[interview exclusive] Brown Eyed Girls

  1. Pouvez-vous présenter votre groupe ?

Nous sommes les Brown Eyed Girls, un groupe composé de quatre filles. Nous avons fait nos débuts en 2006 avec la chanson « Come Closer ». Contrairement à d’autres groupes féminins, nous recherchons notre propre style de musique et une certaine originalité. Notre troisième album « Abracadabra », sorti en 2009, a été très apprécié dans toute la Corée et la danse « Shigunbang », le mouvement principal de la chanson qui a donné son titre à l’album, a été largement reprise sur internet pendant un long moment. L’année dernière, Narsha et Ga In ont sorti leur album solo et nous ont montré une nouvelle image d’elles-mêmes. Cette année, c’est toutes ensemble, en tant que Brown Eyed Girls que nous revenons vers nos fans après deux ans d’absence.

Jea 1

  1. Vous faites votre retour après un hiatus de deux ans. Pourquoi avoir attendu tout ce temps avant de poursuivre les activités du groupe ?

Nous étions sous une pression énorme à propos de ce quatrième album, car Abracadabra, l’album précédent, avait été extrêmement encensé. De plus, nous avions très envie de faire entendre des chansons encore meilleures. À l’origine, ce nouvel album devait sortir plus tôt cette année, mais nous n’avons pas pu nous empêcher de retarder cette sortie afin de pouvoir travailler durant deux années entières et chercher des chansons et des concepts encore meilleurs. Nous remercions nos fans d’avoir continué à nous soutenir malgré cette longue absence.

  1. Pouvez-vous nous parler un peu plus de ce nouvel album ?

Notre quatrième album est sorti à la fin du mois de septembre, après un hiatus de deux ans. Cet album se concentre sur l’aspect vocal. On dit que la musique doit flatter les cinq sens. Cette définition de la musique, nous avons voulu la traduire dans notre single “Sixth Sense”. Notre véritable style musical est bien représenté dans cet album. Il se décompose, comme un spectacle, en plusieurs parties, et grâce à la présence d’instruments tels que les cordes, les cuivres, l’accordéon etc., n’a pas seulement un air symphonique mais se transforme vraiment en un show splendide. La chanson titre, « Sixth Sense », est la première chanson en k-pop à mélanger pop, soul et rhapsody. Elle se démarque des autres, particulièrement grâce au solo de violoncelle, et atteint son apogée avec la note haute tenue durant le pont.

En ce moment, nous faisons la promotion d’une ballade, « Cleansing Cream », qui est une chanson que l’on trouve exclusivement dans la nouvelle version de l’album. Cette chanson a été composée par G.golila (un compositeur reconnu dont le travail sur « Drunk On Sleep », un des titres du troisième album « Sound-G Repack », a été remarqué). Nous avons choisi de faire de « Cleansing Cream » le deuxième single afin de contenter nos fans, qui attendaient depuis longtemps que l’on sorte une ballade. C’est une chanson qui parle des sentiments d’une femme qui essaye de se remettre sur pied après des adieux difficiles.

Gain 1

  1. Selon vous, quel est le secret de votre réussite ? Et que pensez-vous de l’apparition incessante de nouveaux artistes sur la scène coréenne ?

Nous pensons être arrivées jusque là grâce à nos capacités vocales. Depuis nos débuts, nous nous détachons du lot grâce à nos talents vocaux. Et peut-être que c’est aussi le soutien que nous ont apporté nos amies qui nous a aidé à atteindre le sommet.

  1. À votre avis, quelles sont les raisons qui expliquent la popularité de la musique coréenne dans le monde entier ?

Nous pensons que c’est la polyvalence des groupes et des artistes qui explique cela. La K-pop, c’est un divertissement complet : il y a du chant, de la danse, des qualités esthétiques et bien d’autres choses qui nous sont uniques et que les gens apprécient.

Miryo 1

  1. Vous avez filmé les clips vidéo de cet album en Corée et en Thaïlande, vous devez donc avoir vécu un tas d’aventures. Pouvez-vous partager quelques anecdotes avec nous ?

Pendant le tournage, nous étions épuisées à cause de la chaleur étouffante. Miryo, qui portait les vêtements les plus couvrants, se précipitait à chaque pause vers l’endroit le plus à l’ombre, où elle pouvait se protéger du soleil. Il faut dire qu’il a fait jusqu’à 35°C ! Narsha n’osait pas allumer les ventilateurs, de peur que cela projette du sable sur le plateau, et ce malgré la chaleur extrême. C’est le souvenir qui m’a le plus marquée.

Pendant le tournage de Sixth Sense, on se souvient que les dizaines de figurants qui composaient l’armée et devaient tourner sous le soleil brûlant dans la journée aimaient particulièrement tourner les scènes de nuit, où ils étaient aspergés d’eau. On a aussi eu des moments assez difficiles en Corée, plein de petits accidents et de contretemps pendant les shootings photo.

  1. Avez-vous certains talents ou particularités que les autres membres ne peuvent pas avoir ?

Pour Narsha, c’est sa beauté. Jea a la meilleure bouille. Miryo, bien sûr, peut rapper comme personne, et Ga In a la jeunesse de son côté. C’est la plus jeune d’entre nous.

  1. Quels sont vos projets pour les six mois à venir ?

Narsha 1

Rien n’est sûr, mais nous avons prévu de faire une tournée promotionnelle à l’étranger, pour les fans non coréens qui nous ont attendu et soutenu durant nos deux années de silence.

  1. La vague Hallyu arrive en Europe (SM TOWN, Music Bank etc.). Avez-vous prévu de vous produire en Europe ?

On ne sait pas encore si ce sera possible, mais si l’occasion se présente, nous serions ravies de donner des concerts en Europe.

4th album group image

  1. Pourriez-vous dire un petit mot à vos fans français ?

Bonjour à tous les français ! Nous sommes les Brown Eyed Girls. Même si nous n’avons pas encore chanté en France, nous savons grâce aux sites communautaires que nous avons beaucoup de fans là-bas. Merci pour votre soutien. Nous espérons avoir bientôt l’occasion de chanter pour vous en France.

Mister Wave