pour le jeu sur PS3 Folklore, et signeront également la musique pour les jeux PS2 de la série Sengoku Basara avec les titres « Blade chord » et « Jap ». Ils composent également pour les animes Soul Eater, Tokyo Magnitude 8.0 et Trinity Blood. On peut aussi retrouver le titre « Fre@k $HoW » sur une compilation des musiques du film Death Note, et une version remasterisée de « Valkyie » à l’occasion d’un album hommage au jeu Monster Hunter.

En 2009, ils partent en tournée en Europe – en passant par la France, à l’occasion de la sortie de leur album « Teaching Material » (qui est plutôt une compilation de leurs précédents singles). Le deuxième véritable album sort en janvier 2010 : « Abigdon Road ». Cet album inclus le morceau « Sweetest Coma Again » qu’ils ont joué sur l’album « Luna Sea : Memorial Cover », une compilation de reprises des meilleurs chansons de Luna Sea par des groupes de Jpop ou Jrock comme LM.C, Kannivalism, Mucc ou encore Tamaki Nami. (NA : Juste un petit mot sur cet album parce que je suis une fan inconditionnée de Luna Sea et j’espère bien que vous aussi : au début ça surprend toujours un peu d’entendre des reprises des musiques qu’on adore, mais finalement les musiques sont originales dans le sens où chaque groupe a su apporter sa touche personnelle, ce qui est tout l’intérêt d’une reprise finalement. Le morceau d’A.B.S. par exemple rajoute énormément de punch à la version originale en faisant ressortir la ligne de guitare qu’on entend en fond dans le morceau original. Bon après rien ni personne ne pourra jamais être à la hauteur de Ryuichi, Sugizo et Shinobu dans mon cœur, mais la compil est un hommage qui vaut quand même le coup d’oreille).

a.b.s. ESCL3913

Back to school !

Après près de trois ans d’absence, Abingdon Boys School vient tout juste de sortir un nouveau single rien que pour nous : « WE Are ». Sorti en ce début septembre, le morceau sert de bande son au nouveau jeu PS3 Sengoku Basara. Alors est-ce qu’on peut attendre un retour définitif et rêver à une prochaine tournée en France ? « Oui ! » nous répond le groupe dans l’interview que vous pouvez retrouver dans Asian Wave 4. Ils nous annonçaient alors leur intention de sortir un nouvel album et sans doute même de revenir faire une tournée en Europe. Et bien, les garçons, on vous attend impatiemment !