[Interview Exclusive] Abingdon Boys School

Après plus de deux ans d’absence, les Abingdon Boys School reviennent avec un nouveau single pour le plus grand plaisir des fans de Jrock. En attendant la sortie, venez donc en découvrir un peu plus sur ce quatuor plein d’humour et de talent.

 

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

 

Bonjour, je m’appelle Nishikawa Takanori et je suis le chanteur du groupe.

Moi c’est SUNAO et je joue de la guitare.

Je suis aussi guitariste et je m’appelle Shibasaki Hiroshi.

Et moi c’est Kishi Toshiyuki, et je suis au clavier et au synthé.

 

Pourquoi avoir choisi ce nom pour votre groupe ?

 

Nishikawa : Nous avons tous quasiment le même âge et sommes de la « même époque ». Nous avons aussi tous notre propre expérience dans le monde de la musique. Tous les quatre, nous voulions redécouvrir le plaisir de faire de la musique en se lançant de nouveaux challenges, un peu comme lorsqu’on était à l’école, revivre cette rencontre avec la musique comme on l’a vécu à l’époque. En se rapprochant du style que nous avions à ce moment là, tout en apprenant et en s’imprégnant de tout ce qui nous entoure, « Si à nous 4 on pouvait créer quelque chose de nouveau ce serait tellement génial » , voila ce que ce nom Abingdon Boys School représente !

a.b.s. artist photo

Si vous n’étiez pas rentrés dans le monde de la musique, vous feriez quoi à votre avis aujourd’hui ?

 

SUNAO : Si l’on parle de ce que je voulais faire, dans ce cas là c’est professeur de maths dans un lycée pour filles.

Kishi : Ecole uniquement pour filles ??

SUNAO : LYCEE pour filles (rires)

Nishikawa : Tu t’étais vraiment lancé dans cette voie ou c’était juste un souhait ?

SUNAO : J’ai fait tout ce que j’ai pu mais ça n’a pas marché.

Nishikawa : Tu entends quoi par là ?

SUNAO : Je me suis dit « Ah, j’aimerais aller dans cette université… »

Nishikawa : Mais tu as arrêté au lycée non ?

SUNAO : Oui, c’est pour ça que je dis que ça n’a pas vraiment marché (rires).

Shibasaki : Moi je serais rentré dans une fac d’éco, et comme je n’aurais rien compris j’aurais arrêté, pris un petit job qui m’aurait usé à petit feu, je serais devenu SDF et j’aurais fini par mourir de faim. Peut-être un truc du genre ?

Nishikawa : Si tu n’avais pas découvert la musique ?

Shibasaki : Voilà (rires).

 

Et vous avez du temps pour votre vie privée, des passe-temps ?

 

SUNAO : J’ai récemment acheté un aquarium. Mon passe temps ce sont mes poissons tropicaux ! (rires) D’ailleurs, j’aimerais aller faire des concerts dans ces pays là.

Shibasaki : En Amazonie ? (rires). Moi, je m’amuse avec mon enfant de 3 ans pendant mon temps libre, mais depuis qu’il a vu un de nos DVDs, il passe son temps à jouer à « Refaisons A.B.S. ». Sauf qu’il refait tous les membres du groupe à lui tout seul pendant que le DVD passe à la télé (rires).

Nishikawa : Il fait en fonction de la camera (rires).

Shibasaki : Voilà. Si c’est Nishikawa qui est filmé, il va faire semblant de chanter en prenant la même pose, puis dès que ça va passer sur Kishi…

Nishikawa : …il va se mettre à faire du synthé sur un clavier imaginaire.

Shibasaki : Voila (rires).

Kishi : Mais comme Shibasaki est en face de lui, il doit faire son propre rôle ! (rires)

 

Vous vous êtes arrêtés pendant un petit moment, pourquoi avoir choisi de revenir ?

 

Nishikawa : De notre point de vue, cela ne fait pas si longtemps que ça. Nous avons donné des concerts au Japon et nous avions aussi très envie de vite ressortir un nouveau CD alors le temps ne nous a pas paru si long. C’est juste une question de timing. On a fait pas mal attendre nos fans, mais en fait nous aussi on attendait juste le bon moment ! A partir de maintenant, nous souhaitons faire de notre mieux pour faire partager notre musique avec tout le monde le plus souvent possible !

 

Vous avez fait de nombreux tie-ups jusqu’à présent, comptez vous en faire encore dans le futur ?

 

Kishi : Je voudrais bien en faire pour des films. Mais pas seulement le générique, je voudrais bien aussi essayer de faire/composer la bande originale.

Nishikawa : Surtout pour une œuvre diffusée dans le monde entier, si cela pouvait permettre à de nombreuses personnes d’un peu partout de nous écouter, nous serions très heureu !

abingdon boys school cover art FINAL for international release

Pourquoi une édition spéciale pour votre nouveau single [WE aRE] ?

 

Nishikawa : Nous souhaitions faire en sorte que cette fois le single soit plutôt tourné vers l’étranger, qu’il soit plus facile de se le procurer pour les personnes n’étant pas au Japon. Dans l’édition japonaise de nombreuses parties ont été coupées sur les morceaux, ce qui n’est pas le cas sur l’édition spéciale. Donc cette édition est là spécialement pour vous permettre de mieux nous découvrir, mieux découvrir notre façon de jouer. C’est une occasion de se rapprocher de vous.

 

Quels sont vos projets futurs ?

 

Nishikawa : Généralement nos fans à l’étranger et en France doivent attendre un certain temps avant de pouvoir écouter nos singles et albums sortis au Japon. Cette fois, un mois avant la sortie prévue au Japon, notre single sera disponible dans 24 pays différents en même temps. J’aimerais que nos fans l’écoutent.

Après ça nous avons aussi des lives et autre événements prévus au Japon mais nous souhaiterions sortir le plus vite possible notre prochain single et album. Et le plus tôt possible nous souhaitons pouvoir revenir en Europe. Vous nous attendrez ?

 

Enfin, avez-vous un petit message pour vos fans français ?

 

SUNAO : Le souvenir des concerts que nous avons donné en Europe reste vraiment quelque chose que je ne pourrais jamais oublier, je souhaite vraiment pouvoir revenir. Merci de votre soutien !

Hiroshi : Quand nous avons fait en 2009 notre premier concert en France, il s’est passé quelque chose de spécial, ce sentiment d’être comblé d’avoir pu rencontrer ces fans-là. Je veux créer de nouveau une occasion de pouvoir venir vous voir !

Kishi : Le concert en France reste vraiment mon meilleur souvenir mais je ne veux pas que cela s’arrête là, je veux pouvoir vous montrer un A.B.S deux voire trois fois plus puissant la prochaine fois que l’on viendra. Donc quand l’on reviendra donner un concert, venez nous voir et passer un bon moment avec nous ! J’espère aussi que vous écouterez notre nouveau opus, [WE aRE].

Nishikawa : Je veux répondre aux espérances et aux attentes des fans qui nous soutiennent.

Je veux pouvoir vous surprendre et vous toucher avec des morceaux encore plus intéressants.

Nous aimerions aussi avoir des interactions avec vous, donc si jamais nous faisons un event ou autre chose, n’hésitez pas à crier nos noms ! (rires)

Merci de votre soutien !

Mister Wave